bracelet connecté

10 choses à savoir avant d’acheter un bracelet connecté

L’achat d’un bracelet connecté s’est fortement popularisé au cours des dernières années. Mais avant de se décider à en acheter un, il est judicieux d’explorer les avantages et les inconvénients d’un tracker d’activité.

Dans cet article, je vais donc vous faire part de 10 choses à savoir avant de décider d’acheter un bracelet connecté. En outre, je vous dis quels sont les 5 meilleurs trackers d’activité pour ne pas vous tromper si vous décidez d’en acheter un.

Vous découvrirez également :

  • Quelle est la différence importante entre un tracker d’activité et une montre de sport ?
  • Pourquoi il y a un risque que vous achetiez un tracker d’activité beaucoup trop cher si vous ne lisez pas cet article
  • Quels sont les principaux paramètres à mesurer avec un bracelet connecté
  • Pourquoi être prudent par rapport aux estimations de votre dépense calorique de votre tracker d’activité
  • Les 5 meilleurs bracelets connectés et les moins chers

Qu’est-ce qu’un tracker d’activité ?

Un tracker d’activité est un dispositif qui se porte sur le corps et qui prend différentes mesures, notamment :

  • Nombre de pas
  • Nombre de calories brûlées
  • Fréquence cardiaque
  • Habitudes de sommeil

Les paramètres ci-dessus ne peuvent pas être mesurés par tous les trackers d’activité. En règle générale, plus le prix d’un bracelet connecté est élevé, plus les paramètres qu’il peut mesurer sont nombreux.

activity trackerAutrefois, ces paramètres étaient très difficiles et coûteux à mesurer.

Mais aujourd’hui, muni d’un tracker d’activité, on peut les mesurer facilement et sans s’en rendre compte. Cela explique probablement qu’on se les arrache comme des petits pains.

En 2015, environ 78 millions de bracelets connectés ont été vendus.

Un an plus tard, ce chiffre s’élevait à plus de 100 millions. Soit une augmentation de 25 % sur un an seulement (source). Ce chiffre comprend également les montres connectées sport.

Cela fait beaucoup de bracelets connectés. Vous connaissez probablement quelqu’un dans votre entourage qui porte un moniteur d’activité.

Mais bien sûr, ce n’est pas parce qu’ils se vendent à tour de bras qu’il faut forcément en acheter un vous aussi.

C’est pourquoi je vous fais part de 10 choses à savoir sur l’achat d’un tracker d’activité.

Vous décidez d’acheter un bracelet connecté après avoir lu mon article ? Pas de problème. Pour vous donner un coup de main, je vais vous dire quels sont les 5 meilleurs bracelets connectés à la fin de cet article.

Commettez-vous ces erreurs évitables qui ralentissent la perte de poids ?

Faites le test et découvrez votre « QI minceur ».

nº1 – Il compte avec précision le nombre de pas que vous faites

Une fonction commune à tous les activity trackers (et presque tous les smartphones) est de compter le nombre de pas que vous faites. Le nombre de pas que vous faites chaque jour est un indicateur assez précis de votre niveau d’activité.

Selon votre âge, vous devez faire environ entre 10 000 et 17 000 pas (source)(source). Pour l’acheteur de tracker d’activité moyen, 10 000 pas par jour suffisent. On recommande particulièrement aux enfants d’école primaire d’être plus actifs.

Soit dit en passant, 10 000 pas équivalent à environ 7 kilomètres. Si vous ne travaillez pas dans un bureau ou que vous aimez marcher tous les jours, vous pouvez atteindre ces 10 000 pas très facilement.

Bien sûr, il va sans dire que vous n’allez pas compter chaque pas vous-même. C’est là que l’activity tracker entre en jeu.

Un bracelet connecté s’avère compter les pas avec une grande précision. Pour 2 500 pas « vraiment » marchés, le compteur d’activité peut mesurer environ 180 pas de plus ou de moins (source). Cela équivaut à un écart d’environ 5 %. Cela est plus qu’acceptable.

Cet écart s’observe principalement quand on fait de petits pas ou des pas rapides. Les bracelets ne sont pas capables de mesurer ceux-ci avec autant de précision. 100 pas équivalent à environ 70 mètres. Ces 180 pas d’écart représentent alors environ 140 mètres.

