Web
Analytics Made Easy - StatCounter

12 Conseils Pour Guérir Du Diabète Type 2  : Traitement en 8 Semaines

Avertissement : Il n’existe aucune garantie que 8 semaines suffisent pour le traitement du diabète de type 2, mais certaines études ont permis de constater de tels résultats lorsque seule l’alimentation était modifiée (source, source). D’autres aspects cruciaux de l’hygiène de vie n’ont pas fait l’objet de modifications dans ces études.

On pense souvent à tort que le diabète de type 2 est une maladie chronique et progressive. Cela tient au fait que les médicaments échouent à inverser la tendance.

Des recherches suggèrent cependant qu’il est possible de guérir du diabète de type 2 (source, source). Il est alors possible d’arrêter les médicaments, de supprimer les symptômes de la maladie et de diminuer les risques de complications de manière significative.

Dans cet article, je vais partager avec vous les résultats de mes recherches sur le traitement du diabète de type 2. Tout ce que vous allez lire ici est scientifiquement prouvé.

Préparez-vous une tasse de thé et installez-vous confortablement car c’est un long article. Cet article est toutefois si complet que c’est le seul que vous devez lire si vous voulez en savoir plus sur le traitement du diabète de type 2.

Voici ce que vous allez découvrir dans cet article :

  • Ce qui provoque le diabète de type 2
  • Quels changements apporter dans votre mode de vie
  • Quelles habitudes alimentaires adopter
  • Quels sont les aliments à éviter

Vous pouvez considérer cet article comme le guide ultime au sujet du traitement du diabète de type 2. Tout ce que vous devez savoir se trouve ici, et même quelques recettes pour vous y mettre tout de suite.

Le diabète de type 2 en chiffres

diagnostic diabète type 2Le diabète de type 2 est également appelé «diabète gras » ou « diabète non insulino-dépendant » (DNID).

On pense parfois que le diabète de type 2 ne concerne que les personnes âgées, mais ce n’est pas le cas.

Le diabète de type de 2 se rencontre de plus en plus chez des sujets jeunes. Un nombre toujours croissant de trentenaires et de quadragénaires se voient diagnostiqués du diabète de type 2.

En France, le diabète touche plus de 3,3 millions de personnes.

À cela s’ajoutent les diabétiques qui s’ignorent. À un stade précoce, on n’associe pas toujours forcément les symptômes au diabète, surtout chez les sujets jeunes.

Corrélation entre diabète de type 2 et alimentation

Il existe une corrélation claire entre alimentation et diabète de type 2.

glucides raffinés et sucresAu cours des dernières décennies, notre consommation de sucre et de glucides raffinés n’a fait qu’augmenter.

Cela est notamment dû au remplacement des matières grasses par du sucre dans de nombreux produits light. L’élimination de la graisse entraine une perte de goût, compensée par l’ajout de sucre.

En outre, les industriels de l’alimentation se sont rendu compte que le sucre a un effet addictif qui pousse les consommateurs à manger toujours plus de leurs produits.

En 1980, 4,7% de la population mondiale souffrait de diabète de type 2. Aujourd’hui, ce chiffre atteint 8,5%.

Les organismes de santé s’attendent à une augmentation constante du nombre de diabétiques de type 2 au cours du XXIe siècle. Ils considèrent le diabète de type 2 comme une menace majeure pour la santé publique (source, source, source).

Qu’est-ce que le diabète de type 2 ?

foieL’organisme des personnes atteintes du diabète de type 2 est devenu insensible à l’insuline. C’est ce que l’on appelle la résistance à l’insuline ou insulino-résistance.

Leur organisme n’est alors plus capable d’absorber efficacement le glucose du sang. Résultat : elles ont trop de glucose dans le sang.

Cette glycémie élevée est nocive pour la santé. Elle est notamment nocive pour le cerveau, les articulations et les nerfs.

Souhaitez-vous plus d’informations générales sur le diabète de type 2 ? Dans ce cas, je vous invite à lire mon article complet sur le diabète de type 2. Vous y apprendrez notamment ce qu’est diabète de type 2, quels en sont les symptômes et les complications possibles.

Dans le présent article, je vais me concentrer davantage sur le traitement du diabète de type 2.

Diabète de type 2 : La cause

Nous avons déjà abordé la cause du diabète de type 2 dans notre article sur le diabète de type 2. Mais puisqu’il s’agit d’un aspect important à comprendre pour le traitement du diabète de type 2, permettez-moi d’y revenir brièvement.

malbouffeDe nombreuses recherches sont actuellement toujours menées pour discerner la cause du diabète de type 2. On n’en connaît pas la cause exacte.

Ce que l’on sait, c’est qu’il existe une corrélation évidente entre l’alimentation et le risque de diabète de type 2.

On dit parfois que les habitudes de vie comme le tabagisme, la consommation d’alcool et le manque d’exercice physique sont responsables du diabète de type 2. Ce n’est cependant pas le cas.

Certes, ces habitudes augmentent le risque de diabète. Elles n’en sont toutefois pas la cause.

oupsUne étude a examiné l’alimentation des habitants de différents pays et le nombre de personnes qui souffrent de diabète de type 2. Elle a été menée dans 175 pays.

Cette étude a révélé une corrélation entre la consommation de sucre et le diabète de type 2.

Différentes études ont montré que le fructose du sucre est responsable de problèmes.

Le sucre se compose de 2 molécules : le glucose et le fructose.

Le glucose peut être absorbé par toutes les cellules du corps, ce qui n’est en revanche pas le cas du fructose.

Seul le foie est capable de traiter le fructose (source). Dans le foie, une partie du fructose est transformée en glucose utilisable et en graisse.

L’excès de fructose est stocké dans le foie sous forme de glycogène.

La capacité du foie à stocker du glycogène est cependant limitée. Le surplus de fructose est stocké sous forme de graisse (source).

Cela conduit au foie gras (non alcoolique) (source, source).

Si votre foie doit souvent traiter de grandes quantités de fructose, il s’y crée une accumulation de graisse, ce qui entraine à long terme une résistance à l’insuline. Il s’ensuit une mauvaise absorption du glucose sanguin.

L’insulino-résistance entraine tout un ensemble problèmes de santé (source, source) relevant du syndrome métabolique.

La combinaison de la consommation de fructose et d’un apport calorique trop élevé conduit à la surcharge du foie. Le foie en devient résistant à l’insuline.

La plupart des sucres étant constitués pour moitié de fructose (l’autre moitié consiste en glucose), on peut donc considérer le sucre (ajouté) comme cause du diabète de type 2.

Traitement du diabète de type 2 : 12 conseils

Maintenant que nous avons expliqué la cause du diabète de type 2, il est temps de passer au traitement du diabète de type 2 à travers une série de conseils.

Le traitement du diabète de type 2 ne sera pas évident pour tout le monde. Pour beaucoup de personnes, le traitement du diabète de type 2 demande un changement radical de mode de vie.

Il faut désapprendre les vieilles habitudes et les remplacer par de nouvelles habitudes plus saines. Mettre en place de nouvelles habitudes et de nouveaux comportements demande du temps.

bonne hygiène de vie

Par ailleurs, je ne peux pas promettre que, grâce à ces conseils, tout le monde pourra guérir du diabète en 8 semaines.

La rapidité du traitement du diabète de type 2 dépendra de votre état de santé, de votre usage de médicaments, du degré de votre surpoids et de la rigueur avec laquelle vous suivez ces conseils.

