Web
Analytics Made Easy - StatCounter
compter les calories

5 Inconvénients à Compter Les Calories

On en est convaincu dans le milieu scientifique comme dans le monde du fitness : on perd du poids lorsque l’on mange moins de calories que l’on n’en dépense.

De nombreuses études ont confirmé cette théorie, que les scientifiques appellent la balance énergétique (source).

Mais devrions-nous vraiment nous concentrer sur les calories ? Dans cet article, je vous livre 5 raisons pour lesquelles compter les calories n’est pas toujours utile.

Voici ce que vous apprendrez :

  • Pourquoi les calories ne sont qu’un aspect de la perte de poids
  • Pourquoi compter les calories est trompeur pour vous et votre santé
  • Les différents types de calories et leurs 2 effets importants
  • Comment vous pouvez maigrir plus vite en absorbant autant ou même PLUS de calories.
  • Comment les produits hypocaloriques peuvent vous faire prendre du poids (parfois même plus les produits riches en calories !)

Compter les calories : Le Saint Graal de la perte de poids ?

Certains gourous des régimes affirment que le nombre de calories n’a rien à voir avec le surpoids. Il s’agit d’une affirmation absurde que je ne ferai pas moi-même.

Des études montrent clairement que si vous consommez trop de calories, votre poids (source) et votre IMC (source) augmentent.

L’IMC augmente même proportionnellement à l’apport calorique, comme le montre ce graphique :

IMC apport calorique

Commettez-vous ces erreurs évitables qui ralentissent la perte de poids ?

Faites le test et découvrez votre « QI minceur ».

Mais alors, pour maigrir, il suffit de manger moins de calories ?

Eh bien, ce n’est pas si simple…

Selon moi, tout diététicien qui vous dit : « Pour maigrir, consommez moins de calories » n’a pas tout compris.

Certaines personnes s’acharnent à compter les calories alors que celles-ci ne sont qu’un aspect de la perte de poids.

Compter les calories peut être trompeur et se transformer en obsession… Une pratique qui conduit à bien des tentatives de perte de poids ratées.

C’est pourquoi je vous donne 5 raisons de ne pas compter ses calories journalières pour maigrir.

5 inconvénients à compter les calories

Inconvénient n°1 : Compter les calories est trompeur pour vous et votre santé

Imaginez que le calcul de votre métabolisme de base révèle que vous avez besoin de 2 000 kcal par jour.

Dans ce cas, vous pourriez consommer les aliments et les boissons suivants :

  • 4 sandwichs (500 calories)
  • 1 portion de frites mayonnaise (600 calories)
  • 1 portion de ragoût (500 calories)
  • 1 sachet de chips (200 calories)
  • 2 verres de soda (200 calories)

Ou, encore mieux :

  • 1 pizza (1 000 calories)
  • 1 portion de frites mayonnaise (600 calories)
  • 1 sachet de chips (200 calories)
  • 2 verres de soda (200 calories)

Ou tout simplement :

  • 2 pizzas (2 000 calories)

Je pense que vous voyez où est le problème…

Manger 2 pizzas par jour nuirait à votre bien-être. Vous vous sentiriez léthargique et vous seriez plus sujet aux maladies.

Si vous ne faites que compter les calories, vous négligez les aliments sains et nutritifs, riches en vitamines et en minéraux.

Les produits du type pizzas, sodas, chips, etc. contiennent peu de nutriments ; c’est pourquoi on les appelle souvent des calories « vides ».

Le nombre de calories indiqué sur les emballages est-il correct ?

Les plats congelés contiennent en moyenne 8 % de calories en plus que ce qui est indiqué sur l’emballage (source). Il est fort probable que cela s’applique à bien d’autres produits hors du congélateur.

D’un point de vue marketing, on préfère indiquer un nombre de calories plus bas.

On constate la même chose dans les restaurants. La même étude montre que dans les restaurants, le nombre de calories est plus élevé de 18 % en moyenne que la valeur indiquée.