Un tracker d’activité peut aussi compter trop peu de pas. Dans ce cas, vous avez marché davantage que ne le dit votre dispositif. Bien sûr, c’est toujours ça de pris.

Si tout ce que vous voulez est compter vos pas, vous pouvez également utiliser votre smartphone. De nos jours, nous avons tous un smartphone dans la poche. Si c’est votre cas, votre smartphone compte déjà vos pas la plupart du temps. En outre, vous avez déjà dépensé de l’argent dans votre téléphone, de sorte que vous n’avez pas à payer pour compter vos pas.

Mais si vous n’avez pas de smartphone (ou si vous ne l’avez pas sur vous en permanence, notamment quand vous faites du sport), un moniteur d’activité est idéal pour compter vos pas. Vous pouvez acheter un tracker d’activité qui comptera vos pas pour environ 80 euros seulement.

nº2 – Il mesure la fréquence cardiaque assez précisément

La mesure de la fréquence cardiaque est également une fonction que présentent de nombreux trackers d’activité. C’est une fonction qu’on retrouve souvent sur les modèles les plus chers. Étonnamment, la mesure de cet indicateur semble elle aussi plutôt précise :

La différence absolue entre la fréquence cardiaque réelle et la fréquence cardiaque mesurée se situe entre 3 % et 7 % (source). Plus on court vite, plus la mesure de la fréquence cardiaque est précise. Cela est probablement lié au fait que les battements sont plus forts et donc mieux détectables.

L’article cité ci-dessus date de 2016. Un article scientifique de 2002 montrait que l’écart pouvait atteindre 14 % (source).

Il semble donc que la mesure de la fréquence cardiaque soit de plus en plus précise.

Cela n’est guère surprenant quand on sait que la technologie fait d’énormes progrès d’un mois à l’autre. Et encore plus d’une année à l’autre.

C’est bien beau de mesurer sa fréquence cardiaque, mais à quoi cela sert-il, à part de pouvoir montrer votre pouls aux fêtes d’anniversaire ?

Pour être honnête, un sportif moyen n’a aucun intérêt à mesurer sa fréquence cardiaque.

C’est une donnée qu’il est intéressant de connaitre, mais sans valeur concrète.

En revanche, si vous êtes un athlète d’endurance assidu, mesurer votre fréquence cardiaque peut vous être d’une grande utilité. Cela vous permettra de surveiller votre dépense énergétique et votre consommation d’oxygène.

nº3 – Il ne mesure pas correctement le nombre de calories dépensées

Je soupçonne que pour beaucoup d’hommes et de femmes, c’est là la raison principale d’acheter un bracelet connecté. Enfin, mis à part le fait que c’est à la mode et que cela montre qu’on vit avec son temps, bien sûr.

Jeunes et vieux sont obsédés par les calories. Le nombre de calories qu’ils consomment et le nombre de calories qu’ils brûlent.

Malheureusement, ces indicateurs sont très loin du nombre de calories qu’on dépense réellement. Les vélos elliptiques et les tapis de course, par exemple, surestiment la dépense calorique. On a donc vite fait de penser qu’on dépense plus de calories.

Le risque est de modifier son alimentation en conséquence. Inconsciemment, vous mangez plus… et vous prenez du poids.

Mais qu’en est-il des trackers d’activité ?

Ce n’est pas franchement mieux.

Bien que la plupart des trackers d’activité soient capables de mesurer la fréquence cardiaque et le nombre de pas, l’écart entre dépense calorique réelle et dépense calorique estimée est dramatique.

La FitBit Surge surestime la dépense calorique de 27,4 %. Ce chiffre peut atteindre 92 % sur le PulseOn (source) ! Cela signifie donc que certains dispositifs indiquent une dépense calorique deux fois supérieure à la dépense calorique réelle.

Ainsi, si vous brûlez 300 calories au cours d’un entrainement, votre bracelet connecté pourra vous indiquer une dépense située entre 375 et 600 kcal.

Cela signifie également que « brûler des calories » est la dernière raison pour laquelle acheter un bracelet connecté.

