Web
Analytics Made Easy - StatCounter
kéfir

5 Bienfaits Avérés du Kéfir + 3 Recettes Délicieuses

Le kéfir est un lait fermenté que l’on considère souvent comme une version plus saine du yaourt. Il est riche en probiotiques et en nutriments.

De plus en plus de personnes préfèrent le kéfir au yaourt ou au lait. Il y a quelques années, il fallait faire son kéfir soi-même ou en acheter au magasin de produits diététiques. De nos jours, le kéfir est en si grande demande que l’on en trouve dans n’importe quel supermarché, sous plusieurs marques.

Dans cet article, vous allez découvrir quels sont les bienfaits avérés du kéfir, ces mêmes bienfaits auxquels le kéfir doit sa popularité.

Voici ce que vous y apprendrez :

  • Ce qu’est le kéfir
  • Quels sont les différents types de kéfir
  • Les valeurs nutritionnelles du kéfir
  • Quels sont les bienfaits du kéfir
  • Quels sont les dangers du kéfir
  • Comment faire du kéfir soi-même

Enfin, nous vous proposerons quelques délicieuses recettes au kéfir pour vous permettre d’en apprécier toute la saveur.

Qu’est-ce que le kéfir ?

kéfirLe kéfir est une boisson fabriquée à base de lait fermenté. Pour fabriquer cette boisson fermentée, on ajoute à du lait un mélange de bactéries lactiques et de levures. Ces agglomérats gélatineux, ce sont les « grains de kéfir ».

Les bactéries lactiques et les levures vivent du lactose présent dans le lait. On peut faire du kéfir avec tous les types de lait contenant des glucides (sucres). On en fait principalement avec du lait de vache, mais on peut également faire du kéfir avec du lait de chèvre, de brebis, de riz ou de soja.

La dernière tendance est au kéfir de lait de coco ou d’eau de coco. Vous découvrirez comment en faire un peu plus loin dans cet article.

Commettez-vous ces erreurs évitables qui ralentissent la perte de poids ?

Faites le test et découvrez votre « QI minceur ».

Origine du kéfir

Le kéfir a beau être la dernière tendance dans le domaine de la diététique, le fait est que l’on consomme du kéfir depuis des milliers d’années.

CaucaseLe kéfir a probablement d’abord été fabriqué dans le nord des montagnes du Caucase. Une zone située entre la Russie et la Géorgie actuelles.

Les tribus qui y vivaient faisaient fermenter des grains de kéfir avec du lait de vache et de chèvre dans de simples outres en cuir. On accrochait ces outres à la porte, et tous ceux qui entraient ou sortaient étaient supposés y donner un coup pour que le lait se mélange aux grains et que la fermentation se poursuive.

On ajoutait du lait dans ces outres en cuir de façon continue sans que celles-ci ne soient jamais vidées complètement. La fabrication du kéfir se poursuivait sans interruption.

On croyait alors que le kéfir donnait des pouvoirs et que l’on perdrait ces pouvoirs si les grains de kéfirs se retrouvaient dans les mains d’autres personnes. Pendant des siècles, les grains de kéfir se gardaient en secret et se transmettaient de génération en génération.

Ce n’est qu’à la fin du XIXsiècle que le kéfir fut produit industriellement pour la première fois. On croyait en effet que le kéfir aiderait à lutter contre la tuberculose. C’est à Moscou que cela eut lieu. Dans les années 30, on y produisait du kéfir à grande échelle.

kéfir russeLe kéfir est devenu un produit laitier très populaire en Russie. On y consomme chaque année 4,5 litres de kéfir par habitant. On boit également beaucoup de kéfir dans les pays d’Europe de l’Est et du Nord.

Chez les peuples des montagnes du Caucase, d’où le kéfir est originaire, on compte un nombre relativement élevé de centenaires. Un fait auquel le kéfir doit une partie de sa popularité. Cependant, on ne sait pas si ces personnes sont en bonne santé grâce au kéfir ou bien à d’autres habitudes alimentaires ou à leur mode de vie.