Si vous suivez les conseils ci-dessous, je peux cependant vous promettre que votre qualité de vie s’en trouvera améliorée. Et pas qu’un peu !

Il est également important de ne pas voir la fin des huit semaines comme un point final. Vous devez changer vos habitudes alimentaires et votre hygiène de vie pour de bon si vous voulez retrouver un meilleur état de forme.

Si vous retombez dans vos anciennes (mauvaises) habitudes, les symptômes ne tarderont pas à refaire surface.médicaments diabète

On ne peut pas guérir du diabète de type 2, c’est à dire, s’en débarrasser à jamais. En adoptant une bonne hygiène de vie, vous pouvez cependant soulager les symptômes du diabète de type 2.

Si au contraire vous n’observez pas des habitudes saines, soyez sûr de voir revenir les symptômes au galop. Il est également important de ne jamais arrêter l’usage de médicaments de votre propre initiative. Consultez toujours votre médecin avant toute chose.

Au bout d’un moment, l’amélioration de vos taux sanguins, de votre tension artérielle et / ou de votre taux de cholestérol pourra conduire votre médecin à considérer raisonnable de réduire ou d’interrompre la consommation de certains médicaments.

Spoiler alert : Le conseil n°3 est le plus crucial.

Conseil nº1 : Arrêtez de fumer

La plupart des conseils ci-dessous sont en lien avec l’alimentation. Ces conseils nutritionnels n’auront cependant qu’un effet limité si vous fumez. C’est pourquoi je commence avec ce conseil.

arrêter de fumerLes effets néfastes du tabagisme sur la santé sont de notoriété publique. Le tabagisme est encore plus nocif quand on est diabétique. Fumer est néfaste pour les vaisseaux sanguins et augmente le risque de crise cardiaque (source).

Le tabagisme augmente la résistance à l’insuline (source), ce qui est évidemment très préjudiciable pour les diabétiques.

Même le tabagisme passif augmente le risque de diabète de type 2 (source). Si votre partenaire fume à la maison, il serait bon qu’il arrête de fumer ou se mette à fumer à l’extérieur.

Le tabagisme augmente également le risque de divers types de cancers tels que le cancer du poumon, du sein, de la prostate et de l’appareil digestif (source).

Si vous n’arrivez pas à arrêter de fumer, recherchez de l’aide et parlez-en à votre médecin. Il existe des médicaments et des méthodes qui rendent l’arrêt moins difficile.

Conseil nº2 : Soyez actif

Être atteint de diabète de type 2 signifie que vous êtes moins sensible à l’insuline. L’activité physique peut vous permettre d’améliorer votre sensibilité à l’insuline.

Une meilleure sensibilité à l’insuline permet à l’organisme d’absorber le glucose du sang plus efficacement, ce qui entraine une baisse de la glycémie.

Lors de l’activité physique, l’organisme utilise le glucose comme carburant principal. La combustion du glucose favorise le maintien d’un taux de glycémie faible (source).

Pour améliorer votre sensibilité à l’insuline et contrôler votre glycémie, le cardio, la musculation et l’entrainement fractionné (HIIT) sont très efficaces (source, source, source, source).

Le plus important n’est pas le type d’exercice que vous choisissez mais que vous soyez actif. Je vous conseille de choisir une activité que vous aimez, de sorte que vous pourrez vous y tenir.

Le surpoids rend moins sensible à l’insuline. Augmenter votre niveau d’activité physique vous permettra de perdre du poids. Cela aura un effet bénéfique sur votre sensibilité à l’insuline.

Le mieux est de pratiquer une activité physique tous les jours pendant une demi-heure. Si votre état de santé est trop mauvais, vous pouvez commencer par de la marche ou du vélo à allure lente.

À mesure que votre état de forme s’améliore, vous pourrez ensuite vous mettre à la natation, voire à la course à pied.

Allez-y toujours progressivement afin que vos muscles, tendons et articulations puissent s’habituer à la charge.

Vous pouvez également vous mettre aux exercices de fitness / musculation. Toute activité qui vous fait brûler votre glucose et stimule la circulation sanguine est bonne pour vous.

Si vous vous mettez au sport, veillez à surveiller la façon dont réagit votre glycémie. L’effort physique peut entrainer une augmentation ou une chute trop importante de celle-ci.

2.1 Ne restez pas assis

Avoir une profession qui force à être assis à longueur de journée favorise le diabète. Les personnes qui travaillent assises ont un plus grand risque de souffrir de diabète de type 2.

Limiter la position assise et augmenter son activité physique aide à contrôler la glycémie (source, source).

Lorsque l’on a un travail en position assise, trouver une profession où l’on se déplace plus n’est pas toujours une option (mais vous pouvez toujours examiner la question). Vous pouvez toutefois prendre certaines mesures comme vous lever toutes les heures et vous promener pendant quelques minutes.

Conseil n°3 : Un poids santé

Si vous êtes en surpoids, il serait une bonne chose de perdre du poids pour atteindre un poids santé.

Vous commencerez à vous sentir mieux à chaque kilo perdu, mais il est vraiment important que vous continuiez jusqu’à ce que vous atteigniez un poids adéquat.

Avoir un bon poids est plus efficace que les médicaments pour contrôler la glycémie (source).

Le grand « secret » du traitement du diabète de type 2 est d’avoir un poids santé. Tant que vous serez en surpoids, vous pouvez être sûr de ne pas réussir à vous débarrasser de votre diabète de type 2. C’est simplement impossible.

Pour vous débarrasser de votre diabète, il est important de perdre de la graisse viscérale. Il s’agit de la graisse qui s’accumule autour des organes internes tels que le foie et le pancréas. On appelle également la graisse viscérale « graisse abdominale ».

Tant que vous aurez trop de graisse viscérale autour du foie et du pancréas, vous resterez insensible à l’insuline.

Perdre de la graisse viscérale conduit à une amélioration de la sensibilité à l’insuline. Avec le retour de la sensibilité à l’insuline, votre glycémie diminuera et les symptômes du diabète se feront de plus en plus discrets.

L’excès de graisse viscérale augmente les taux de marqueurs d’inflammation sanguins ainsi que la résistance à l’insuline (source, source, source, source).

C’est la raison pour laquelle de nos jours, de plus en plus de médecins examinent le tour de taille au lieu de se contenter de calculer l’IMC aveuglément.

Quelqu’un peut avoir un IMC normal en dépit d’un excès de graisse viscérale.

mesure tour de tailleLa graisse autour des organes conduit à l’augmentation du tour de taille.

Les hommes doivent viser un tour de taille inférieur à 94 cm et les femmes à 80 cm.

Si vous êtes en surpoids, il est important que vous y remédiiez. Vous pouvez vous y prendre de plusieurs façons.

Pour perdre du poids de façon efficace, les diabétiques de type 2 peuvent suivre un régime pauvre en glucides, un régime cétogène, un régime paléo, un régime méditerranéen, ou pratiquer le jeûne intermittent.

Dans tous les cas, ne suivez jamais de régime pauvre en lipides ou de régime protéiné pour perdre du poids. Suivre un régime protéiné est particulièrement préjudiciable pour les personnes diabétiques.

Un régime pauvre en glucides permet une perte de poids beaucoup plus rapide qu’un régime pauvre en lipides (source). En outre, les régimes pauvres en glucides sont plus faciles à tenir que les régimes pauvres en lipides (source).

