Dinner cancelling : ne pas manger le soir pour maigrir ?

Dans le monde des régimes, la plupart des phénomènes de mode nous viennent des États-Unis. Remarquez, rien de bien étonnant de la part d’un pays capable d’élire Donald Trump comme président. Mais « heureusement », toutes les sottises à la mode pour perdre du poids ne viennent pas des États-Unis. Beaucoup d’autres pays ont bien l’intention de partager la vedette avec Oncle Sam.

C’est notamment le cas de nos voisins d’outre-Rhin. En Allemagne, on fait depuis quelque temps tout un foin autour de ce que l’on appelle « dinner cancelling ». Le principe : ne pas manger le soir pour maigrir.

Ce régime (ou schéma alimentaire) permettrait même de perdre 1 kilo par semaine. Hélas, la promesse de perdre « 1 kilo par semaine » est souvent de mauvais augure.

J’ai donc plongé dans ce sujet pour savoir ce qu’est le dinner cancelling et si sauter le repas du soir pour maigrir est vraiment une bonne idée.

Dans cet article, vous découvrirez également :

  • Ce qu’est le jeûne intermittent
  • Quels sont les avantages et les inconvénients du dinner cancelling
  • Un programme simple pour maigrir en sautant le repas du soir

Qu’est-ce que le dinner cancelling ?

J’ai déjà levé un coin du voile ci-dessus, mais je pense qu’il vaut la peine d’examiner le dinner cancelling. Si vous en comprenez le nom, vous aurez une petite idée de ce en quoi cela consiste :

Ne pas manger le soir (pour maigrir).

Le fait qu’éliminer un repas par jour entraine une perte de poids ne vous surprend probablement pas beaucoup.

Sauter le repas du soirEt si vous vous attendez à ce que je vous dise soudain « oui, mais ce n’est pas tout ! »

Je vais devoir vous décevoir.

Le dinner cancelling consiste bien à sauter le repas du soir pour maigrir, ni plus ni moins.

Bien sûr, on peut s’y prendre de différentes manières :

  • Sauter le repas du soir tous les jours
  • Sauter le repas du soir un jour sur deux
  • Sauter le repas du soir pendant la semaine seulement (pas le weekend)
  • Une autre combinaison créative

Selon les adeptes de ce régime, plus vous sautez le dîner, plus vous perdrez du poids.

Cette perte de poids tient à deux choses :

Une diminution de l’apport calorique et le jeûne intermittent

Diminution de l’apport calorique

Il y a plusieurs mesures que l’on peut prendre pour amorcer la perte de poids.

La première (et pas la plus facile) consiste à manger moins.

C’est d’une logique évidente.

ne pas manger le soir pour maigrirQuand on mange moins, on consomme moins de calories… et par conséquent, le corps doit puiser dans les réserves de graisse pour fonctionner correctement.

En toute logique, cela se traduit par la fonte soudaine de vos poignées d’amour.

Même si manger mieux est peut-être encore plus important que de manger moins, ce qui est sûr, c’est que manger moins ne vous fera pas prendre de poids (à condition que votre métabolisme ne ralentisse pas).

Et la méthode préconisée par le dinner cancelling pour diminuer l’apport calorique est on ne peut plus claire : ne pas manger le soir pour maigrir. Plus vous sautez le repas du soir, plus le déficit calorique à la fin de la semaine est important, et plus la perte de poids est importante.

Le jeûne intermittent

Mais la diminution de l’apport calorique n’est pas la seule raison pour laquelle ce schéma d’alimentation (on ne peut pas vraiment appeler cela un régime) entraine une perte de poids. Quand on ne mange pas le soir, on s’adonne inconsciemment à une pratique dont l’effet est peut-être plus important que le fait de manger moins :

Le jeûne intermittent

J’ai souvent évoqué le jeûne intermittent par le passé. J’y suis très favorable. En effet, le jeûne intermittent, outre la perte de poids, a plusieurs bienfaits pour la santé.

Et tout cela sans aucun méfait.

Commençons donc par expliquer brièvement ce qu’est le jeûne intermittent.

Commettez-vous ces erreurs évitables qui ralentissent la perte de poids ?

Faites le test et découvrez votre « QI minceur ».

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Vous trouverez beaucoup d’informations sur le jeûne intermittent et sur ses bienfaits dans l’article que j’ai cité ci-dessus.

jeûne intermittentMais bien sûr, une brève explication de ce qui rend ce schéma d’alimentation si bénéfique ne peut pas faire de mal. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un schéma d’alimentation plutôt que d’un régime à proprement parler.