Lactose

La teneur en lactose du kéfir est inférieure à celle du lait ordinaire parce que les bactéries lactiques et les levures vivent du lactose. C’est pourquoi on entend parfois dire que le kéfir ne contient pas de lactose. Ce n’est cependant pas le cas.

Après le processus de fermentation, le kéfir contient toujours de 20 % à 50 % de la quantité initiale de lactose.

Les bactéries lactiques et les levures transforment une grande partie du lactose en acide lactique. C’est ce qui donne au kéfir son goût aigre.

Kéfir et intolérance au lactose

Le kéfir contenant (beaucoup) moins de lactose que le lait ordinaire, il est effectivement mieux toléré par les personnes qui ne tolèrent pas le lactose.

Certains types de grains de kéfir contiennent de la β-galactosidase (lactase), une enzyme active qui, même après consommation, reste active. Ainsi, le kéfir issu de ces grains de kéfir convient aux personnes souffrant d’intolérance au lactose.

La lactase décompose le lactose en glucose et en galactose par hydrolyse.intolérance au lactose

Si le kéfir que vous achetez est sans lactose, vous le verrez explicitement indiqué sur l’emballage.

Je n’ai pas encore vu de kéfir sans lactose en France mais j’en ai vu en Californie. Qui sait, peut-être en verra-t-on prochainement chez nous.

Il vaut mieux pour les personnes souffrant d’intolérance au lactose de faire leur kéfir à base de lait végétal comme le lait d’amandes, de riz, de soja ou de noix de coco. Une autre option est le kéfir d’eau (ou kéfir de fruits).

Le kéfir d’eau se fabrique à partir d’eau à laquelle on ajout des fruits. Les fruits secs apportent le sucre dont les bactéries lactiques et les levures se nourrissent. Vous découvrirez comment faire du kéfir d’eau un peu plus loin dans cet article.

Vous voulez un exemple de menu minceur, accompagné des recettes et de la liste de courses ?

Cliquez ici et je vous l’envoie gratuitement.

Grains de kéfir

grains de kéfirLes grains de kéfir mesurent de 1 à 10 cm de diamètre et sont légèrement caoutchouteux au toucher. Les grains de kéfir se développent et deviennent de plus en plus gros. Les microorganismes croissent grâce au lactose présent dans le lait.

Si vous faites votre propre kéfir, vous constaterez au bout de 2 semaines que la quantité de grains de kéfir a doublé. Vous pouvez alors faire le bonheur de quelqu’un d’autre en lui offrant la moitié de vos grains de kéfir.

Les grains de kéfir ressemblent à de petits choux-fleurs. Il ne s’agit cependant pas de végétaux. Il s’agit d’amalgames de micro-organismes qui vivent ensemble et en harmonie (symbiose).

grains de kéfirLes grains de kéfir sont constitués de bactéries lactiques, des bactéries anaérobies. Cela veut dire qu’elles peuvent vivre sans oxygène. Elles peuvent également être séchées ou congelées. Ces bactéries transforment les glucides (sucres) en acide lactique.

fabrication kéfirLes grains de kéfir ne doivent pas entrer en contact avec du métal. Cela menacerait le processus car le métal nuit aux grains de kéfir. Si vous faites du kéfir vous-même, vous devez toujours utiliser une passoire en plastique et des cuillères en bois.

Il existe des dizaines de types de bactéries lactiques. Certaines vivent dans notre corps, notamment dans les intestins et le vagin. Elles sont d’une grande importance pour l’équilibre de la flore intestinale et de la flore vaginale. Certaines bactéries lactiques peuvent causer des caries dentaires car l’acide lactique qu’elles produisent dans la bouche affecte les dents.

LactobacillusLes bactéries présentes dans les grains de kéfir proviennent principalement du genre Lactobacillus. Ces bactéries donnent du L-acide lactique. Le L-acide lactique est bien absorbé car il est identique à l’acide lactique présent dans le corps.