Note : Si vous êtes sous médicaments antihypertenseurs et/ou contre l’hyperglycémie et que vous voulez vous mettre à perdre du poids, il est sage de consulter votre spécialiste au préalable. Associé à des médicaments, un régime peut entrainer de l’hypotension ou une hypoglycémie.

3.1 Régime pauvre en glucides

L’organisme des personnes diabétiques de type 2 n’est plus capable de traiter les glucides efficacement.

glucose insuline celluleAprès la consommation de glucides, ceux-ci sont transformés en glucides simples par la digestion. L’organisme peut absorber ces glucides simples sous forme de glucose à travers le sang.

L’augmentation de la glycémie conduit le pancréas à produire de l’insuline. Cette hormone est nécessaire à l’absorption du glucose issu du sang par les cellules.

Chez les personnes atteintes de diabète de type 2 ce système ne fonctionne plus comme il le devrait. Cela entraine une glycémie trop élevée, avec toutes les conséquences néfastes que cela implique.

Avec l’apparition du diabète de type 2, le pancréas se met à produire de plus en plus d’insuline parce que l’organisme perd sa sensibilité à cette hormone.

Le pancréas finit par s’épuiser et se met à produire moins d’insuline. Le mécanisme de production d’insuline et d’absorption du glucose est complètement déséquilibré.

Le traitement du diabète de type 2 requiert de mettre fin à la surcharge de ce système. Pour cela, vous pouvez suivre un régime pauvre en glucides.

régime pauvre en glucides

Limiter son apport en glucides permet de moins solliciter le mécanisme de production d’insuline et la sensibilité à l’insuline, ce qui favorise l’amélioration des troubles.

De nombreuses études ont révélé l’efficacité des régimes pauvres en glucides pour le traitement du diabète de type 2 (source, source, source, source, source, source).

On constate qu’à long terme, un régime pauvre en glucides est favorable aux diabétiques de type 2 (source).

Glucides qui augmentent la glycémie

Les glucides présents dans les aliments végétaux sont composés d’un mélange d’amidon, de sucres et de fibres. Les proportions varient d’un aliment à l’autre. Par exemple, la pomme de terre, le blé et le panais sont très riches en amidon.

La banane, l’ananas et la mangue sont des exemples de fruits très riches en sucre. Quant aux fibres, on en trouve beaucoup dans les poires, les oranges, et les myrtilles, par exemple.

Vous imaginez bien que les nutriments ont tous un effet différent sur la glycémie. Ce sont les sucres qui entrainent la hausse de la glycémie la plus rapide.

L’amidon fait lui aussi grimper la glycémie, mais moins rapidement que les sucres.

Grâce aux fibres, la nourriture met plus de temps à quitter l’estomac, de sorte que les sucres et l’amidon ne pénètrent pas aussi rapidement dans l’intestin grêle.

Dans l’intestin, le glucose est extrait des aliments et libéré dans le sang. Manger des fibres permet donc de limiter l’augmentation de la glycémie à la suite des repas.

Les fibres sont elles aussi une forme de glucides. Elles ne sont cependant pas transformées en glucose et ne font pas grimper la glycémie.

panaisPour calculer la quantité de glucides présente dans un légume ou un fruit, vous pouvez soustraire la part des fibres.

Par exemple, le panais contient 17 g de glucides pour 100 g, dont 5 g de fibres. Quand vous mangez des panais, 17 g -/- 5 g = 12 g de glucides sont convertis en glucose.

Les glucides et les fibres indigestibles présents dans les aliments végétaux sont également connus sous le nom de prébiotiques. Ceux-ci jouent un rôle important dans la santé de la flore intestinale et stimulent la croissance des lactobacilles et les bifidobactéries dans le côlon.

Parmi les prébiotiques connus se trouve l’inuline. Il a été démontré que l’inuline peut entrainer une amélioration du diabète de type 2 (source).

Quelle quantité de glucides peut-on consommer ?

Certaines personnes s’imaginent que lorsque l’on suit un régime pauvre en glucides, on ne peut quasiment pas consommer de glucides. Cela n’est pas le cas.

On observe de bons résultats chez les diabétiques qui suivent un régime pauvre en glucides, comme le montrent les études suivantes : source source. Les participants à ces études étaient autorisés à consommer seulement 20 g de glucides par jour, ce qui est extrêmement peu. Rappelez-vous que les légumes et les fruits contiennent également des glucides. Dans le cadre d’un tel régime, manger des fruits est totalement exclu.

régime cétogène macronutrimentsUn régime qui n’autorise que 20 glucides par jour requiert de remplacer les glucides par des lipides. Il s’agit alors d’un régime cétogène et non pas d’un régime pauvre en glucides.

Dans un régime cétogène, le foie se met à produire des corps cétoniques qui servent de carburant à la place du glucose.

Lors d’un régime cétogène, le corps se transforme en machine à brûler les graisses et se met à puiser son énergie d’une autre source (les corps cétoniques).

En raison de leur teneur en glucides, vous ne pouvez pas manger de fruits et ne pouvez consommer que certains types de légumes si vous suivez un régime cétogène. Cela peut conduire à une carence en nutriments comme en vitamines et en minéraux.

Heureusement, d’excellents résultats ont été obtenus à l’aide de régimes pauvres en glucides plus modérés (source, source, source, source).

Un régime pauvre en glucides entraine une amélioration chez les personnes atteintes de diabète de type 2 comme de diabète de type 1.

Un régime pauvre en glucides modéré permet de manger des fruits, beaucoup de légumes et réserve même une certaine place à de bonnes sources de glucides telles que les flocons d’avoine.

Chacun réagit différemment aux glucides. Après les repas, votre glycémie ne doit pas dépasser 8 mmol/L. Au-dessus de ce taux, vous courez le risque de souffrir de lésions nerveuses et d’autres complications.

Le degré d’augmentation de votre glycémie après les repas dépend de la quantité de glucides que vous avez mangés, de la quantité de fibres, du type de glucides et de votre sensibilité à l’insuline.

mesure glycémieSi vous commencez un régime pauvre en glucides, il est important de mesurer votre glycémie avant et après les repas.

Vous pouvez ensuite ajuster la quantité de glucides vers le haut ou vers le bas en fonction de votre glycémie.

En règle générale, plus vous mangez de glucides, plus votre glycémie augmentera. Mesurer votre glycémie vous permettra de réaliser des ajustements en matière d’alimentation, voire de médication (source, source).

Souhaitez-vous en savoir plus sur les régimes pauvres en glucides ? Dans ce cas, lisez mon article complet à ce sujet.

Conseil n°4 : Protéines

Si vous vous mettez à suivre un régime pauvre en glucides, il vous faudra remplacer une partie de vos glucides par des protéines et des lipides.

Les protéines ont un impact minime sur la glycémie et procurent une satiété plus durable après les repas.

Cela tient au fait que les protéines sont plus lentes à digérer que les glucides, et mettent donc plus de temps à quitter l’estomac. Cela aide notamment à perdre du poids parce que les envies de collation entre les repas diminuent.

Parmi les aliments riches en protéines on trouve la viande, le poisson, la volaille, les produits laitiers, les fruits à coque et les légumineuses. Deux sources de protéines présentent des avantages supplémentaires pour les personnes atteintes de diabète. Il s’agit des œufs et du yaourt grec.

4.1 Œufs

Chez les personnes atteintes de diabète et de syndrome métabolique, les œufs semblent améliorer la sensibilité à l’insuline, réduire les taux de marqueurs d’inflammation et améliorer le cholestérol (source, source, source, source).