Le jeûne intermittent (que l’on appelle parfois aussi fasting) est un schéma d’alimentation qui consiste à manger dans une fenêtre horaire réduite et jeûner le reste de la journée.

Le protocole de jeûne intermittent le plus courant est le jeûne intermittent 16/8. Il s’agit de consommer toutes ses calories sur 8 heures de la journée puis de ne rien manger pendant 16 heures. Cela s’applique également aux boissons (à part l’eau, le thé et le café noir).

La plus grande partie de ces 16 heures de jeûne a lieu pendant le sommeil. De nombreuses personnes choisissent de manger entre 12h00 et 20h00 et de jeûner le reste du temps.

Le but premier du jeûne intermittent n’est donc pas de manger moins. Il s’agit de ne manger qu’à certains moments. Bien sûr, comme pour le dinner cancelling, cette méthode est encore plus efficace combinée à une restriction calorique.

Et le jeûne intermittent ne manque pas de bienfaits :

  • Perte de poids importante (principalement de la graisse)
  • Amélioration du profil lipidique (LDL, HDL et triglycérides)
  • Renforcement du système immunitaire
  • Diminution des inflammations internes
  • Ralentissement du vieillissement
  • Diminution des fluctuations de la glycémie (et pics plus faibles)
  • Augmentation de la sensibilité à l’insuline

À lire ce qui précède, on serait en droit de conclure que tout le monde devrait pratiquer le jeûne intermittent. Que l’on souhaite perdre du poids ou non, ces bienfaits sont remarquables.

Le dinner cancelling est une forme de jeûne intermittent. Quand on saute le repas du soir, on raccourcit automatiquement sa fenêtre d’alimentation. En conséquence, on restreint son apport calorique tout en pratiquant sans le savoir le jeûne intermittent.

Il ne vous surprendra probablement pas d’apprendre qu’aucune étude n’a été réalisée sur le dinner cancelling. En revanche, un certain nombre de recherches ont été réalisées pour examiner les effets d’une diminution de l’apport calorique et de différentes formes de jeûne intermittent. Ces recherches démontrent que le jeûne intermittent a différents bienfaits (source).

De plus, malgré ce que l’on pourrait penser, un régime associé à un jeûne intermittent est beaucoup plus facile à maintenir qu’un régime hypocalorique traditionnel, tout du moins pour une grande proportion des participants à l’étude (sourcesource).

À présent, passons en revue quelques bienfaits du jeûne intermittent.

Bienfaits du dinner cancelling dus au jeûne intermittent

nº1 : Perte de poids importante

Il n’étonnera personne que ne pas manger le soir permette de maigrir. Et on sait désormais que quand on saute le repas du soir, on pratique sans le savoir une forme de jeûne intermittent.

Vous ne vous étonnerez pas non plus si je vous dis que le jeûne intermittent accélère le processus de perte de poids. Avec le dinner cancelling, la perte de poids est donc inévitable.

Ne pas manger le soir favorise la perte de poidsLe mécanisme est assez simple.

Le repas du soir représente en moyenne 500-800 kcal. Si vous sautez le repas du soir plusieurs fois par semaine, le corps devra bien trouver ses calories manquantes quelque part.

Vous devriez donc perdre de 0,5 à 1 kilo par semaine sans trop de difficultés, selon votre métabolisme et la fréquence à laquelle vous sautez le diner. Rien de bien sorcier.

Bien sûr, ces effets s’annuleront si vous prenez un petit-déjeuner et un déjeuner trop caloriques, car ce qui compte est le nombre de calories que vous consommez.

Si vous prenez un petit-déjeuner de 1 000 kcal et un déjeuner de 1 000 kcal, rien ne garantit que vous allez perdre du poids.

Mais si vous avez un surpoids important et que vous ne voulez pas courir le risque de ralentir votre métabolisme, le dinner cancelling est un bon moyen de perdre du poids rapidement sans faire de régime draconien.

Vous voulez un exemple de menu minceur, accompagné des recettes et de la liste de courses ?

Cliquez ici et je vous l’envoie gratuitement.

nº2 : Plus grande combustion des graisses

Je m’amuse toujours d’entendre parler de perte de poids. On a parfois l’impression que tout ce qui compte est de voir baisser le chiffre sur la balance. En réalité, l’important est de perdre en masse grasse.

Ne pas manger le soir favorise la combustion des graissesVous en connaissez beaucoup, vous, des personnes qui veulent perdre de la masse musculaire ? C’est bien ce que je dis.

Quand on parle de perdre du poids, on parle toujours de perte de graisse.