Les bactéries du genre Lactobacillus sont considérées comme de « bonnes bactéries ». En langage savant, on les appelle des probiotiques.

probiotiquesAu total, environ 30 types de bactéries et de levures forment la base des grains de kéfir. Toutes les bactéries lactiques du kéfir produisent du L-acide lactique.

L’ajout de grains de kéfir à du lait enclenche un processus de fermentation. La température optimale à celle-ci se situe entre 10 et 25 degrés Celsius.

fermentation kéfirPour faire du bon kéfir, il faut le laisser fermenter de 24 heures minimum à 4 jours maximum. La durée de la fermentation du lait dépend de la qualité des grains de kéfir utilisés, de la quantité de lait par rapport aux grains de kéfir, de la température et de la saison.

Outre de l’acide lactique, les bactéries et les levures des grains de kéfir produisent également du gaz carbonique et de l’alcool. C’est le gaz carbonique qui donne ses petites bulles au kéfir.

Normalement, on ne sent pas la présence d’alcool. Le kéfir contient entre 0,2 % et 2 % d’alcool. Plus on laisse le kéfir fermenter, plus sa teneur en alcool est élevée.

Notez que le kéfir que l’on achète au supermarché ne contient pas d’alcool (à moins que l’emballage n’indique le contraire). Il faut dire que le kéfir du supermarché n’est pas du vrai kéfir. Pour le produire, on n’utilise pas de grains de kéfir, mais on ajoute au lait un mélange de bactéries dépourvu de levures.

L’absence de levures permet d’empêcher l’emballage de gonfler et d’éviter la production d’alcool. Cela signifie toutefois que le kéfir tout prêt a une composition différente du kéfir que l’on fait soi-même (de façon traditionnelle).

Fermentation

fermentation kéfirDe nombreux produits alimentaires, outre le kéfir, s’obtiennent par fermentation. Parmi eux, on trouve, par exemple, le fromage, la choucroute, le vin, la bière, le pain au levain, la saucisse sèche, le tempeh, le kimchi, le vinaigre, ou encore les cornichons.

La fermentation des aliments, comme les légumes, la viande et le poisson, se pratique depuis des milliers d’années, dans le but de conserver les aliments plus longtemps. Cette fermentation change également le goût des aliments.

production kéfirC’est souvent pour des questions de goût que l’on recourt à la fermentation de nos jours, et non plus tellement pour prolonger la durée de conservation des produits.

La consommation d’aliments fermentés apporte de bonnes bactéries importantes pour l’équilibre de la flore intestinale. Les probiotiques assistent le système digestif en éliminant les mauvaises bactéries. Cela est bénéfique pour la santé et permet de lutter contre les maladies.

Les probiotiques offrent les bienfaits suivants (source) :

  • Ils améliorent la digestion
  • Ils régulent les microorganismes présents dans le tube digestif
  • Ils renforcent le système immunitaire
  • Ils protègent contre les infections (inflammation)
  • Ils favorisent l’absorption des nutriments issus des aliments
  • Ils diminuent le cholestérol
  • Ils diminuent le risque de cancer du côlon
  • Ils favorisent l’absorption du calcium
  • Ils diminuent le risque d’allergies chez certaines personnes

De nos jours, il n’est plus nécessaire de faire fermenter les aliments.

Pour conserver les produits laitiers plus longtemps, on a recours à la pasteurisation (chauffage). Or, ce processus ne fait pas que tuer les mauvaises bactéries : il tue également les bonnes. C’est là un inconvénient majeur du traitement que subissent les aliments de nos jours. Cela signifie que l’on ingère moins de bonnes bactéries et que l’on doit rechercher activement des sources de bonnes bactéries (comme le kéfir).

Différences entre kéfir et yaourt

Kéfir VS YaourtLe kéfir et le yaourt ont beau avoir beaucoup en commun, d’importantes différences les distinguent. Tous deux sont fabriqués à partir de lait et leur goût est similaire. Ils présentent tous les deux une légère acidité en bouche.