4.2 Yaourt grec

Le yaourt grec semble améliorer la glycémie (source).

Les diabétiques de type 2 semblent perdre du poids plus facilement s’ils incorporent le yaourt grec dans leur régime (source).

Conseil n°5 : Acides gras

Consommer les bons acides gras est important pour le traitement du diabète de type 2.

5.1 Fruits à coque

Les fruits à coque sont une bonne source d’acides gras oméga-3, de fibres et de protéines. Les fruits à coque aident à réduire la glycémie, le taux d’HbA1c et le cholestérol LDL (source, source, source).

Vous n’avez pas besoin d’en manger de grandes quantités. Une petite poignée par jour suffit. Manger plus de 30 g de fruits a coque par jour ne procurera pas plus de bienfaits.

Si vous voulez perdre du poids, gardez à l’esprit que les fruits à coque sont très caloriques. Ils contiennent environ 650 kcal pour 100 g. Une poignée de fruits à coque (30 g) fournit déjà 200 kcal, soit environ 10 % de vos besoins caloriques journaliers.

Vous pouvez manger toutes les sortes de fruits à coque : tous sont bons pour la santé. Les noix et les amandes sont toutefois considérées comme les meilleurs fruits à coque pour la santé.

Chaque sorte de fruits à coque procurant des bienfaits spécifiques, le mieux est d’alterner entre elles ou d’en consommer des mélanges.

Il est préférable de manger des fruits à coque crus. Non soumis à la chaleur, leurs acides gras oméga-3 ne se sont pas oxydés. Opter pour des fruits à coque non salés vous permettra d’éviter l’hypertension artérielle.

Notez que les cacahuètes ne sont pas des fruits à coque, mais des légumineuses. Mieux vaut limiter leur consommation, voire les éviter. Les cacahuètes contiennent beaucoup d’acides gras oméga-6 et nuisent au bon équilibre entre oméga-3 et oméga-6.

Nous consommons déjà suffisamment d’oméga-6 par rapport aux oméga-3. Un excès d’oméga-6 par rapport aux oméga-3 favorise les infections.

5.2 Poisson gras

« Oméga-3 » est un terme générique qui désigne certains acides gras polyinsaturés. Les principaux sont l’ALA (acide alpha-linolénique), l’EPA (acide eicosapentaénoïque) et le DHA (acide docosahexaénoïque).

saumonL’ALA est un acide gras essentiel que l’organisme ne peut pas fabriquer et qu’il doit tirer de l’alimentation.

L’organisme peut produire de L’EPA et du DHA à partir de l’ALA. Il s’agit toutefois d’un processus pour lequel il est peu efficace. C’est pourquoi il est préférable de puiser de l’EPA et du DHA à travers l’alimentation.

Les poissons gras comme le saumon, le hareng, le maquereau, les anchois et les sardines contiennent beaucoup d’EPA et de DHA. Ces acides gras améliorent le métabolisme des graisses et la pression artérielle et préservent les vaisseaux sanguins (source).

En outre, ces acides gras réduisent les infections (source, source) chez les diabétiques.

Pour votre apport en acides gras EPA et DHA, vous pouvez manger du poisson gras deux fois par semaine et/ou utiliser des capsules d’huile de poisson, de krill, ou d’algues.

5.3 Huile d’olive

L’huile d’olive est elle aussi une bonne source d’acides gras oméga-3 et d’antioxydants. Elle réduit le risque de maladies cardiovasculaires (source) et améliore le cholestérol (source, source).

5.4 Huile de noix de coco

huile de noix de coco extra viergeL’huile de noix de coco contient principalement des acides gras à chaines moyennes (TCM : triglycérides à chaîne moyenne). Elle se distingue en cela de la plupart des matières grasses.

Les TCM sont bons pour la santé et indiqués en cas de diabète. Ils aident à diminuer la glycémie et augmentent la sensibilité à l’insuline (source, source).

Résistante à de hautes températures, l’huile de coco est idéale pour la cuisson à la poêle ou au wok.

Conseil nº6 : Mangez beaucoup de fibres

Il a été démontré que les fibres aident à contrôler les taux de glycémie et d’insuline (source, source, source). Elles aident également à éviter les complications du diabète de type 2 (source).

fibresIl existe des fibres solubles et des fibres insolubles. Ces deux types de fibres sont bénéfiques. Ce sont les fibres insolubles qui ont le plus d’effet (source, source).

Grâce aux fibres solubles, la glycémie augmente progressivement après les repas (source).

Les fibres insolubles semblent limiter l’augmentation de la glycémie (source). Il est donc important de consommer ces deux types de fibres.

Les fibres ne sont pas seulement importantes pour le traitement du diabète de type 2 : elles sont toujours importantes pour la santé et constituent une composante indispensable d’une alimentation saine. Une alimentation riche en fibres diminue notamment le risque de maladies cardiovasculaires (source) et augmente l’espérance de vie (source).

Les hommes doivent s’efforcer de consommer 38 g de fibres par jour. Pour les femmes, on recommande 25 g de fibres par jour (source).

Incorporer suffisamment de fibres dans son alimentation est parfois difficile. Laissez-moi donc vous proposer une liste d’aliments riches en fibres.

Sources de fibres :

  • Légumes : en particulier carottes, betteraves, brocolis, artichauts et choux de Bruxelles
  • Légumineuses : en particulier lentilles, haricots rouges, pois cassés et pois chiches
  • Fruits : en particulier poires, fraises, avocats, pommes, framboises et bananes
  • Graines : en particulier graines de courge et graines de tournesol
  • Fruits à coque, en particulier amandes, noix de coco, pistaches et noix
  • Céréales complètes
  • Quinoa
  • Patates douces
  • Chocolat noir

Voici à présent quelques commentaires à l’usage des diabétiques concernant les aliments riches en fibres ci-dessus.

6.1 Patates douces

Les patates douces sont riches en glucides, mais ceux-ci sont transformés en glucose lentement. Elles remplacent donc avantageusement les pommes de terre.

patates douces

Les patates douces restent cependant riches en glucides et entrainent une hausse de la glycémie, d’où l’importance de ne pas les consommer en excès. 100 g de patates douces contiennent 20 g de glucides.

En plus, les patates douces contiennent plus de vitamines et de minéraux que les pommes de terre. Les patates douces contiennent notamment du bêta-carotène, de la vitamine A, des vitamines B, du calcium et du magnésium.

6.2 Céréales complètes

Les céréales complètes sont à privilégier par rapport aux céréales transformées (remplacer le pain blanc par du pain complet, par exemple).

N’oubliez pas que les céréales sont très riches en glucides. 1 tranche de pain complet contient 14 g de glucides, ce qui fait une sacrée quantité.

porridgeLe mieux est encore de remplacer le pain (complet) par des flocons d’avoine en tant que source de glucides et de fibres.

Beaucoup considèrent les flocons d’avoine comme la meilleure céréale pour la santé. Il s’agit d’une céréale non transformée (complète), connue comme une bonne source de sucres lents et riche en minéraux essentiels.

Les flocons d’avoine ont un autre avantage pour la santé des diabétiques. L’avoine est riche en un type de fibres solubles (les bêta-glucanes), lesquelles ont un effet positif sur la glycémie et le cholestérol (source, source, source).