Tout cela est légal parce qu’il est permis d’indiquer sur les emballages des valeurs approximatives (que l’on appelle tolérances).

Pour les glucides, les sucres, les protéines et les fibres, on peut ainsi faire figurer les valeurs suivantes (source) :

  • <10 g pour 100 g : ± 2 g
  • 10 à 40 g pour 100 g : ± 20 %
  • >40 g pour 100 g : ± 8 g

Exemple : si un produit contient 20 grammes de sucre par 100 grammes, son fabricant peut indiquer une valeur plus élevée ou plus basse de 20 %. Il pourra par exemple soustraire 10 % et afficher 18 grammes de sucre pour 100 grammes. C’est tout de suite un peu plus attrayant.

En résumé : Les calories ne disent rien sur la qualité de la nourriture. Vous limiter à compter les calories vous fait courir le risque de carences en nutriments essentiels.

Inconvénient n°2 : Toutes les calories ne se valent pas (hein ?!)

D’un point du vue biologique, examinée au microscope, une calorie est une calorie.

Mais c’est oublier que les calories n’ont pas toutes le même effet sur le corps et ignorer la façon dont le corps convertit les calories en énergie (source).

Les calories que l’on consomme peuvent être issues des trois macronutriments, lesquels n’ont pas tous la même densité calorique.

  • Protéines : ±4 kcal pour 1 gramme
  • Glucides : ±4 kcal pour 1 gramme
  • Lipides : ±9 kcal pour 1 gramme

On pourrait penser qu’il faut manger aussi peu de lipides que possible pour perdre du poids, mais ce serait une erreur. Il faut aussi se pencher sur l’effet de chaque type de calorie.

Les principaux effets des différentes calories sur le corps en termes de perte de poids sont les suivants :

  • Insuline : une hormone qui, si vous en produisez excessivement, conduit au stockage de graisse
  • Satiété : le corps active les hormones de la satiété et / ou supprime les hormones de la faim

Macronutriments Insuline SatiétéVoici ce que montre le schéma :

  • Protéines :
    • Entraînent une production d’insuline modérée
    • Possèdent le plus grand effet rassasiant
  • Lipides :
    • Entraînent la production d’insuline la plus faible
    • Possèdent un effet rassasiant modéré
  • Glucides : (important !)
    • Entraînent la plus grande production d’insuline
    • Possèdent l’ effet rassasiant le plus bas

Vous comprenez sans doute qu’ingérer trop de calories issues des glucides n’est pas judicieux. Vous produisez alors de grandes quantités d’insuline (hormone de stockage des graisses) sans pour autant être rassasié.

L’alimentation occidentale est toutefois composée de pas moins de 55 % de glucides (source), ce qui représente un déséquilibre en micronutriments.

Si l’on se tourne vers les sociétés de chasseurs-cueilleurs préhistoriques, on constate que leur consommation de glucides n’a jamais dépassé 40 % de leur apport énergétique.

Jetez un œil aux graphiques ci-dessous pour comparer les proportions de macronutriments des chasseurs-cueilleurs et des sociétés occidentales :

Alimentation homme primitif moderne

C’est pourquoi je recommande à ceux qui veulent perdre du poids de se tourner vers un régime alimentaire pauvre en glucides. À mon avis, c’est le meilleur moyen de perdre du poids rapidement et sans danger.

Comment le type de calories (et non pas leur nombre) accélère la perte de poids

De nombreuses études montrent que l’on perd du poids plus rapidement en mangeant les bonnes calories, indépendamment du nombre de calories absorbées.

