bonnes résolutions régime

11 Régimes Dangereux à ne Surtout pas Suivre en 2019

Avant toute chose, tous mes vœux de bonheur et de santé pour l’année 2019 !

La nouvelle année a été l’occasion d’un nouveau départ.

Vous avez probablement beaucoup mangé pendant les fêtes. Plats riches et douceurs en tous genres, alcool… Chez la plupart des personnes, cela se traduit par une prise de poids.

La nouvelle année est la période des bonnes résolutions.

Malheureusement, dans la pratique, peu de gens parviennent à tenir leurs bonnes résolutions.

Comment expliquer cela ? Pour commencer, beaucoup de personnes ne sont pas réalistes et choisissent le mauvais régime.

Dans cet article, je vais vous expliquer quels régimes dangereux éviter à tous prix : perdre du poids durablement et sans mettre sa santé en danger est la bonne résolution la plus importante pour la nouvelle année.

Vous y découvrirez notamment :

  • Divers régimes sans aucun fondement scientifique
  • Quelles sont les conséquences d’un régime draconien
  • Les inconvénients principaux d’un régime à base de shakes
  • Grâce à quel régime perdre du poids cette année
  • Et bien plus encore…

Perdre du poids : une bonne résolution pour la nouvelle année

On a la gueule de bois, le ventre plein et les feux d’artifice ont été tirés.

Une nouvelle année commence. 

Pour la plupart des personnes, le début d’année est une période de réflexion, d’inspiration et d’action.

Selon une enquête, perdre du poids est la bonne résolution la plus populaire, suivie par celle d’être plus actif et de faire plus de sport.

Près de 70 % des Français prennent la bonne résolution d’avoir une meilleure hygiène de vie, de préférence avec quelques kilos de graisse corporelle en moins. Mais seulement 23 % des Français arrivent à tenir leurs bonnes résolutions.

Les personnes qui veulent perdre du poids se fixent souvent des objectifs irréalistes. Quand on a l’impression d’avoir échoué, on a tendance à jeter l’éponge.

En outre, les différents régimes minceur disponibles sur le marché n’aident pas vraiment. Certains mettent l’accent sur la réduction de l’appétit, tandis que d’autres mettent l’accent sur la limitation de groupes alimentaires, des calories, des glucides ou des lipides.

Tous prétendent être le meilleur régime pour bien commencer l’année. En réalité, de nombreux régimes n’ont aucun fondement scientifique. Et ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionnera pas forcément pour l’autre.

Le jour de l’an n’a lieu qu’une seule fois par an. L’occasion d’un nouveau départ pour mincir et enfin atteindre ses objectifs de perte de poids.

Dans cet article, je vais discuter de différents régimes dangereux qui entrainent presque toujours un retour de bâton et qu’il ne faut surtout pas commencer cette année.

Commettez-vous ces erreurs évitables qui ralentissent la perte de poids ?

Faites le test et découvrez votre « QI minceur ».

Régime draconien

Commençons par les régimes draconiens.

Différents régimes sur le marché ne sont ni plus ni moins que des régimes draconiens (bien que tout le monde ne soit pas forcément accord).

Nous avons tous un ami ou un membre de notre famille qui consomme un nombre ridiculement petit de calories dans l’espoir de maigrir aussi rapidement que possible.

Au bout du compte, on ne constate aucun résultat. Parfois, la personne prend même du poids. Comment peut-on expliquer cela ?

Je vais vous expliquer ce qu’est un régime draconien. Un régime draconien est un régime hypocalorique pour perdre du poids le plus rapidement possible.

Voici ce qui caractérise un régime draconien typique :

  • La personne essaie de perdre beaucoup de poids en peu de temps
  • L’apport calorique journalier total est inférieur au métabolisme de base (BMR)
  • On constate une diminution de la masse musculaire

Un régime draconien se base toujours sur une restriction calorique extrême (par exemple, 1 000 calories par jour). La durée varie d’un régime à l’autre, mais il y a toujours une date de fin.

La principale raison pour laquelle je vous déconseille d’entamer un régime draconien pour la nouvelle année est qu’un tel régime peut être dangereux pour la santé. Si vous abusez pendant les fêtes de Noël et que vous vous inquiétez ensuite du poids que vous avez pris, n’optez pas pour une solution extrême à la nouvelle année.

Un régime draconien n’est d’aucune aide quand on veut perdre du poids rapidement.