Vous voulez un exemple de menu minceur, accompagné des recettes et de la liste de courses ?

Cliquez ici et je vous l’envoie gratuitement.

nº4 – Il peut être utilisé par jeunes et vieux

Quand on pense aux bracelets connectés, on s’imagine souvent immédiatement un public jeune, vêtu de tenues de sport coordonnées, le téléphone rempli d’applications sophistiquées.

Et pour être honnête, je soupçonne qu’effectivement, les principaux acheteurs de bracelets connectés ont moins de 40 ans. Peut-être encore moins.

Mais en réalité, le bracelet connecté s’adresse aux jeunes comme aux plus âgés. Peut-être même davantage aux vieux qu’aux jeunes. Si vous êtes d’un âge plus mûr, ces conseils sont pour vous.

Plusieurs paramètres peuvent donner une indication de l’état de santé des personnes plus âgées (en particulier les séniors). Pensez aux paramètres suivants (source) :

  • Évaluation de l’activité physique et de la sédentarité
  • Analyse de la posture
  • Classification quotidienne des activités
  • Dépense énergétique et estimation de l’intensité des efforts
  • Détection de la fatigue
  • Détection et prévision des chutes
  • Analyse de la marche et évaluation de l’équilibre / de la stabilité
  • Détection de caractéristiques anormales (tremblements, blocages, etc.)
  • Analyse du sommeil
  • Géolocalisation

Tous ces grands mots pour dire que les seniors peuvent bénéficier de mesurer leur activité (ou l’absence de celle-ci).

Théoriquement, un moniteur d’activité physique devrait pouvoir remplir cette fonction. La technologie n’y est pas encore, mais elle évolue très rapidement dans cette direction. Ce qu’il y a de bien, c’est que tout est mesuré sans qu’on ait à y penser, ce qui facilite la coopération.

En outre, les aides-soignants peuvent éventuellement consulter les données sans être présents.

Si vous êtes une personne âgée et que vous voulez mesurer votre niveau d’activité, la qualité de votre sommeil, ou alors savoir où vous allez (une fonction utiles aux personnes souffrant d’Alzheimer) un tracker d’activité muni du GPS peut vous aider.

À vrai dire, il s’agit alors d’une montre de sport. La fonction GPS et les applications est la principale différence entre une montre de sport et un tracker d’activité.

nº5 – Il motive à être plus actif

Pour tout vous dire, j’ai été surpris de lire cela. Mais l’achat d’un tracker d’activité conduit à une augmentation de l’activité physique.

Et il ne s’agit pas d’une augmentation dérisoire. Une enquête de petite envergure (et pas très scientifique) de CNN a montré que (source) :

  • 91 % des personnes faisaient plus de pas dans la journée
  • 95 % des personnes faisaient plus de sport par semaine
  • 56 % des personnes ont décidé de marcher plus et plus vite

Ce sont là des constatations positives.

Il s’avère qu’un bracelet connecté peut motiver les personnes en bonne santé comme les malades à être plus actifs (source). Il y a plusieurs raisons à cela.

Le premier déclencheur psychologique est le fait d’avoir dépensé de l’argent pour le dispositif. Quand on dépense beaucoup d’argent pour quelque chose, on veut en tirer profit. Si on n’en fait rien, on ne tarde pas à avoir l’impression d’avoir gaspillé son argent.

Le deuxième déclencheur psychologique est que certains trackers d’activité peuvent envoyer des petits messages d’encouragement quand on a atteint un objectif journalier déterminé. Par exemple, un « hourra ! » s’affiche sur l’écran lorsqu’on a fait un certain nombre de pas dans la journée. Recevoir ce genre de compliment fait qu’on se sent mieux vis-à-vis de soi-même.

Le troisième déclencheur psychologique est qu’on est confronté quotidiennement aux chiffres du tracker d’activité. Lorsque les chiffres sont « bas », on prend conscience de son manque d’activité, voire de sa paresse.