Le yaourt est épais et se mange à la cuillère. Le kéfir est plus liquide que le yaourt, mais plus épais que le lait. Le kéfir se boit comme un yaourt à boire.

bol de kéfirTous deux issus du lait, le kéfir et le yaourt ont des valeurs nutritionnelles similaires. Ils constituent de bonnes sources de protéines de qualité, de calcium, de phosphore, de potassium et de vitamines A et B.

Le kéfir est généralement plus pauvre en glucides que le yaourt ordinaire. Cela est dû au fait que le lactose (le sucre présent dans le lait) du kéfir est partiellement transformé en acide lactique.

La teneur en matière grasse du kéfir dépend du lait dont il est issu. Celui-ci reste le même lors de la fermentation car les bactéries ne se nourrissent pas d’acides gras.

kefir - probiotic powerhouseLa principale différence entre le kéfir et le yaourt réside dans leur teneur en probiotiques. Le kéfir contient 3 fois plus de probiotiques que le yaourt, ainsi qu’une plus grande diversité de bonnes bactéries.

Le kéfir contient normalement 12 types de bactéries actives et vivantes, alors que le yaourt n’en contient pas plus de 6. Pour de nombreuses personnes, c’est la principale raison pour laquelle remplacer le yaourt par du kéfir.

Voici les 12 probiotiques présents dans le kéfir :

  • Lactobacillus Lactis
  • Lactobacillus Rhamnosus
  • Streptococcus Diacetylactis
  • Lactobacillus Plantarum
  • Lactobacillus Casei
  • Saccharomyces Florentinus
  • Leuconostoc Cremoris
  • Bifidobacterium Longum
  • Bifidobacterium Breve
  • Lactobacillus Acidophilus
  • Bifidobacterium Lactis
  • Lactobacillus Reuteri

Le kéfir et le yaourt contiennent tous les deux du L-acide lactique.

Valeurs nutritionnelles du kéfir

Les valeurs nutritionnelles du kéfir dépendent de la « matière première ». Il peut s’agir de lait mais également d’eau ou de lait végétal.

Les valeurs nutritionnelles que vous trouverez ici sont celles du kéfir fabriqué à partir de lait entier biologique.

Valeurs nutritionnelles du kéfir
Valeurs nutritionnelles du kéfir
Pour 100 ml
Énergie
67 kcal
Lipides
3,75 g
Dont graisses saturées
2,35 g
Dont graisses insaturées
1,40 g
Glucides
4,58 g
Dont sucres
2,92 g
Protéines
3,75 g
Calcium
120 mg
Phosphore
90 mg
Zinc
0,4 mg
Potassium
150 mg
Magnésium
11 mg
Sodium
40
Fer
0,1 mg
Vitamine A
0,03 mg
Vitamine B1
0,03 mg
Vitamine B2
0,15 mg
Vitamine B6
0,04 mg
Vitamine B12
0,2 μg
Vitamine C
1 mg

Les valeurs nutritionnelles des différentes marques de kéfir que l’on trouve au supermarché peuvent varier.

Les différences sont dues au lait et aux cultures bactériennes utilisés pour la fabrication du kéfir.

Bienfaits du kéfir

Tous ceux qui suivent ce blog savent que je ne suis pas un grand fan du lait. Le lait offre un certain nombre de bienfaits. Cependant, il présente également de sérieux méfaits :

Pour résumer, le lait présente les méfaits suivants :

  • Il contribue à l’ostéoporose
  • Il augmente le risque de thrombose
  • Il augmente le risque de diabète de type 1
  • Le lait écrémé augmente le risque de maladie de Parkinson
  • Il augmente le risque de certains types de cancer
  • Il contribue au développement de l’acné
  • Il peut causer des problèmes psychologiques parce qu’il inhibe l’action des endorphines.
  • Une grande consommation de lait augmente le risque de décès prématuré

Vous pouvez en savoir plus sur ces méfaits dans ma critique des produits laitiers.

Lait et kéfirRemplacer le lait par du kéfir est sans nul doute un pas en avant vers une meilleure santé.