Voici 3 inconvénients pour lesquels ne pas commencer de régime draconien :

Inconvénient n°1 : Ralentissement du métabolisme

Un régime draconien a beau pouvoir entrainer des résultats rapides, ces résultats ne sont pas durables. Une restriction drastique de l’apport calorique suscite inévitablement une réaction physique.

Des recherches montrent que le métabolisme ralentit au bout de 3 jours (96 heures) de jeûne ou de restriction calorique très sévère (source). Le corps ne sachant pas quand il sera nourri à nouveau, il fait tout pour économiser son énergie. Non seulement on dépense moins de calories au cours d’activités normales, mais on est également moins actif parce que l’on a moins d’énergie.

Inconvénient n°2 : Fonte musculaire

Un autre grand inconvénient des régimes draconiens est qu’ils entrainent une fonte musculaire. En effet, un régime hypocalorique très restrictif endommage le tissu musculaire. Le corps commence par puiser dans les réserves de glycogène (les stocks de glucose issu des glucides). Il s’agit des réserves d’énergie rapide.

Une fois les réserves de glycogène épuisées, le corps se met à la recherche d’une autre source d’énergie pour survivre. Le corps peut s’approvisionner à partir de deux sources : les muscles et les réserves de graisse.

Malheureusement, le tissu musculaire est facile à métaboliser. Les acides aminés présents dans les muscles peuvent être métabolisés et convertis en glucose.

Le manque de glucides force le corps à décomposer le tissu musculaire pour y puiser son énergie.

Au cours des premières semaines d’un régime draconien, environ la moitié de la perte de poids correspond à une perte de graisse, tandis que l’autre moitié correspond à une fonte de tissu musculaire et une perte hydrique (source).

En outre, la fonte musculaire est accélérée par le fait que la plupart des personnes qui suivent un régime draconien ne font pas d’exercices de renforcement musculaire ou de musculation. Par ailleurs, on est affaibli et on a donc encore moins envie de soulever des poids.

Et que se passe-t-il quand n’utilise pas ses muscles ? Effectivement : le corps les décompose. Après tout, il n’en a pas besoin.

C’est pourquoi il extrêmement important de faire de la musculation quand on pratique le jeûne intermittent : cela permet de préserver la plus grande partie de sa masse musculaire.

Revenons à la perte de tissu musculaire. Si l’on atteint un point où l’on n’a plus beaucoup de graisse ou de muscles, le corps se met à puiser de l’énergie des organes pour faire fonctionner le cerveau. Cela peut entrainer une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, ou encore une insuffisance hépatique ou rénale.

Heureusement, ce n’est pas le genre de chose qui arrive après quelques semaines de régime draconien. En revanche, une carence alimentaire extrême prolongée peut conduire à ce genre de scénarios catastrophes.

Vous voulez un exemple de menu minceur, accompagné des recettes et de la liste de courses ?

Cliquez ici et je vous l’envoie gratuitement.

Inconvénient nº3 : Faim constante

Un régime alimentaire hypocalorique extrêmement restrictif entraine une augmentation du taux de ghréline, car on se trouve alors dans un état de famine. La ghréline est une hormone qui stimule l’appétit.

Cela n’est guère surprenant : consommer quelques centaines de calories par jour ne suffit pour fonctionner correctement. Au bout d’un certain temps, cela mène à une carence en nutriments essentiels. Il ne faut pas vouloir être plus malin que son corps.

Des recherches montrent que les personnes qui entreprennent un régime draconien obtiennent peu de résultats à long terme (source). La réussite à court terme de ces régimes est généralement à mettre sur le compte d’une perte hydrique et d’une fonte musculaire.

Exemples de régimes draconiens connus

Voilà pour la théorie sur les méfaits des régimes draconiens sur la santé. Quels régimes sur le marché ont-ils tout l’air d’être des régimes draconiens ?

En voici quelques exemples :

Régime soupe au chou

Tout est dans le nom : le régime soupe au chou est un régime principalement composé de soupe au chou.

Le régime soupe au chou n’a aucune base scientifique ; il est censé entrainer une perte de poids rapide.

On vous encourage également à boire de quatre à huit verres d’eau par jour. Qu’est-ce qui cloche avec le régime soupe au chou ? Presque tout ! Il peut effectivement faire perdre du poids, mais au détriment de la santé. Aucun nutritionniste n’encouragerait à suivre le régime soupe au chou.