Il n’est donc pas étonnant que ceux qui achètent un bracelet connecté deviennent beaucoup plus actifs. Et il y a de quoi s’en réjouir. Il est quasiment impossible d’être trop actif. Cette augmentation de l’activité physique justifie donc l’investissement dans un bracelet connecté.

nº6 – Il encourage à mieux manger

Quand on décide d’être beaucoup plus actif, on se met automatiquement à mieux manger. Cela tient au fait qu’on ne veut pas que tous les efforts qu’on fournit soient en vain. De plus, cela vous permettra d’atteindre vos objectifs plus rapidement ET de vous sentir encore mieux.

On a constaté que l’utilisation d’un tracker d’activité (et l’utilisation d’applications de smartphone) conduit à mieux s’alimenter (source). L’enquête de CNN montre également que les individus achètent plus de produits sains, font moins de mauvais choix et font plus attention à ce qu’ils achètent dans l’ensemble.

L’utilisation d’applications de nutrition et de sport est d’une énorme valeur ajoutée pour la santé (source). Pouvoir mesurer quelque chose et prendre conscience de ce qu’on fait (ou pas) permet de prendre les choses au sérieux. C’est notamment le cas pour l’activité physique et l’alimentation.

nº7 – Il peut rendre plus heureux

L’enquête de CNN révèle quelque chose de fort intéressant. Les personnes qui utilisent un activity tracker se sentent mieux dans leur peau que celles qui n’en utilisent pas. Quand on voit ce qu’on a accompli à la fin de la journée, on éprouve différentes émotions positives :

  • Bonheur
  • Satisfaction
  • Fierté
  • Motivation
  • Comment vous sentiriez-vous en voyant que vous avez parcouru 10 km à pied à la fin de la journée ?

Je ne sais pas vous, mais moi, je me sentirais vraiment bien.

Les utilisateurs d’un bracelet connecté ont l’impression qu’un « ami » les soutient dans leur meilleures habitudes de vie. Or, des recherches montrent qu’il est plus facile d’atteindre ses objectifs quand on bénéficie de l’aide d’un ami ou d’un parent. D’une part, on est soutenu en cas de difficultés et d’autre part, on reçoit des compliments quand on fait du bon travail.

Tout le monde n’a pas besoin de ce soutien virtuel, mais si vous avez besoin d’un coup de pouce pour vivre une vie plus saine, il s’agit là sans aucun doute de la voie à suivre.

nº8 – Le côté obscur d’un tracker d’activité

Le philosophe Lewis Mumford a déclaré dans les années 1930 que la technologie sera à la fois libératrice et oppressive (source). Cela pourrait vous sembler exagéré, mais pensez-y :

De nos jours, nous avons presque tous un smartphone. Il nous rend la vie plus facile et plus agréable. On a internet quand on doit rechercher quelque chose rapidement. On a de la musique et des vidéos quand on a besoin de divertissement. On a Google Maps quand on cherche son chemin. Tout cela est bien joli.

Mais pouvez-vous vraiment sortir de chez vous sans votre téléphone ? Pendant plusieurs jours d’affilée ?

J’ai bien peur que non.

Et la télé, alors ? Internet ? Le GPS ?

La vie est bien plus compliquée sans ces avancées technologiques.

Quelle serait votre motivation à l’idée d’entreprendre un long voyage si vous ne pouviez pas emporter votre GPS ? Pas énorme.

On constate la même chose chez les personnes qui utilisent un bracelet connecté. Beaucoup ont l’impression de s’entrainer pour rien si elles n’ont pas leur activity tracker pour mesurer leurs efforts. Elles sont également moins motivées à s’entrainer sans leur bracelet connecté.

Soyez donc conscient de la possibilité de développer une certaine dépendance. Vous verrez l’activité tracker comme une partie de vous-même. Sans lui, on se sent nu et donc moins motivé à faire de l’exercice.

Cela ne devrait pas poser problème tant que vous portez votre tracker d’activité à tout moment. Mais c’est quelque chose qu’il est bon de prendre en compte.

nº9 – Il sert d’instrument de mesure dans les études

Je ne sais pas si vous trouverez cette information importante. Elle pourrait toutefois vous faciliter le choix. Les bracelets connectés sont bon marché et simples à utiliser. Cela pourrait laisser à penser qu’ils ne sont pas de bonne qualité.

Vous voyez peut-être un bracelet connecté comme un tamagotchi à se coller sur le bras, susceptible de casser d’un moment à l’autre.