Et la pratique du jeûne intermittent enclenche un mécanisme qui stimule ce processus :

La diminution du taux d’insuline.

Plus le taux d’insuline est bas, plus la libération des graisses des réserves est facilitée. Le jeûne intermittent (qu’il s’agisse de sauter le repas du soir ou pas) favorise donc la combustion des graisses.

Plus le jeûne est prolongé, plus la combustion des graisses sera importante. En effet, si vous ne mangez pas pendant quelque temps, votre taux d’insuline continuera à baisser.

Cerise sur le gâteau, vous n’avez rien à faire de spécial pour cela. Il vous suffit de ne rien manger et d’attendre. C’est à se demander pourquoi certaines personnes essayent de perdre du poids SANS pratiquer le jeûne intermittent.

Même si la perte de poids est au rendez-vous, elle n’est pas aussi importante qu’elle pourrait l’être. En d’autres termes, le jeûne intermittent permet de tirer le meilleur parti d’un régime. Peu importe le type de régime que l’on suit.

Vous ne perdrez jamais MOINS de poids en pratiquant le jeûne intermittent. Il serait donc bien dommage de ne pas en profiter.

nº3 – Ralentissement du métabolisme limité

Quand on veut perdre du poids, l’un des plus gros problèmes est que le métabolisme ralentit au fil des semaines. Pour continuer à perdre du poids, il faut donc manger moins. Après un certain temps, on atteint un plateau, et quoi que l’on fasse, on n’arrive plus à perdre du poids.

Un petit écart ? C’est la prise de poids.

À cause de ce phénomène, de nombreuses personnes (principalement des femmes) se voient contraintes de maintenir un apport calorique extrêmement faible. Je reçois de nombreux e-mails de personnes qui consomment moins de 1 000 calories par jour.

Manger peu ne pose pas de problème en soi. Le problème, c’est quand on mange trop peu.

Le métabolisme ralentit, ce qui signifie que le corps économise l’énergie pour assurer sa survie. Pour limiter les besoins caloriques, il réduit la charge de travail des cellules. Cela se traduit par une diminution de la température corporelle (c’est pourquoi on est souvent plus frileux quand on fait régime) et une plus grande fatigue.

Cette capacité nous a beaucoup servi du point de vue de l’évolution, car la nourriture n’était pas toujours disponible. À travers cette réaction, notre corps essaie de nous rendre service.

Mais de nos jours, si nous mangeons trop peu, ce n’est pas parce que la nourriture manque…

Mais pour avoir une jolie silhouette à la plage lors de nos vacances en Grèce.

Si vous voulez suivre un régime hypocalorique traditionnel pour perdre du poids, je vous recommande d’observer un cheat day (équilibré). Cela consiste à manger au-delà de vos besoins énergétiques pendant une journée pour éviter que votre métabolisme ne devienne paresseux. Une façon de signaler à votre corps « c’est bon, on ne manque pas de nourriture ! ».

Avec le dinner cancelling, le risque de ralentissement du métabolisme est nul, car en règle générale, on mange « normalement » tous les deux jours. En principe, on a donc 3-4 cheat days par semaine. Cela vous permettra de perdre du poids sans mettre votre métabolisme en danger et sans souffrir de faim chronique (ou de fatigue) à cause d’un déficit calorique.

nº4 : Action antivieillissement

Comme vous le savez probablement, l’insuline est une hormone de croissance. Plus le taux d’insuline est faible, moins il y a de « croissance » dans le corps, qu’il s’agisse d’ailleurs de bonne ou de mauvaise croissance.

Les bodybuilders utilisent l’insuline pour prendre de la masse. Dans leur univers, c’est tout à fait logique. Mais pour le commun des mortels, il est important de conserver un taux d’insuline aussi bas que possible.

Plus le taux d’insuline est faible, moins les cellules vieillissent vite. Et moins on vieillit, plus on est en bonne santé. Cela tient au fait que les cellules meurent moins rapidement.

Des études ont d’ailleurs permis de confirmer cette hypothèse. On a constaté que plus le taux d’insuline est bas, plus le vieillissement est lent (source).

C’est la raison principale pour laquelle le jeûne intermittent est associé au bien vieillir, comme on l’appelle si joliment.

Aussi, plus vous pratiquez le jeûne intermittent souvent et longtemps, plus vous en ressentirez les effets antivieillissement. Cela vous permettra de profiter au maximum des effets de la diminution du taux d’insuline.

Certains adeptes du jeûne intermittent suggèrent même que nous devrions tous jeûner un jour par semaine.