Le régime soupe au chou promet une perte de poids rapide d’environ 5 à 10 kilos en une semaine. Cela est théoriquement impossible.

Dans cet article, je vous dis combien de kilos on peut vraiment perdre en une semaine (sans promesses bidon).

Autre chose frappante : ce régime ne s’efforce pas d’aider à adopter une bonne hygiène de vie.

On le vend uniquement comme un moyen rapide de perdre quelques kilos pour une occasion spéciale. Cette perte de poids est à attribuer à une restriction calorique très sévère.

Les enfants, les femmes enceintes, les adultes atteints de problèmes de santé, et les personnes ayant des besoins nutritionnels spéciaux ne doivent jamais commencer le régime soupe au chou.

Même aux adultes en bonne santé on conseille de ne pas suivre le régime soupe au chou plus de 7 jours. Si vous envisagez tout de même ce régime malgré tous ces avertissements, je vous conseille d’en parler à votre médecin avant de commencer.

Régime HCG

Qu’est-ce que le régime HCG et comment fonctionne-t-il ?

Le régime HCG est populaire depuis un certain temps.

Il s’agit d’un régime hypocalorique extrême dont on prétend qu’il peut entrainer une perte de poids rapide, jusqu’à un demi-kilo par jour.

L’HCG (hormone chorionique gonadotrope humaine), est une hormone produite en grande quantité au début de la grossesse. L’HCG aide à assurer la production d’hormones importantes comme la progestérone et les œstrogènes, essentielles au développement de l’embryon et du fœtus (source).

L’HCG est également employée pour le traitement de problèmes de fertilité chez les hommes et les femmes (source).

L’HCG favorise-t-elle la perte de poids ? Pour répondre à cette question, il faut remonter à 1954. Un médecin britannique du nom d’Albert Simeons a alors présenté l’HCG comme une solution pour perdre du poids.

Son régime était formé de deux composantes :

  • Restriction calorique extrême (500 calories par jour)
  • Administration d’HCG par injections

Les défenseurs du régime HCG prétendent qu’il stimule le métabolisme et favorise la combustion des graisses, le tout sans avoir faim !

Cependant, plusieurs études sont arrivées à la conclusion que la perte de poids causée par le régime HCG est due avant tout à la restriction calorique extrême et non pas à l’HCG (source, source, source).

Dans ces études, on a comparé les effets d’injections d’HCG à ceux d’injections de placebo chez des participants qui suivaient un régime hypocalorique. On n’a constaté aucune différence en termes de perte de poids entre les deux groupes de participants.

On a également conclu que l’hormone HCG ne diminue pas l’appétit non plus.

La FDA (Food and Drug Administration aux États-Unis) a même déclaré ce régime dangereux, illégal, et frauduleux.

Quelle conclusion peut-on on tirer ? Si vous entendez quelqu’un vanter les mérites du régime HGC, prenez vos jambes à votre cou !

Régime yaourt

Parmi les régimes draconiens, on trouve également le régime yaourt.

Non, ce n’est pas une blague. Ce régime consiste à ingérer environ deux litres de yaourt, répartis sur la journée.

Outre le yaourt, on mange aussi de petites quantités de légumes, de fruits, de viande maigre et de pain complet.

Pourquoi le yaourt ? 

Le principal argument pour la consommation de yaourt est qu’il favorise la perte de poids en raison de sa teneur en calcium. On estime qu’un apport journalier en calcium insuffisant peut influencer l’appétit.

Les défendeurs du régime yaourt prétendent qu’en cas de carence en calcium, le cerveau réagit en stimulant l’appétit. Selon eux, consommer plus de calcium (en mangeant des yaourts et d’autres produits laitiers) peut mettre fin à cela.

L’autre argument que l’on entend en faveur du régime yaourt est que le yaourt est très riche en protéines. En effet, consommer des protéines augmente la sensation de satiété.

Mais même si, pour les besoins du raisonnement, nous supposons que le calcium et les protéines aident à réduire l’appétit, il n’en serait pas moins absurde de consommer deux litres de yaourt par jour.

Le yaourt n’est pas le seul aliment qui contient des bonnes protéines. La volaille, les légumineuses, le fromage blanc, les fruits à coque et même les légumes apportent également des protéines.