Mais ce n’est pas du tout le cas.

En fait, on a réalisé plusieurs études dans le cadre desquelles des bracelets connectés ont été utilisés à différentes fins (source).

Les bracelets connectés sont devenus très bon marché et précis ces dernières années.

Il sont donc beaucoup plus faciles et moins coûteux pour les scientifiques que l’appareillage ordinaire.

Ne craignez donc pas de gaspiller votre argent dans de la gnognote.

Il s’agit d’instrument de mesure résistant et dont l’intérêt est bien réel.

Tout du moins, cela dépend beaucoup de ce que vous souhaitez mesurer. Je vais détailler ce point ci-dessous.

nº10 – Décidez à l’avance ce que vous voulez mesurer

Il est bon de faire le point ce que vous voulez mesurer si vous voulez achetez un tracker d’activité. Comme vous avez pu le lire ci-dessus, on peut mesurer plusieurs choses.

Une étude s’est penchée sur les différents paramètres qu’il est possible de mesurer (source). Il y en un tout un tas.

Cependant, tous ne sont pas importants. Avez-vous vraiment besoin de connaitre l’altitude à laquelle vous vous trouvez ?

Si vous pratiquez la randonnée de montagne ou l’alpinisme, peut-être. Sinon, acheter un bracelet connecté doté de cette fonction n’a guère d’intérêt. Si vous voulez mon avis, il n’y a qu’une poignée d’indicateurs qui soient vraiment utiles dans un tracker d’activité. Quelques exemples :

  • Nombre de pas
  • Distance totale
  • Qualité du sommeil
  • Durée du sommeil

Ce sont de loin les paramètres les plus importants. Les autres sont superflus et vous ne les utiliserez jamais, ou alors, très rarement. Il ne vaut pas la peine de dépenser plus pour ces fonctions qui, d’ailleurs, rendront l’utilisation de votre tracker inutilement compliquée. Faites donc dans le simple et le bon marché.

Les 5 bracelets connectés les plus vendus

Il existe de nombreux bracelets connectés sur le marché. Presque tous permettent d’effectuer les mêmes mesures « de base » que j’ai mentionnées ci-dessus.

Celui que vous achetez n’a donc pas vraiment d’importance. Mais j’ai répertorié les 5 trackers d’activité les plus vendus (et dans une certaine mesure, les meilleurs) pour vous.

nº1 – Fitbit Charge 3

  • Capteur de fréquence cardiaque intégré
  • Suivi des habitudes de sommeil
  • Mesure des pas
  • Affichage des appels entrants
  • Réveil avec vibreur
  • Prix : 119 euros

C’est de loin le best-seller… pour l’instant.

Si dans un an ou deux, le Charge 4 sort, ce sera probablement le plus populaire.

Quoi qu’il en soit, Fitbit reste LA marque si vous voulez un bracelet connecté pour effectuer les mesures de base.

Puisqu’un tracker d’activité est un achat ponctuel et que vous n’en changerez pas de sitôt, je ne ferais pas l’impasse sur la qualité.

Vous pourrez également trouver des trackers d’activité à 50 euros, mais il y a une raison pour laquelle ils ne figurent pas parmi les 10 meilleurs bracelets connectés :

Ils ne sont tout simplement pas de bonne qualité.

nº2 – Fitbit Alta HR

  • Capteur de fréquence cardiaque intégré
  • Suivi des habitudes de sommeil
  • Bracelet de montre amovible
  • Prix : 119 euros

Il est surprenant que ce bracelet connecté coûte autant que le Charge 3.

D’autant plus qu’il a moins de fonctions.

Pourtant, c’est le deuxième modèle le plus populaire.

Pourquoi ? Parce qu’il est très petit et qu’on oublierait presque qu’on le porte.

C’est très bien que le bracelet de montre soit amovible. Mais dans la pratique, vous n’en changerez jamais, à moins qu’il ne casse.

La question est donc de savoir s’il vaut mieux opter pour ce modèle ou pour le Charge 3.