En outre, des études montrent que les bêta-glucanes réduisent la résistance à l’insuline chez les personnes atteintes de diabète de type 2 (source, source).

crêpes flocons d'avoineOn a constaté que la consommation de flocons d’avoines améliore la réponse à l’insuline des diabétiques. Om a également constaté une amélioration de la glycémie (source, source, source).

Les flocons d’avoine permettent de faire du porridge, mais aussi des crêpes, par exemple.

N’achetez pas de flocons d’avoine à cuisson rapide. Il s’agit de flocons d’avoine moulus très finement. Ceux-ci sont digérés plus rapidement et entrainent une hausse rapide de la glycémie.

6.3 Chocolat noir

Très riche en fibres, le chocolat noir offre également de nombreux bienfaits grâce à sa teneur élevée en antioxydants.

99% cacaoL’inconvénient, c’est que le chocolat contient également du sucre ajouté. Choisissez donc du chocolat noir à haute teneur en cacao (au moins 80 %, mais plus est encore mieux), car celui-ci contient moins de sucre.

Considérez le chocolat noir comme une friandise et dégustez-en 1 carré par jour, de sorte à ne pas trop perturber votre glycémie.

Vous pouvez également remplacer le chocolat noir par des éclats de cacao crus ou du cacao cru en poudre si vous souhaitez profiter des bienfaits du chocolat.

Complètement exempts de sucre ajouté, ceux-ci ont également l’avantage de contenir 7 fois plus d’antioxydants que le chocolat noir car ils n’ont pas été soumis à la chaleur.

6.4 Quinoa

quinoaLe quinoa est une pseudo-céréale qui remplace avantageusement le riz (blanc). En effet, la transformation en glucose des glucides présents dans le quinoa est lente.

Riche en glucides (63 g pour 100 g), le quinoa est à consommer avec modération.

Le quinoa est également riche en protéines, et procure donc une plus grande satiété que le riz. Cela aide à manger moins et facilite la perte de poids.

En outre, le quinoa est riche en minéraux essentiels.

6.5 Superaliments riches en fibres

S’il vous est difficile de consommer suffisamment de fibres, vous pouvez compléter votre apport à l’aide de certains superaliments.

Parmi les superaliments riches en fibres on trouve les graines de chia.

Les graines de chia ont un effet positif sur la glycémie, la pression artérielle et les inflammations (source).

En plus d’être riches en fibres, les graines de chia contiennent des antioxydants bénéfiques pour les diabétiques. Elles contiennent de l’acide chlorogénique, qui limite le passage du glucose dans le sang après les repas (source).

Les graines de lin sont elles aussi très riches en fibres.

Les graines de lin aident à stabiliser les taux de glucose sanguin et améliorent les taux d’A1c chez les personnes souffrant de diabète de type 2 (source, source, source).

Une autre propriété importante des graines de lin est qu’elles améliorent la sensibilité à l’insuline (source, source, source).

Conseil nº7 : Minéraux

Si vous êtes diabétique, deux minéraux sont particulièrement importants. Il s’agit du magnésium et du chrome.

7.1 Magnésium

Le magnésium est un minéral essentiel pour la santé. Il est impliqué dans environ 700 processus vitaux.

Un apport suffisant en magnésium permet de réduire la résistance à l’insuline et de stabiliser la glycémie (source).

Vous pouvez prendre du magnésium sous forme de compléments.

Le mieux est d’acheter du malate de magnésium.

Le malate de magnésium est une combinaison de magnésium et d’acide malique. Cette combinaison permet une meilleure absorption du magnésium. En outre, l’acide malique favorise le métabolisme du glucose.

Il existe des aliments particulièrement riches en magnésium. Pensez aux fruits à coque, aux avocats, aux poissons gras, aux graines, aux légumes à feuilles vertes et au chocolat noir (avec modération).

7.2 Chrome

brocolis chromeLe chrome est un minéral dont nous avons besoin en petites quantités, et qui appartient à la catégorie des oligo-éléments.

Le chrome est présent dans la plupart des légumes, dans les fruits, les céréales complètes et les fruits à coque.

Il est aussi présent dans la viande en petites quantités.

Outre son rôle important dans le métabolisme du glucose et des graisses, le chrome réduit la résistance à l’insuline et contribue à stabiliser la glycémie (source, source, source).

Conseil nº8 : Herbes et épices

Certaines herbes et épices peuvent être bénéfiques pour les diabétiques. En voici quelques exemples :

  • Cannelle
  • Berbérine
  • Fenugrec
  • Ail
  • Curcuma
  • Gingembre
  • Oignons
  • Nigelle
  • Ashwagandha

Ces épices peuvent donner un coup de pouce au traitement du diabète de type 2. Ceci à condition d’avoir bien mis en œuvre les changements les plus importants dans votre mode de vie.

Examinons-les.

8.1 Cannelle

cannelleLa cannelle imite les effets de l’insuline et favorise l’absorption du glucose du sang vers les cellules. Elle aide ainsi à faire baisser la glycémie (source).

La cannelle peut entrainer une baisse de la glycémie de 29 % (!) (source, source, source). L’extrait de cannelle est donc un complément alimentaire très utile pour les personnes atteintes de diabète.

La cannelle s’utilise dans les préparations culinaires. Par exemple, une pincée de cannelle parfumera délicieusement votre porridge. Vous pouvez également saupoudrer de la cannelle sur des morceaux de pomme.

En outre, la cannelle semble améliorer la sensibilité à l’insuline (source, source).

Note : Il n’est pas bon d’abuser de la cannelle. Vous risqueriez une intoxication du foie ou le cancer. Vous pouvez consommer 0,5 à 2 g de cannelle chinoise par jour en toute sécurité. Quant à la cannelle de Ceylan, vous pouvez en consommer en toute sécurité jusqu’à 5 g par jour.

8.2 Berbérine

berbérineLa berbérine est une autre épice bénéfique. Utilisée depuis des siècles dans la médecine chinoise, elle fait baisser la glycémie et le cholestérol (source, source, source).

La berbérine est si efficace pour faire baisser le taux de glucose sanguin qu’elle fonctionne souvent mieux que les médicaments développés à cet effet (source, source).

Si vous êtes sous médicaments, consultez d’abord votre pharmacien pour savoir si vous pouvez utiliser la berbérine. La berbérine peut avoir un impact négatif sur le fonctionnement de certains types de médicaments.

Chez certaines personnes, la berbérine peut occasionner de la diarrhée, de la constipation ou des maux de ventre.

8.3 Graines de fenugrec

pot graines FenugrecLes graines de fenugrec sont disponibles dans la plupart des magasins d’alimentation naturelle. Elles sont principalement utilisées dans le curry, mais aussi dans les pâtisseries et le pain dans la cuisine arabe.

En France, on les trouve notamment dans certains fromages.

Le fenugrec est bénéfique pour les personnes atteintes de diabète de type 1 et de type 2. Il possède des vertus hypoglycémiantes (source, source, source, source).

8.4 Ail

Donnez du goût à vos plats en y ajoutant une gousse d’ail. L’ail aide à réduire la glycémie et le taux de cholestérol LDL.

Il protège également contre les infections (source, source, source).

8.5 Curcuma

Le curcuma est une épice couramment utilisée en Asie. C’est notamment lui qui donne à la poudre de curry sa couleur jaune.

Le curcuma est incroyablement riche en bienfaits pour la santé, trop nombreux pour tous figurer ici. Je vous renvoie à mon article sur le curcuma pour en savoir plus.