Une étude (source) a suivi des participants pendant 12 semaines. Les participants ont été soumis à l’un des trois régimes suivants :

  1. Un régime pauvre en lipides
  2. Un régime pauvre en glucides (même nombre de calories que dans le régime pauvre en lipides)
  3. Un régime pauvre en glucides (300 calories de plus par jour que dans le régime pauvre en lipides)

En voici les résultats :

  • Les participants du groupe 1 avaient perdu 7,7 kg en moyenne
  • Les participants du groupe 2 avaient perdu 10,4 kg en moyenne
  • Les participants du groupe 3 avaient perdu 9,1 kg en moyenne

Cela nous apprend deux choses :

  1. Un régime pauvre en glucides est plus efficace qu’un régime pauvre en lipides
  2. Un régime pauvre en glucides, même si l’on consomme 300 kcal de plus, occasionne une perte de poids 18 % supérieure par rapport à un régime pauvre en lipides

Malgré ces découvertes, on entend souvent dire dans le monde du fitness que toutes les calories sont égales. Pour certains, la théorie de la balance énergétique est sacrée.

Selon cette théorie :

  • Balance énergétique négative (déficit calorique) : vous dépensez plus de calories que vous n’en consommez = vous perdez du poids
  • Balance énergétique positive (surplus calorique) : vous mangez plus de calories que vous n’en dépensez = vous prenez du poids

Le problème est que cette théorie envisage le corps comme une simple calculatrice. D’un point de vue purement logique, le corps ne peut pas se limiter pas à un simple calcul calories entrées – calories sorties.

Il est insensé de réduire le corps à une simple calculatrice à calories.

En résumé : Le type de calories (qualité) est peut-être plus important que le nombre de calories (quantité) car toutes les calories n’ont pas le même effet sur le corps.

Inconvénient n°3 : Les produits hypocaloriques sont dangereux

Si vous voulez mon avis, les produits hypocaloriques, tels que les produits allégés, constituent le meilleur stratagème de marketing du XXIe siècle.

Vous commencez par montrer que le surpoids s’explique en grande partie par le nombre de calories à travers de nombreuses études scientifiques. Vous créez ainsi l’idée que manger moins de calories conduit à une perte de poids.

Ensuite, vous proposez des produits hypocaloriques que les gens penseront préférables et meilleurs pour la santé. En principe, vous pouvez manger ou boire de grandes quantités de ces produits sans prendre de poids. Incroyable, non ???

Voici quelques faits sur les sodas light et zero, qui ne contiennent que peu ou pas de calories.

  • Une étude d’une durée de 14 ans a montré que le risque de diabète augmente davantage avec les sodas light qu’avec les sodas classiques au sucre (source).
  • Cette même étude a montré que la consommation quotidienne de sodas light à raison d’un verre par jour augmente le risque de diabète de 33 % (source).
  • Une autre étude a associé la consommation quotidienne de sodas light à une augmentation de 67 % du risque de diabète de type 2 (source).
  • D’après une étude, les femmes qui boivent du soda light boivent deux fois plus de soda que les femmes qui boivent du soda classique au sucre (source). Cela tient au fait que les édulcorants artificiels sont addictifs.
  • Dans une étude effectuée sur des rats, les conséquences de la consommation d’édulcorants artificiels étaient les suivantes : les rats mangeaient plus, leur métabolisme était plus lent et leur taux de graisse corporelle avait augmenté de 14 %, et ce même s’ils avaient consommé moins de calories (source).

Vous n’avez donc sûrement pas besoin d’édulcorants artificiels (source). En pratique, je déconseille les édulcorants artificiels pour 4 raisons principales :

  1. On ignore les effets à long terme des édulcorants artificiels.
  2. Pratiquement toutes les études sur les édulcorants artificiels sont sponsorisées par l’industrie.
  3. Il vaut mieux ne pas s’habituer à des substances aussi sucrées.
  4. Une tasse de thé vert sera toujours meilleure pour la santé qu’un verre de soda light.

En bref, si vous essayez de tromper votre corps avec des produits hypocaloriques, votre corps sera plus malin.

En résumé : Les produits hypocaloriques constituent le meilleur stratagème de marketing du XXIe siècle. Ils ne vous feront pas nécessairement perdre de poids et les effets à long terme des édulcorants artificiels sont inconnus.