Les National Institutes of Health, institutions gouvernementales des États-Unis n’ont trouvé aucune preuve scientifique que le calcium contribue à la perte de poids. Ils suggèrent que les campagnes publicitaires de l’industrie laitière sont basées sur une étude sponsorisée.

Le yaourt est-il le secret d’une perte de poids rapide ? Non, bien sûr que non. On peut également perdre du poids en mangeant 6 madeleines par jour (760 calories). Mais cela ne fait pas des madeleines un superaliment pour perdre du poids.

Régime jus

On entend des célébrités de toutes parts vanter les bienfaits d’un régime jus.

Il semble que nous ayons affaire à une nouvelle mode dans le monde des régimes : la cure de jus.

Si vous avez l’intention de commencer la nouvelle année par un régime exclusivement composé de jus, lisez bien ce qui suit.

Faire un régime jus ne vous fera probablement pas perdre de poids. Un seul jus peut vous fournir autant de calories qu’un repas équilibré composé d’aliments solides.

Se nourrir exclusivement de jus présente le gros inconvénient que l’on doit en boire plus souvent pour être rassasié. Il est prouvé que la consommation d’aliments solides rassasie davantage que la consommation de calories liquides (source).

En général, les jus ne contiennent pas de protéines. Si vous essayez prendre de la masse musculaire sèche, par exemple, un régime jus est contre-productif (tous les régimes draconiens sont désastreux pour la masse musculaire). La perte de masse musculaire s’accompagne d’une baisse du métabolisme.

Une autre raison pour laquelle je ne recommande pas de suivre un régime jus est que les jus de fruits contiennent beaucoup de sucres naturels. Nous ne pouvons pas manger des fruits entiers indéfiniment car leurs fibres finiront bien par nous rassasier.

Une pomme par exemple, contient de 11 à 20 g de sucre, mais aussi des fibres. Mais la production de jus de fruits concentré requiert bien plus qu’une seule portion de fruit.

Vous imaginez bien que tous ces sucres conduiront à de grosses fluctuations de la glycémie.

Les diabétiques ont tout intérêt à conserver une glycémie stable mais de grosses variations de la glycémie peuvent conduire à toutes sortes de troubles même chez les personnes non diabétiques (source).

En outre, le fructose, le sucre naturellement présent dans les fruits, est éliminé du sang par le foie. Si vous suivez un régime jus (ou ce que l’on appelle parfois « une cure de jus ») et que beaucoup de fructose atteint votre foie en peu de temps, il se peut que votre foie n’arrive plus à se charger de la transformation du fructose en glucose.

Le résultat est que le reste est stocké sous forme de graisse. Est-ce ce que vous recherchez ? Je me disais aussi.

Régime Thonon

beschuit bij het ziekenhuisdieetLe régime Thonon s’adressait à l’origine à des patients en surpoids qui devaient perdre du poids très rapidement pour pouvoir être opérés.

Le régime Thonon permettrait de perdre en moyenne 5 à 6 kilos en 14 jours.

Régime draconien, le régime Thonon est censé être suivi 14 jours maximum.

Seuls des aliments spécifiques sont autorisés, et le régime est basé sur une restriction calorique extrême. Les aliments autorisés sont plutôt bons pour la santé mais très pauvres en calories.

L’apport calorique varie entre 600 et 800 calories par jour.

La plus grande difficulté est de ne manger rien d’autre que ce que prescrit le régime. Et c’est là que la plupart des gens échouent. Vous constaterez probablement des résultats en suivant ce régime, mais il ne s’agit pas d’une méthode viable au long terme.

Les régimes axés exclusivement sur certains groupes d’aliments ne sont pas tenables sur la durée. Il ne s’agit pas d’un régime équilibré propice à une perte de poids durable. La plupart des personnes retournent rapidement à leur ancien poids.

Régime à base de shakes

Vervelende Nadelen van Afvallen met (Eiwit)Shakes-PoederBeaucoup de personnes n’ont ni l’envie ni le temps de cuisiner des repas équilibrés.

Compte tenu du manque de temps que beaucoup éprouvent aujourd’hui, il n’est pas surprenant que les régimes à base de shakes connaissent un tel succès sur le marché de la minceur.

D’autres voient les shakes comme des substituts de repas idéals et s’imaginent qu’ils sont LA solution pour perdre du poids. Vous vous demandez peut-être si les shakes repas sont la réponse ?