On ne saurait recommander trop fortement aux personnes atteintes de diabète d’utiliser régulièrement le curcuma en cuisine. Il fait baisser la glycémie et diminue le risque de maladies cardiovasculaires (source, source, source).

En outre, le curcuma favorise le bon fonctionnement des reins (source, source, source), lequel est important pour le contrôle du glucose.

8.6 Gingembre

gingembre fraisLe gingembre est une épice que l’on utilise beaucoup dans les cuisines du monde entier.

Le gingembre est bon pour la santé, en particulier celle des diabétiques.

Le gingembre entraine une diminution de la glycémie et du taux d’HbA1c.

Le gingembre contribue également à améliorer la sensibilité à l’insuline (source, source, source, source).

8.7 Oignons

Les oignons peuvent faire baisser la glycémie (source) chez les personnes atteintes de diabète.

Dans des études, des participants diabétiques qui avaient consommé un repas composé d’oignons présentaient une glycémie inférieure après le repas (source, source, source).

8.8 Nigelle

nivelleLa nigelle fait baisser la glycémie chez les diabétiques (source, source, source, source).

La nigelle peut également protéger contre certaines complications associées au diabète (source, source, source, source).

8.9 Ashwagandha

AshwagandhaL’ashwagandha est aussi connue sous le nom de « ginseng indien ».

Il s’agit d’une plante utilisée dans la phytothérapie indienne.

L’ashwagandha fait baisser la glycémie chez les personnes en bonne santé comme chez les personnes souffrant de diabète de type 2 (source, source, source, source).

Conseils nº9 : Compléments alimentaires

En plus des épices, vous pouvez utiliser un certain nombre de compléments alimentaires pour le traitement du diabète de type 2.

Les compléments alimentaires, au même titre que les herbes et les épices, ne sont que la cerise sur le gâteau. Leur utilisation n’a de sens que si vous avez modifié votre mode de vie.

9.1 Glucomannane

Glucomannane diabèteLe glucomannane fait partie de ces compléments alimentaires dont la consommation peut bénéficier aux diabétiques.

Il s’agit d’un tubercule d’origine asiatique, commercialisé sous forme de complément.

Il a pour effet de ralentir la digestion des glucides (source).

Il est également bon pour le cholestérol (source) et la pression artérielle (source).

9.2 Acide alpha-lipoïque

L’acide alpha-lipoïque est un coenzyme qui réduit la résistance à l’insuline chez les personnes atteintes de diabète de type 2 (source).

9.3 Vitamine C

La vitamine C peut être bénéfique pour les diabétiques.

Elle fait baisser la glycémie et a un effet positif sur la pression artérielle et les marqueurs d’inflammation (source).

Pour profiter de ces effets, un apport journalier de 1 000 mg de vitamine C est nécessaire, ce qui représente une dose trop élevée pour être puisée à travers l’alimentation.

La vitamine C est naturellement présente dans les fruits et légumes. Vous pouvez compléter votre apport à l’aide de compléments de vitamine C (non sucrés) sous forme de comprimés ou de poudre.

Conseil nº10 : Vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre : un produit à tout faire qui fait l’enthousiasme des fanas de la santé.

Plein de bienfaits pour la santé, il possède notamment un certain nombre de propriétés très bénéfiques pour les diabétiques.

vinaigre cidre pommeLe vinaigre de cidre de pomme aide à perdre du poids, à baisser la glycémie et à améliorer les symptômes du diabète.

Le vinaigre de cidre aide à contrôler la hausse de la glycémie après les repas et améliore la sensibilité à l’insuline (source, source, source, source, source).

Si vous recevez des injections d’insuline ou prenez des médicaments qui stimulent la production d’insuline, la consommation de vinaigre de cidre n’est pas conseillée. Votre glycémie pourrait alors atteindre un taux dangereusement bas.

Conseil nº11 : No stress

Toujours mauvais, le stress est encore pire si vous voulez guérir du diabète.

Le stress augmente notamment la pression artérielle (source, source) et le taux de cortisol (hormone de réponse au stress). Un dérèglement au niveau du cortisol entraine la hausse de la glycémie (source).

Sous l’influence du cortisol, il est aussi beaucoup plus difficile de perdre du ventre car le cortisol favorise le stockage des graisses.

mindfulness au bureauLe travail est source de stress pour de nombreuses personnes.

Si votre travail vous cause un grand stress, vous pouvez en discuter. Peut-être pouvez-vous exercer une autre fonction moins stressante, ou obtenir de l’aide ?

Vous pourriez également penser à rechercher un autre emploi moins stressant.

Dans tous les cas, veillez à rétablir un plus grand équilibre dans votre vie.

Veillez également à vous accorder des moments de détente, grâce, par exemple, au yoga ou à la pleine conscience. Votre sensibilité à l’insuline s’en trouvera améliorée (source, source, source, source).

Conseil nº12 : Faites une croix sur certaines choses

aliments interditsSi vous voulez guérir du diabète, il n’est pas seulement question de ce qu’il faut faire et de ce qu’il faut manger. À mon avis, il est encore plus important de savoir ce qu’il ne faut pas faire et ce qu’il ne faut pas manger.

Parmi les choses à ne pas faire, il y a fumer et rester assis sur sa chaise. De même, il y a des choses à ne pas manger.

Si vous mangez ces aliments, tout ce que vous mangez et faites par ailleurs a peu d’utilité. Vous ne ferez que contrarier le traitement du diabète de type 2.

Parmi les aliments à éviter, on trouve les sucres ajoutés, les glucides raffinés et les gras trans.

Pour clarifier, voici un résumé des aliments qui contiennent ces substances, accompagnés d’une explication.

12.1 Jus de fruits

On considère souvent le jus de fruit comme une boisson saine. L’effet du jus de fruit sur la glycémie est cependant le même que celui des sodas. Cela vaut également pour les jus de fruits 100% pur jus et sans sucres ajoutés !

Les jus de fruit sont riches en fructose (source), le type de sucre responsable du diabète de type 2.

Le problème du jus de fruits, c’est que les fibres des fruits sont filtrées. L’absorption des sucres n’est donc pas ralentie comme c’est le cas lorsque l’on mange des légumes.

jus de fruit et fruits frais Tenez-vous-en donc aux fruits frais et renoncez aux jus de fruit.

12.2 Fruits séchés

fruits séchésUne grande quantité d’eau est perdue lors de la déshydratation des fruits. Les fruits séchés présentent donc une concentration en sucres plus élevée. Par exemple, les raisins secs contiennent 4 fois plus de sucres que les raisins.

Si vous voulez guérir du diabète, mieux vaut vous tourner vers les fruits frais pauvres en sucres.

Parmi les fruits pauvres en sucres, on trouve les fraises, les framboises, les myrtilles, les canneberges, les citrons verts, les citrons et les pamplemousses.

12.3 Sodas

Les sodas figurent tout en haut de la liste des pires choses que vous puissiez consommer.

sodas sucreLes sodas sont pleins de sucre qui, sous forme liquide, passent directement dans le sang. Ils n’offrent aucune valeur nutritive.

Un autre problème des calories liquides issues des sucres est que votre cerveau ne prend pas ces calories en compte de la même manière que les calories issues des aliments solides (source, source).

Les calories liquides issues des sucres ne procurent pas de sensation de satiété, ce qui vous empêche de rétablir automatiquement la balance en mangeant moins.

Vous ne serez sans doute pas surpris que la consommation de sodas est associée à une aggravation de la résistance à l’insuline (source, source).