Inconvénient n°4 : Le nombre de calories n’indique rien de leur absorption par le corps

Vous n’êtes pas ce que vous mangez, mais ce que vous absorbez.

Les calories que vous ingérez ne sont pas toutes absorbées par votre corps. Certaines calories ne peuvent pas être digérées et sont éliminées par les selles.

Par exemple, une étude montre que si vous consommez 170 kcal d’amandes, vous absorbez seulement 129 kcal (source). Les 41 kcal restantes (24 % du total) ne sont pas utilisées et sont éliminées par les selles.

Vous brûlez également une partie de votre nourriture pour digérer celle-ci. C’est ce qu’on appelle l’effet thermique des aliments. Votre corps utilise une partie des calories pour traiter la nourriture, sans que vous n’ayez rien à faire !

Le nombre de calories que l’on brûle pour la digestion dépend de ce que l’on mange. Par exemple, les aliments riches en fibres demandent généralement plus d’énergie que les aliments à faible teneur en fibres, car la décomposition des fibres est un processus exigeant pour le corps.

Parmi les aliments riches en fibres, on retrouve les produits suivants : fruits, légumes, céréales complètes (farine d’avoine, quinoa, etc.), fruits à coque et graines.

À cela s’ajoute que les fibres rassasient plus rapidement et vous conduisent à manger moins (source). C’est parce que les fibres font que votre estomac se vide plus lentement (source).

Combien de calories dépense-t-on pendant la digestion ?

Plusieurs études ont examiné le nombre de calories que l’on dépense au moment de la digestion. Cette dépense d’énergie correspond à ce que l’on appelle l’effet thermique des aliments.

On a examiné chaque macronutriment dans les 7 heures suivant un repas d’environ 557 kcal (source). Voici ce que l’on dépense pour chaque macronutriment :

  • Protéines : environ 11 %
  • Glucides : environ 4 %
  • Lipides : environ 4 %

En bref, c’est pour digérer les protéines que l’on dépense le plus de calories. À cela s’ajoute que les protéines rassasient plus que les lipides et les glucides (source, source).

En règle générale, les aliments qui demandent beaucoup de temps et d’effort à être traités /digérés possèdent un plus grand effet rassasiant.

En résumé : Votre corps n’absorbe pas toutes les calories que vous ingérez. Il dépense particulièrement beaucoup de calories pour digérer les aliments riches en protéines et en fibres.

Inconvénient n°5 : Les personnes minces ne comptent pas leurs calories

C’est peut-être là l’argument le plus important de tous. Rarement verrez-vous des personnes minces compter les calories.

Pourquoi pas ?

Eh bien, quand on mange ce qu’il faut, on arrête de manger quand on est rassasié.

Si en revanche vous ne vous nourrissez que de fast-food, il y a un problème. Les aliments de fast-food ont un effet puissant sur le centre de récompense du cerveau (source). Pour être plus précis, les produits les plus problématiques sont les aliments transformés (dont ceux du fast-food), le sucre et le blé.

La dépendance à la nourriture, ici à la malbouffe, est très similaire à la toxicomanie. Elle active les mêmes parties du cerveau, les mêmes neurotransmetteurs et de nombreux symptômes rejoignent ceux de la toxicomanie (source).

Si vous donnez une alimentation saine à un groupe de rats, une alimentation partiellement saine à un autre groupe de rats et un régime exclusivement constitué de fast-food à un dernier groupe, seul le dernier groupe développe des problèmes.

Les rats qui ne mangent que du fast-food en veulent de plus en plus (source). Ce à quoi les chaînes de restauration rapide répondent en rendant les portions de plus en plus grandes. C’est pourquoi elles proposent des menus Maxi ou XXL.

Fast food XXL

Un soda XXL d’un litre contient pas moins de 410 calories. Une portion de frites XXL contient 610 kcal. Cela vous revient donc déjà à plus de 1 000 kcal avant même d’avoir touché au burger.