Bien qu’il n’y ait aucun doute que les shakes sont faciles à préparer, je ne considère pas les shakes repas comme de bons substituts à des aliments solides. Et je vais vous dire pourquoi.

Ce n’est pas parce que les publicités nous présentent les shakes repas comme sains et composés de vitamines et de minéraux essentiels qu’ils constituent un bon choix en termes de santé.

Je vais vous donner 3 inconvénients pour lesquels je déconseille les shakes minceur :

Inconvénient n°1 : Nutriments synthétiques

La plupart des vitamines et minéraux présents dans les shakes et les substituts de repas sont synthétiques.

Les nutriments synthétiques ne sont pas issus d’aliments naturels, ce qui rend leur absorption difficile.

Que leur préférer, alors ?

Puisez les nutriments essentiels d’aliments naturels non transformés tels que les légumes, les fruits, les protéines (acides aminés) de qualité et les bonnes graisses (surtout les acides gras oméga-3).

Les smoothies verts qui préservent les fibres, sont également très bons pour la santé.

Inconvénient nº2 : Beaucoup de sucres ajoutés

La plupart des shakes minceur contiennent beaucoup de sucres ajoutés et d’édulcorants artificiels.

Par exemple, les shakes Weight Care contiennent 51 g de sucre (pour 100 g).

Que votre but soit de perdre du poids ou d’en prendre, les sucres ajoutés sont toujours une source de calories vides.

Boire ou manger des sucres ajoutés est mauvais et provoque toutes sortes de problèmes de santé.

Inconvénient n°3 : Manque de protéines de qualité et de fibres

La plupart des shakes minceur sur le marché étant dépourvus d’aliments riches en fibres (comme les fruits, les légumes, les fruits à coque, les graines, ou autres sources de fibres), ils ne procurent pas une satiété durable, même s’ils sont riches en calories.

De plus, les protéines présentes dans ce type de shakes sont souvent des protéines végétales, comme les protéines de soja.

Les protéines de soja sont de moins bonne qualité que le lactosérum. C’est ce qui ressort notamment d’une étude auprès d’adeptes de la musculation.

Dans cette étude, les participants ont été divisés en deux groupes : lactosérum et protéines de soja. Ils devaient prendre un shake protéiné avant de s’entrainer. Au bout de 9 mois, le groupe qui consommait des protéines de soja avait pris deux fois moins de masse musculaire que le groupe qui consommait du lactosérum (1,8 kg contre 3,3 kg) (source).

Cela tient probablement au fait que les protéines de soja ne contiennent pas de leucine (un acide aminé).

Une alimentation composée exclusivement d’aliments liquides, tels que des substituts de repas et des shakes minceur, est dangereuse ; à long terme, une telle alimentation peut conduire à une carence en nutriments et une occlusion intestinale.

De plus, les shakes minceur induisent un stress physique (dû à la sévérité de la restriction calorique). Des recherches montrent qu’une restriction calorique importante de plusieurs semaines conduit à une augmentation drastique des taux de cortisol (hormone du stress) chez les femmes (source).

Vous préférez tout de même des aliments liquides ? Dans ce cas, faites plus de smoothies verts maison, éventuellement enrichis de protéines en poudre et de bonnes graisses.

Si la perte de poids est votre objectif principal, dites-vous bien qu’il vaut mieux ne jamais essayer d’être plus malin que votre corps en suivant des régimes dangereux et inefficaces.

L’important est d’adopter des habitudes que vous pourrez garder toute votre vie et qui vous permettront de rester en bonne santé. Pensez au sport, au jeûne intermittent, à réduire le stress, à bien dormir et à bien vous nourrir.

Régime Herbalife

Le régime Herbalife se base sur la consommation de shakes minceur.

Ces shakes réduiraient l’appétit et favoriseraient la perte de poids. Les shakes repas Herbalife comptent parmi les produits les plus chers de l’industrie de la minceur.

Les produits Herbalife se sont trouvés plusieurs fois au centre de scandales.

En 2004, le gouvernement israélien a ouvert une enquête après que quatre personnes aient souffert de lésions au foie suite à la consommation de shakes Herbalife (source). On a également signalé des problèmes de foie causés par des produits Herbalife dans d’autres pays (source, source, source).

En outre, les shakes Herbalife manquent de nutriments essentiels et sont bourrés d’arômes artificiels et de conservateurs.