Non seulement les sodas aggravent la résistance à l’insuline, mais ils favorisent aussi la graisse abdominale, font baisser le métabolisme et augmentent le risque de maladies cardiovasculaires (source, source). Voilà suffisamment de raisons ne plus stocker de boissons gazeuses à la maison.

Les sodas aux édulcorants ont eux aussi un effet négatif sur l’insuline et la glycémie (source). Mieux vaut y renoncer si voulez guérir du diabète de type 2.

Les boissons que vous pouvez consommer sont l’eau, le thé vert, la tisane et le café.

eau citronnéeAu début, cela peut vous sembler déprimant si vous avez l’habitude de boire des boissons gazeuses. Il va donc falloir être un peu plus créatif.

Quand il fait chaud, vous pouvez vous faire plaisir avec un verre d’eau de source pétillante auquel vous aurez ajouté quelques rondelles de citron ou de citron vert et des glaçons.

Le café contient des antioxydants et il existe une corrélation entre consommation de café et la diminution du risque de diabète de type 2 (source, source, source). Buvez votre café noir, ou éventuellement enrichi d’une petite touche de crème.

Le seul édulcorant qui ne fait pas grimper la glycémie ou les taux d’insuline est la stévia. La stévia s’avère même faire baisser la glycémie (source, source).

Pour cela, vous devez cependant acheter de la stévia pure, disponible dans les magasins d’alimentation naturelle.

Le thé vert contient un antioxydant unique qui conduit le foie à émettre moins de glucose et améliore la sensibilité à l’insuline (source, source).

La meilleure boisson qui soit reste l’eau. Vos reins régulent l’excès de glucose dans le sang en l’éliminant à travers les urines.

Pour cela, il est nécessaire que vous buviez beaucoup d’eau (source, source, source, source).

12.4 Glucides raffinés

Les glucides raffinés sont des glucides transformés industriellement. Un exemple bien connu est la farine.

pain blancPour faire de la farine, on dépouille les céréales de leurs fibres avant de les moudre finement.

Ce processus produit des glucides que l’organisme transforme en glucose beaucoup plus rapidement.

C’est pour cette raison que la consommation de ces glucides est suivie d’un pic de glucose dans le sang (source, source).

Parmi les glucides raffinés qui figurent régulièrement sur de nombreuses tables, on trouve le pain, les céréales du petit-déjeuner, le riz blanc et les pâtes.

pâtisseriesLes collations sont elles aussi souvent riches en glucides raffinés. Ceux-ci sont présents dans les biscuits, les gâteaux, les barres énergétiques, les biscottes, les craquelins et les bagels.

Les glucides raffinés ne sont pas seulement mauvais pour votre taux de glucose sanguin. Ils semblent également affecter la mémoire chez les personnes atteintes de diabète (source).

Cette étude a démontré que le fait de remplacer le pain ordinaire par du pain complet aboutit à une amélioration de la glycémie chez les personnes atteintes de diabète. On a également constaté une amélioration de la pression artérielle et du cholestérol.

12.5 Gras trans

S’il y bien une chose sur laquelle les scientifiques s’accordent, c’est la nocivité des gras trans.

gras trans fritesBien qu’il n’aient pas d’effet sur la glycémie, les gras trans sont associés à la résistance à l’insuline, à l’augmentation des marqueurs d’inflammation, à une augmentation de la graisse abdominale et une aggravation du taux de cholestérol (source, source, source, source).

Les gras trans augmentent le risque de maladies cardiovasculaires. À éviter si vous souffrez de diabète car vous courez déjà un risque accru de maladies cardiovasculaires.

Les gras trans sont issus du traitement d’huiles végétales. On appelle ce traitement l’hydrogénation des graisses.

Il s’agit d’un traitement destiné à prolonger la durée de vie des matières grasses et à améliorer leur structure (sans se soucier des conséquences pour la santé).

gras trans margarineLes gras trans sont présents dans la plupart des margarines, graisses de cuisson, beurres d’arachides, pâtisseries et laits en poudre. On les retrouve souvent également dans les snacks, les biscuits et même les repas surgelés.

Les gras trans sont si mauvais pour la santé qu’ils sont interdits dans certains pays. D’autres pays ont annoncé leur future interdiction.

En France, on s’appuie sur l’autoréglementation de l’industrie alimentaire et nos aliments contiennent toujours des matières grasses hydrogénées.

Le pire dans tout ça, c’est que les industriels ne sont pas obligés de faire figurer les gras trans sur les emballages.

Si un emballage porte des mentions telles que « matières grasses hydrogénées » ou « matières grasses partiellement hydrogénées », c’est que le produit contient des gras trans et qu’il vaut mieux y renoncer.

12.6 Produits laitiers aromatisés

Consommer des yaourts et des boissons lactées aromatisées n’est pas une bonne idée si vous voulez guérir du diabète.

Ne soyez pas tenté par des expressions du type « light » ou « 0% de matières grasses ».

En effet, les yaourts et des boissons lactées aromatisée contiennent souvent des sucres ajoutés. Et pas qu’un peu, d’ailleurs.

vrai yaourt grecMieux vaut opter pour du véritable yaourt grec nature. Il est riche en protéines et pauvre en glucides.

Les protéines présentes dans le yaourt grec apaisent la faim plus longtemps, ce qui vous aide à consommer moins de calories (source).

Le yaourt grec semble également améliorer la glycémie (source).

Pour donner du goût à votre yaourt grec, vous pouvez y ajouter quelques fruits comme des fraises ou des myrtilles.

Soyez prudent avec le yaourt à la grecque. Il s’agit d’une imitation du yaourt grec qui ne procure pas les mêmes bienfaits que le vrai yaourt grec, parce qu’il est plus riche en glucides et beaucoup plus pauvre en protéines.

12.7 Céréales du petit-déjeuner

céréalesPratiquement toutes les céréales du petit-déjeuner contiennent une forme de sucre. Disons simplement que je n’ai toujours pas trouvé de céréales du matin non sucrées au supermarché, mais peut-être que ça existe ?

Outre le sucre, on trouve également des glucides transformés (raffinés).

Cette combinaison de sucre et de glucides transformés est le cocktail parfait pour faire exploser votre glycémie. Pas vraiment de quoi démarrer la journée d’un bon pied, n’est-ce pas ?

Manger des céréales figure donc également sur ma liste des pires choses à faire quand on est diabétique.

granolaMéfiez-vous des céréales du petit-déjeuner pleines de promesses santé comme les granolas qui peuplent les rayons des supermarchés.

Composés de fruits à coque et de graines, ils sont peut-être moins mauvais que les céréales traditionnelles, mais ils contiennent souvent trop de sucre ajouté (par exemple, miel, sirop, sirop de glucose ou sucre).

Vous pouvez remplacer les céréales du petit-déjeuner par des flocons d’avoine ou du muesli sans sucres ajoutés.

12.8 Toutes formes de sucre

sirop d'agave'Certaines personnes pensent que les sucres d’origine naturelle sont moins mauvais que le sucre blanc. C’est pourquoi elles remplacent le sucre blanc par du miel, du sirop d’érable ou du sirop d’agave.

La différence entre, par exemple, le miel et le sucre blanc, c’est que le miel n’est pas traité, contrairement au sucre blanc.

Mais que vous utilisiez du sucre en poudre ou du miel, leur effet sur la glycémie et l’insuline est le même, et tous deux augmentent dans la même mesure les marqueurs d’inflammation dans le sang (source).