Bien sûr, on ne devient pas accro au fast-food dès qu’on en mange. D’ailleurs, des études montrent que manger ce que vous voulez un seul jour par semaine présente de grands avantages.

Les voici :

  • Le métabolisme augmente de 6,6 % chez personnes minces et de 2,7 % chez les personnes obèses* (source)
  • Une augmentation de la production de leptine, une hormone qui envoie au cerveau le signal de brûler plus de graisse (source)
  • La ghréline, l’hormone de la faim, diminue pendant environ 3 jours (source)
  • Vous pouvez vous lâcher complètement !

En bref : instaurer un cheat day vous aide à vous tenir à un régime alimentaire sain plus facilement tout en continuant à perdre du poids.

Si vous mangez sainement, compter les calories est superflu. Compter ses calories pose un certain nombre de problèmes agaçants, par exemple :

  • On en perd le plaisir de manger
  • On prête moins attention à ses sensations
  • On se tourne vers les emballages qui affichent « allégé » et « light »

En résumé : Si vous mangez sain, vous n’avez pas besoin de compter les calories car vous arrêterez de manger spontanément lorsque vous serez repu. C’est tout l’inverse avec les aliments transformés, tels que ceux du fast-food.

Comment manger moins sans y penser

Regardez la vidéo ci-dessous pour apprendre quelques astuces psychologiques qui vous aideront à manger moins sans même devoir y penser. Vous consommerez moins de calories sans avoir à les compter.

 

Perdez vos kilos superflus et votre graisse abdominale rapidement à l’aide de recettes minceur simples à réaliser

Saviez-vous que les recherches montrent que faire régime entraine une prise de poids chez 1 personne sur 3 ? (source)

C’est pourquoi j’ai développé une méthode de perte de poids facile à tenir et qui permet d’éviter tout effet yoyo.

Vous y découvrirez de délicieuses recettes, conçues pour maigrir rapidement et durablement.

Voici un aperçu de ce que vous trouverez dans mon livre de recettes minceur à succès :

  • Plus de 100 délicieuses recettes, faciles et rapides à préparer (et qui plairont à toute la famille)
  • Comment mes délicieuses recettes à base de viande, de poisson ou végétariennes peuvent vous faire perdre plusieurs kilos chaque semaine
  • 6 catégories de recettes : plats à base de poulet, de viande, de poisson, plats végétariens, salades, sauces, vinaigrettes, desserts, et bien plus
  • Des menus journaliers et hebdomadaires tout faits + des listes de course

Découvrez comment perdre plusieurs kilos par semaine à l’aide de recettes minceur délicieuses et simples à réaliser :

Essayer la Bible minceur sans aucun risque

9 commentaires op "5 Inconvénients à Compter Les Calories"

  1. bebilo333 says:

    Pour metaboliser lez glucides il faut beaucoup d'enzymes c.a.d. des proteines. En un mot: les glucides non seulements donnent des calories vides, mais aussi ils appauvris l'organisme de ses acides amines! alors il serai saint de les diminuer ds notre diete. De ma part, je suive la diete, high fat, low carbs( beaucoup de lipides et peu de glucides) il y a 17 ans, et je suis un homme toujours sain, avec une bonne condition aussi bien physique que mentale.

  2. Jerome z says:

    Bonjour.

    Article exhaustif et très agréable à lire. Merci beaucoup.

  3. MARINA MENARD says:

    Merci pour vos explications pointues. C'est très intéressant. J'ai corrigé bcp de choses dans ma façon de manger.

  4. Jean-marc says:

    Article très intéressant . Qu en est il des fruits, souvent pris en quantité lors de régimes? Le fructose c est du sucre? Ne mangerait on pas trop de fructose dans notre alimentation ? Y aurait il un danger à manger des fruits à volonté pour se rassasier?
    Merci de votre avis

  5. Pierre GERARD says:

    Même s'il n'est pas (et de loin) le seul facteur, je vois un avantage psychologique très important au comptage de calorie pour les personnes en surpoids. Il permet de limiter la quantité de nourriture absorbée.