On est aussi frappé par leur teneur élevée en sucres (9 g par portion) et leur faible teneur en protéines. Vous comptez perdre du poids au moyen de shakes Herbalife en 2019 ? Mauvaise idée.

Régime détox

Tout comme les cures de jus, les régimes détox n’ont jamais été aussi populaires.

Le régime détox est censé nettoyer le sang et éliminer les toxines nuisibles de l’organisme.

Assez remarquablement, la façon dont ce processus est censé se dérouler n’a jamais vraiment été démontrée scientifiquement.

Un régime détox typique consiste en une période de jeûne suivie d’un régime strict composé de fruits, de légumes, de jus de fruit et d’eau. Parfois, une cure détox suppose également la consommation de plantes, de thé, de compléments alimentaires, voire des lavements.

Une cure détox procurerait les bienfaits suivants :

  • Les organes se reposent grâce au jeûne
  • Elle favorise l’élimination des déchets toxiques par le foie
  • Elle favorise l’élimination des déchets par l’urine, les selles et la sueur
  • Elle apporte de bons nutriments

Les allégations ci-dessus n’ont toutefois jamais été étayées scientifiquement. Il y a plusieurs façons de faire un régime détox, qui vont de la famine totale et de la consommation de jus à de petits ajustements de l’alimentation.

Le régime détox est-il efficace ?

La grande question est de savoir si le régime détox permet bien de perdre du poids sans nuire à la santé. Certaines personnes rapportent ressentir une meilleure concentration et une plus grande énergie pendant et après la détox.

Cette amélioration du bien-être pourrait être liée au fait que l’on ne consomme pas de glucides raffinés, d’alcool, et d’autres substances néfastes pendant une détox. En outre, une augmentation de l’apport en vitamines et en minéraux peut entrainer un regain d’énergie temporaire.

À l’heure actuelle, il existe peu d’études sur l’efficacité de la détox pour perdre du poids.

Bien que certaines personnes prétendent avoir perdu beaucoup de poids rapidement, cela semble correspondre à une perte d’eau et de glycogène et non pas tant de graisse. La poids perdu revient souvent dès que l’on se remet à manger normalement.

Les régimes détox qui supposent une restriction calorique extrême conduisent sûrement à une perte de poids. Mais ce régime draconien n’offre probablement pas de bons résultats à long terme, à moins d’adopter une bonne hygiène de vie.

Régime pauvre en lipides

Pendant des décennies, les autorités ont inlassablement répété qu’un régime pauvre en lipides est le meilleur choix pour être en meilleure santé et perdre du poids.

Au cours des cinquante dernières années, on était convaincu que les graisses saturées constituait le principal responsable des maladies cardiovasculaires.

Ces dernières années, cette hypothèse est de plus en plus contestée. De plus en plus de blogueurs, de médecins, de diététiciens et d’autorités sanitaires remettent en question la mauvaise image des graisses saturées.

Pourtant, l’idée selon laquelle les graisses saturées peuvent être responsables de maladies cardiovasculaires reste le fondement de la politique nutritionnelle moderne, et l’une des raisons pour lesquelles les autorités et les organismes sanitaires conseillent de les éviter autant que possible.

C’est tout de même curieux : une étude menée en 2014, à laquelle ont participé 650 000 personnes, a confirmé qu’il n’y a aucun lien entre la consommation de graisses saturées et les maladies cardiovasculaires (source).

De nombreux régimes pauvres en lipides se composent principalement d’aliments d’origine végétale. Les lipides sont censés constituer 10 % maximum de l’apport calorique.

On doit limiter la consommation de produits d’origine animale tels que le lait, la viande et les œufs autant que faire se peut. Mais on ne peut pas non plus manger d’aliments d’origine végétale riches en gras considérés bons pour la santé (par exemple, les olives ou les fruits à coque).

Au bout d’un certain temps, cela peut mener à des problèmes de santé car les bons acides gras ont une fonction importante pour le corps.

Sources importantes de calories, les bonnes graisses participent à la structure des membranes cellulaires et à la production d’hormones. Elles aident également le corps à absorber les vitamines liposolubles telles que les vitamines A, D, E et K.

Un régime pauvre en lipides favorise-t-il la perte de poids ?