Il s’agit de choisir entre un bracelet connecté de petite taille avec moins de fonctions ou un bracelet connecté un peu plus grand et doté de plus de fonctionnalités. Personnellement, je suis plus intéressé par la deuxième option.

nº3 – Garmin Vivosmart HR+

  • Capteur de fréquence cardiaque intégré
  • Suivi des habitudes de sommeil
  • Récepteur GPS
  • Reconnaissance automatique des activités
  • Application de course à pied intégrée
  • Prix : 149 euros

On trouve d’autres bracelets connectés que les Fitbit sur le marché.

Celui-ci est un modèle relativement peu coûteux pour un bracelet muni d’un récepteur GPS.

Cette technologie est devenue relativement bon marché ces dernières années, ce qui signifie que de plus en plus de dispositifs peuvent en être munis sans que leur taille ou leur prix ne gonflent démesurément.

Si vous avez besoin de voir le tracé de votre « itinéraire » c’est le meilleur choix.

Ce tracker est spécialement conçu pour les coureurs car il dispose également d’une application running intégrée.

nº4 – Fitbit Flex 2

  • Suivi des habitudes de sommeil
  • Bracelet de montre amovible
  • Imperméable
  • Comptage des pas
  • Réveil avec vibreur
  • Prix : 79 euros

Le Flex 2 est de très petite taille.

En outre, il est très bon marché par rapport aux autres.

Ce tracker d’activité est de petite taille et peu coûteux parce qu’il ne peut pas mesurer la fréquence cardiaque et qu’il ne dispose pas non plus de récepteur GPS.

Il ne fait donc que compter le nombre de pas, le nombre de calories brûlées et mesurer le rythme de sommeil.

À vrai dire, il s’agit là des fonctions que veulent la plupart des personnes. C’est donc mon premier choix si vous n’avez pas besoin de plus.

Mais c’est aussi une question de goût.

nº5 – Samsung Gear Fit 2 Pro

  • Capteur de fréquence cardiaque intégré
  • Réception des messages et des appels
  • Mesure sous l’eau
  • Prix : 200 euros

Il s’agit d’un modèle assez onéreux. En effet, il ne s’agit pas vraiment d’un moniteur d’activité physique, mais d’une smartwatch.

Vous pouvez même le connecter à un téléphone Samsung pour recevoir les messages et les appels.

Si vous possédez un téléphone Samsung et que vous souhaitez une extension, vous pouvez porter ce modèle.

Surtout si vous voulez aussi mesurer votre fréquence cardiaque.

Ce n’est pas votre cas ?

Alors, ce modèle présente peu d’intérêt pour vous et vous feriez mieux de choisir l’un de ceux que j’ai recommandés ci-dessus.

Perdez vos kilos superflus et votre graisse abdominale rapidement à l’aide de recettes minceur simples à réaliser

Saviez-vous que les recherches montrent que faire régime entraine une prise de poids chez 1 personne sur 3 ? (source)

C’est pourquoi j’ai développé une méthode de perte de poids facile à tenir et qui permet d’éviter tout effet yoyo.

Vous y découvrirez de délicieuses recettes, conçues pour maigrir rapidement et durablement.

Voici un aperçu de ce que vous trouverez dans mon livre de recettes minceur à succès :

  • Plus de 100 délicieuses recettes, faciles et rapides à préparer (et qui plairont à toute la famille)
  • Comment mes délicieuses recettes à base de viande, de poisson ou végétariennes peuvent vous faire perdre plusieurs kilos chaque semaine
  • 6 catégories de recettes : plats à base de poulet, de viande, de poisson, plats végétariens, salades, sauces, vinaigrettes, desserts, et bien plus
  • Des menus journaliers et hebdomadaires tout faits + des listes de course

Découvrez comment perdre plusieurs kilos par semaine à l’aide de recettes minceur délicieuses et simples à réaliser :

Essayer la Bible minceur sans aucun risque

À propos de Hugo Blanc MSc

Hugo Blanc, MSc est coach minceur, nutritionniste, psychologue (spécialiste des régimes), auteur et conseiller en nutrition et en compléments orthomoléculaires. Sur son site sagessesante.fr, son objectif est d’informer et d’inciter à faire les meilleurs choix en termes de santé à travers des conseils fondés scientifiquement.

Laissez un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués avec*