    Quand je compte mes calories, je ne vais pas manger la tranche de 100g de cantal qui me fait si envie dans le frigo; je ne vais pas manger ces deux petites madeleines qui me tentent tant à l'heure du café. Eh oui, dans la famille, mes enfants et mon épouse sont minces, nous mangeons quasi uniquement des repas équilibrés, préparés à partir d'ingrédients frais. En surpoids important, le diagnostic a été clair, je mangeais correctement en termes nutritifs mais juste trop... compter les calories m'a donné une base sur laquelle m'appuyer pour limiter ma consommation.

  6. Steeve says:

    L article qui défonce des portes ouvertes. 1 L litre d essence contient 250 Kcal, alors si vous buvez 1. d essence votre santé est en danger... BRRAAAAVVOOO DOCTEUR ! Sans vous j'en aurai bu tout les jour ! Heureusement que vous avez fait des études ! :D

    Le rapport nutriment calorie, n importe quel Korki qui s interesse à la nutrition un peu sérieusement, va bien évidemment privilégier des aliment à forte valeur nutritionnel plutot que se péter de frite tous les jours.

    Compter ses calorie bien évidemment que ça reste approximatif, comme compter ses répétition en faisant des pompes (une pompe ok, mais à combien de pdc, suis je longiligne, ou court sur patte, comme elles sont exécuté de quelle manière, etc...). Est ce qu'on doit arrêter de compter ses répétition ? Doit on arrêter de recenser les être humains, doit ont faire confiance aux médecin qui injectent l hépatite B + autres produits toxique à des gamin qui "en générale" ne sont ni toxico ni des Manuel Ferrara en puissance. Bref TOUT EST RELATIF.

    Compter ses calorie c est se donner un cadre "relatif" mais vaut mieux un cadre relatif (comme l est l orthographe, la grammaire, la conduite d une voiture etc encore une fois...) que de devenir un gros sac frustré alors qu on pense manger ce qu il faut comme il le faudrait. L'huile d olive c est impec, mais hyper mega calorique. Passé d une cuillère à soupe à un filet à l oeil on passe déjà à 2 ou 3 cuillère sans s en rendre compte (soit de 90 kcal à 270 kcal environ).

    Bref, encore un qui déballe des évidence pour ne rien contre dire, juste prendre les choses sous un angle évident et inutiles de par son évidence, dans le but de se faire passer pour un gros intellectuelle et avoir son ptit sticker "good boy" sur son cahier d ecole par la maitresse.

    • Guipel says:

      Ben alors Steeve, on est énervé par la colère?
      Le fond de la critique est acceptable, et compter mes calories me permet de prendre conscience de ce que j'ingurgite sans me dire que c'est la panacée.

      Pour autant, il y a quand même un travail derrière cet article...
      Un peu de retenue dans le sarcasme et de respect aurait pu aider à rendre la critique plus percutante.

    • Sosso says:

      Votre commentaire est incompréhensible. La seule chose que l'on comprend est que vous avez l'air frustré par on ne sait quoi. Si vous avez déjà ces connaissances, tant mieux pour vous. Mais d'autres ne les ont pas et si cet article peut les aider à faire à pas de plus pour comprendre le système des calories, alors cet article est absolument UTILE. La meilleure chose à faire dans votre cas est de passer votre chemin au lieu de déverser votre colère et votre frustration qui, elles, ne servent à rien.

  7. Laura says:

    Pourtant le déficit calorique est la seule méthode qui scientifiquement a été démontré, il ne faut pas manger au delà des nos besoins. Moi j'ai perdu du poids sans régime, sans restriction en utilisant Fitatu FLex, une application qui donne des recettes et plans alimentaires personnalisés à ses besoin. C'est très efficace, car on mange de tout même des aliments qu'on dut parfois Interdits pendant un régime !

Laissez un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués avec*