Le but n’est pas tant de perdre du poids (ce qui arrivera de toute façon) que de favoriser le bien vieillir grâce à la diminution du taux d’insuline.

nº5 : Amélioration de la santé globale

Comme nous l’avons vu ci-dessus, le jeûne intermittent permet de ralentir le vieillissement à long terme et de favoriser la perte de poids.

En outre, il permet d’améliorer de nombreux aspects de la santé globale.

Voici les différents changements auxquels vous pouvez vous attendre si vous pratiquez le jeûne intermittent en sautant le repas du soir :

  • Diminution du poids corporel
  • Perte de masse grasse sans fonte musculaire
  • Diminution du taux de triglycérides
  • Amélioration du taux de cholestérol LDL
  • Diminution du taux de CRP (marqueur d’inflammation)

Jolie petite liste, n’est-ce pas ? Et le mieux dans tout ça est que vous n’avez rien à faire mis à part pratiquer une forme de jeûne intermittent.

Plus le jeûne est prolongé, plus ces effets seront importants. Le dinner cancelling, qui consiste à sauter le repas du soir et à ne plus rien manger après le déjeuner, est donc tout indiqué.

Cela revient à jeûner 20 heures par jour, en supposant que vous preniez le petit déjeuner à 8h00 du matin et déjeuniez à 12h00, par exemple.

Une bonne méthode pour perdre du poids ?

Le dinner cancelling est efficace pour perdre du poids. Mais recommanderais-je cette méthode ? Non.

Pas parce qu’elle est dangereuse, mais parce qu’elle est trop extrême pour perdre du poids. Vous pouvez également vous contenter de pratiquer le jeûne intermittent 16/8 tout en améliorant la qualité de votre alimentation.

Cette méthode peut vous faire perdre beaucoup de poids. Si pour une raison quelconque vous voulez sauter complètement le diner, libre à vous de le faire. Mais bien sûr, vous pouvez également décider de réduire un peu vos portions, et le tour est joué.

Le dinner cancelling ne présente aucun inconvénient en termes de perte de poids, si ce n’est que vous risquez d’avoir faim (ce qui augmente le risque de compulsions alimentaires), et éventuellement de voir votre métabolisme ralentir (si vous décidez de sauter le repas du soir fréquemment).

Et bien sûr, ne pas manger le soir peut s’avérer difficile si vous avez l’habitude de faire un diner copieux et riche en calories. Sauter ce repas peut diminuer votre apport calorique journalier de 50 %. Ce n’est pas rien.

Programme de dinner cancelling

L’idée du dinner cancelling (et du jeûne intermittent) vous tente, et vous souhaitez vous lancer ? C’est tout à fait possible !

Voici un programme pour perdre du poids facilement sans risque de faim chronique ou de ralentissement du métabolisme.

En principe, vous sautez le repas du soir tous les deux jours :

Jours
Diner ou pas
Lundi
Diner
Mardi
Pas de diner
Mercredi
Diner
Jeudi
Pas de diner
Vendredi
Diner
Samedi
Pas de diner
Dimanche
Diner

Perdez vos kilos superflus et votre graisse abdominale rapidement à l’aide de recettes minceur simples à réaliser

Saviez-vous que les recherches montrent que faire régime entraine une prise de poids chez 1 personne sur 3 ? (source)

C’est pourquoi j’ai développé une méthode de perte de poids facile à tenir et qui permet d’éviter tout effet yoyo.

Vous y découvrirez de délicieuses recettes, conçues pour maigrir rapidement et durablement.

Voici un aperçu de ce que vous trouverez dans mon livre de recettes minceur à succès :

  • Plus de 100 délicieuses recettes, faciles et rapides à préparer (et qui plairont à toute la famille)
  • Comment mes délicieuses recettes à base de viande, de poisson ou végétariennes peuvent vous faire perdre plusieurs kilos chaque semaine
  • 6 catégories de recettes : plats à base de poulet, de viande, de poisson, plats végétariens, salades, sauces, vinaigrettes, desserts, et bien plus
  • Des menus journaliers et hebdomadaires tout faits + des listes de course

Découvrez comment perdre plusieurs kilos par semaine à l’aide de recettes minceur délicieuses et simples à réaliser :

Essayer la Bible minceur sans aucun risque

À propos de Hugo Blanc, MSc

Hugo Blanc, MSc est coach minceur, nutritionniste, psychologue (spécialiste des régimes), auteur et conseiller en nutrition et en compléments orthomoléculaires. Sur son site sagessesante.fr, son objectif est d’informer et d’inciter à faire les meilleurs choix en termes de santé à travers des conseils fondés scientifiquement.

Laisser un commentaire