Plusieurs études ont montré que ce régime n’est pas efficace sur le long terme. Différentes études à grande échelle et à long terme ne mettent en évidence qu’une perte de poids modeste. De plus, le risque de maladies cardiovasculaires et de cancer ne diminue pas (source, source, sourcesource).

En quoi consiste un bon régime ?

Vous savez à présent quels sont les régimes dangereux qu’il vaut mieux écarter si vous voulez perdre du poids. Mais alors, comment s’y prendre ?

Beaucoup de nutritionnistes (y compris moi-même) pensent qu’un régime pauvre en glucides est préférable et bien meilleur pour la santé pour traiter le surpoids, l’obésité, le diabète de type 2 et d’autres maladies chroniques.

Gardez à l’esprit que les glucides raffinés et les sucres ajoutés sont responsables des principaux problèmes de santé dans le monde occidental.

La plus grande efficacité des régimes pauvres en glucides par rapport aux régimes pauvres en lipides pour perdre du poids durablement a également été mise en évidence dans plusieurs essais contrôlés randomisés (source, source, source, source, source, source). Les essais de ce type sont considérés comme le mètre étalon par les scientifiques.

À vrai dire, un régime pauvre en glucides n’est pas un régime, mais un mode de vie. On peut l’observer toute sa vie.

Prêt pour perdre du poids cette nouvelle année ? Vous savez désormais quels régimes dangereux éviter pour démarrer l’année du bon pied !

Perdez vos kilos superflus et votre graisse abdominale rapidement à l’aide de recettes minceur simples à réaliser

Saviez-vous que les recherches montrent que faire régime entraine une prise de poids chez 1 personne sur 3 ? (source)

C’est pourquoi j’ai développé une méthode de perte de poids facile à tenir et qui permet d’éviter tout effet yoyo.

Vous y découvrirez de délicieuses recettes, conçues pour maigrir rapidement et durablement.

Voici un aperçu de ce que vous trouverez dans mon livre de recettes minceur à succès :

  • Plus de 100 délicieuses recettes, faciles et rapides à préparer (et qui plairont à toute la famille)
  • Comment mes délicieuses recettes à base de viande, de poisson ou végétariennes peuvent vous faire perdre plusieurs kilos chaque semaine
  • 6 catégories de recettes : plats à base de poulet, de viande, de poisson, plats végétariens, salades, sauces, vinaigrettes, desserts, et bien plus
  • Des menus journaliers et hebdomadaires tout faits + des listes de course

Découvrez comment perdre plusieurs kilos par semaine à l’aide de recettes minceur délicieuses et simples à réaliser :

Essayer la Bible minceur sans aucun risque

À propos de Hugo Blanc MSc

Hugo Blanc, MSc est coach minceur, nutritionniste, psychologue (spécialiste des régimes), auteur et conseiller en nutrition et en compléments orthomoléculaires. Sur son site sagessesante.fr, son objectif est d’informer et d’inciter à faire les meilleurs choix en termes de santé à travers des conseils fondés scientifiquement.

3 commentaires op "11 Régimes Dangereux à ne Surtout pas Suivre en 2019"

  1. Steve says:

    Il est clair que tous ses régimes ne font pas de bien à l'organisme et comme vous l'avez si bien dit il faut adopter le régime pauvre en glucide à vie.

  2. Emilie says:

    Bonjour,

    Je partage à 1000% votre article. La restriction c'est l'un des échecs majeurs ! J'ai été confrontée à ce type de régimes mentionnés. J'utilise par exemple l'application Fitatu Flex qui me donne la possibilité d'évoluer vers mon poids cible sans être sous le joug de la frustration.

  3. néné26 says:

    stop arrettez tout ces regimes qui serait dangereux pour notre santé.moi aussi je faisais cette betise.... depuis mars 2019 j'ai essayé la CHRONONUTRITION , j'ai trouvé ça par hasard. je me suis affiné legerement je rentre dan sun pantalon qui me serrait il y a un an. mais cette methode donne des resultats sur une longue periode, et le taux de glycemiue baisse de faàon spectaculaire. je continue cette methode et je mange ce que je veux, mais a des moments bien determinés. Par exemple le fromage le matin, mais pas le reste de la journée. il faut prendre le livre chrononutrition du docteur delabos . visible sur youtube. Pas d'inquiétude je ne fais pas de pub, jene suis pas renuméré, je suis juste une personne qui a essayé cette methode et j'en suis satisfait....

Laissez un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués avec*