Pour le traitement du diabète de type 2, mieux vaut éviter le sucre sous toutes ces formes. Malheureusement, il n’existe pas de bon sucre.

Pour édulcorer vos aliments, vous pouvez utiliser de la stévia pure, disponible dans les magasins d’alimentation naturelle. C’est le seul édulcorant qui ne fait pas grimper le taux d’insuline.

12.9 La plupart des aliments sont à éviter

supermarchéIl est impossible de faire la liste exhaustive de tous les aliments qui sont mauvais pour vous. Si je devais faire une estimation, à mon avis, 90 % des aliments du supermarché ne sont pas compatibles avec le traitement du diabète de type 2.

J’ai répertorié et détaillé quelques catégories de produits qu’il vaut mieux éviter.

En règle générale, vous êtes autorisé à manger tous les aliments non transformés (en quantités normales) et vous devez être vigilant envers les aliments transformés.

Lisez toujours soigneusement l’étiquette des aliments transformés.

Tout ce qui contient du sucre ajouté, tout ce qui contient des glucides raffinés et tout ce qui contient des gras trans est mauvais pour vous par définition. Et ce, indépendamment de tous les bienfaits sur la santé qui pourraient figurer sur l’emballage. Apprenez notamment à reconnaître les différents sucres qui figurent sur les emballages.

Recettes

Je vais maintenant vous donner quelques recettes adaptées au traitement du diabète de type 2.

Recette nº1 : Porridge noix & myrtilles

Composée exclusivement d’ingrédients sains, cette recette convient très bien pour le petit-déjeuner.

recette-1

Les flocons d’avoine représentent une bonne source de sucres lents. Les myrtilles sont pauvres en sucre et apportent des antioxydants importants. La cannelle permet de contrôler la glycémie et les noix constituent une parfaite source d’acides gras oméga-3, de protéines et de fibres.

Ingrédients (pour 1 personne) :

  • 30 g de flocons d’avoine
  • 30 g de myrtilles
  • 240 ml d’eau
  • 120 ml de lait d’amande non sucré
  • 15 g de noix
  • Une pincée de cannelle (selon vos goûts)

Préparation :

  1. Préchauffez le four à 180 degrés.
  2. Couvrez une plaque de cuisson de papier sulfurisé et répandez-y les flocons d’avoine.
  3. Faites cuire les flocons d’avoine pendant 20 minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.
  4. Dans une casserole, portez l’eau et le lait d’amande à ébullition et ajoutez les flocons d’avoine. Faites mijoter jusqu’à ce que le porridge soit doux et crémeux.
  5. Éteignez le feu, ajoutez les myrtilles, les noix et la cannelle et mélangez.
  6. Versez le mélange dans un bol. Garnissez de quelques myrtilles.

Le but de passer les flocons d’avoine au four au préalable est d’en faire ressortir le goût, mais ce n’est pas indispensable. Si vous êtes pressé, vous pouvez sauter cette étape.

Vous pouvez associer différents fruits à votre porridge. Nous vous conseillons notamment les fraises ou les framboises. Ces fruits ne contiennent que de petites quantités de sucres naturels.

Vous pouvez également ajouter une cuillère à café de graines de chia à votre porridge. Grâce à cet apport supplémentaire en fibres, vous serez rassasié plus longtemps après votre petit-déjeuner.

Astuce : Si vous voulez donner à votre porridge un goût un peu plus sucré, vous pouvez y ajouter quelques gouttes de stévia pure.

Recette 2 : Œuf poché et sauce au yaourt

Cette recette convient pour le petit-déjeuner ou le déjeuner. Riche en protéines, elle procure une satiété durable. Tous les ingrédients sont compatibles avec le traitement du diabète de type 2.

Le saumon contient les importants acides gras oméga-3 EPA et DHA, lesquels améliorent le métabolisme des lipides. Le yaourt grec contribue à améliorer la glycémie. Les œufs améliorent la sensibilité à l’insuline et le curcuma réduit la glycémie.

Ingrédients (pour 1 personne) :

  • 50 g de vrai yaourt grec (nature)
  • Une pincée de curcuma
  • Une demi-cuillère à soupe d’aneth frais haché
  • Jus d’1/4 de citron
  • 1 cuillère à café de raifort
  • Une pincée de poivre blanc
  • Sel au goût
  • 1 petit pain complet
  • 2 tranches de saumon fumé
  • 2 œufs pochés
  • Une cuillère à soupe de ciboulette hachée

Préparation :

  1. Dans un bol, mélangez le yaourt grec et le curcuma jusqu’à obtenir une belle couleur dorée.
  2. Ajoutez l’aneth, le raifort, le poivre blanc et un peu de sel au yaourt grec et remuez bien.
  3. Faites pocher les œufs dans de l’eau bouillante.
  4. Coupez le petit pain complet en deux et garnissez chaque moitié d’une tranche de saumon fumé et d’un œuf poché.
  5. Ajoutez la sauce au yaourt et dégustez.

Astuce : Pour moins de glucides, remplacez le pain complet par une galette de riz complet, ou renoncez complètement au petit pain et ajoutez quelques crudités. Grâce à la richesse en protéines de ce plat, vous n’avez pas à craindre d’être rapidement tenaillé par la faim après le repas.

Recette 3 : Courgetti bolognaise aux champignons

Les courgetti remplacent avantageusement les spaghetti, riches en glucides.

recette-3

spiraliseurLes courgetti sont des courgettes découpées au spiraliseur. Un spiraliseur vous permet de découper de belles pâtes de légumes (courgettes, carottes, concombres, etc.).

Pour cette recette, nous ferons des spaghettis de courgettes. La courgette ne contient que 3 g de glucides et 16 kcal pour 100 g.

La cuisine italienne a l’avantage de faire la part belle à l’ail et à l’huile d’olive.

Comme nous l’avons vu dans cet article, ces deux ingrédients sont très bénéfiques pour le traitement du diabète de type 2.

Ingrédients (pour 1 personne) :

  • Courgettes, taillées en courgetti
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive extra vierge
  • 1 oignon coupé en petits morceaux
  • 2 gousses d’ail, hachées finement
  • 1 grosse carotte, coupée en dés
  • 150 g de champignons (au choix), coupés en morceaux
  • 1 cuillère à café de vinaigre de cidre de pomme
  • 200 g de tomates pelées en conserve
  • Une demi-cuillère à soupe de feuilles de basilic hachées
  • Sel et poivre au goût

Préparation :

  1. Faire sauter l’oignon, les carottes et l’ail dans une cuillère à soupe d’huile d’olive jusqu’à ce que les carottes soient tendres
  2. Ajoutez les champignons, les tomates, le vinaigre de cidre et les épices. Faites bouillir jusqu’à ce que le mélange soit bien épaissi
  3. Dans une autre poêle, mélangez les courgetti avec une cuillère à soupe d’huile d’olive et un peu d’eau. Chauffez les courgetti pendant 5 à 8 minutes en veillant à ce qu’ils ne soient pas trop cuits et mous.
  4. Mettez les courgetti dans un bol, ajoutez la sauce bolognaise aux champignons et dégustez.

Pour finir, je tiens à vous souhaiter le plus grand succès pour le traitement de votre diabète de type 2. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser dans les commentaires ci-dessous. Je m’efforcerai d’y répondre aussi vite que possible.

Laissez un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués avec*