Le mieux est de faire son kéfir soi-même à partir de lait entier biologique. Un certain nombre de méfaits du lait sont spécifiquement associés au lait écrémé. Au contraire, un certain nombre de bienfaits sont exclusivement attribués au lait entier.

Je ne suis pas très enthousiaste par rapport au kéfir que l’on trouve au supermarché car il est fabriqué à partir de lait de vache.

L’inconvénient de ce kéfir de supermarché est qu’il est fabriqué à partir de lait écrémé ou demi-écrémé, auquel on ajoute des bactéries lactiques mais pas de levures (en tout cas, pour les marques que j’ai examinées). En outre, le kéfir de supermarché n’est pas biologique (on trouve du kéfir biologique dans les magasins bio).

Le kéfir de lait a un certain nombre de bienfaits (dont nous discuterons ci-dessous). Tout bien considéré, j’ai donc un avis neutre vis-à-vis du kéfir de lait de vache (que l’on fait soi-même à partir de lait entier bio).

Je suis cependant assez positif par rapport au kéfir que l’on fait soi-même à partir de lait de chèvre, de lait de brebis ou de lait végétal comme le lait d’amande, le lait de coco ou l’eau de coco. Cela permet de bénéficier pleinement des probiotiques sans les méfaits et les risques du lait de vache.

Kéfir d'eauBien entendu, reste également l’option du kéfir d’eau (ou kéfir de fruits), fabriqué à partir d’eau additionnée de fruits secs. Le kéfir d’eau n’apporte cependant pas de protéines et constitue essentiellement une source de probiotiques. C’est pourquoi il est difficile de comparer kéfir d’eau et kéfir de lait.

En fin de compte, il appartient à chacun de choisir entre le kéfir de lait de vache un autre type de kéfir. Quelle que soit votre préférence, c’est toujours mieux que du lait ou du yaourt.

Bienfait nº1 : Il diminue le risque d’ostéoporose

OstéoporoseOn dit souvent du lait qu’il diminue le risque d’ostéoporose (maladie des os de verre). Cependant, les recherches ne confirment pas cette affirmation. En revanche, pour le kéfir, les résultats des recherches pointent dans la bonne direction.

Dans une étude récente, on a constaté que le kéfir améliorait l’absorption du calcium par les os (source). Cela favorise la solidité osseuse, importante pour éviter les fractures. Les fractures constituent un problème qui touche principalement les femmes d’un certain âge. Cette étude a été réalisée sur des rats.

Le kéfir fabriqué à partir de lait entier constitue une bonne source de vitamine K2. Cette vitamine joue un rôle important dans le métabolisme du calcium. Des études montrent que la vitamine K2 peut diminuer le risque de fractures osseuses de pas moins de 80 % (source, source).

Bienfait n°2 : Une très bonne source de probiotiques

Kéfir et probiotiques sont inextricablement liés. Ces bonnes bactéries sont la raison pour laquelle de nombreuses personnes se mettent à consommer du kéfir. Composé de 30 types de bactéries et de levures, le kéfir est l’une des meilleures sources de probiotiques qui soient (voire la meilleure).

Ces microorganismes ont plusieurs effets positifs sur la santé. Ils favorisent la digestion, la santé mentale, et même le maintien d’un poids santé (source, source, source).

SII (Syndrome de l'intestin irritable)Les personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable (SII) peuvent également bénéficier des probiotiques du kéfir (source, source).

Le SII est un trouble fréquent. Il occasionne des troubles digestifs pour lesquels aucune anomalie visible ne peut être décelée par les médecins. Ces troubles incluent maux de ventre, ballonnements, flatulences, renvois, diarrhée ou constipation.

Les probiotiques du kéfir aident également à lutter contre l’infection par Helicobacter pylori (source, source). On estime que 15 % – 30 % des Français sont infectés par cette bactérie, qui vit dans la muqueuse gastrique. Cette bactérie peut conduire à une inflammation de la muqueuse gastrique ou à un ulcère gastrique.

Capables d’aider à rétablir l’équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries, les probiotiques du kéfir sont également efficaces contre diverses formes de diarrhée (source, source).

Bienfait nº3 : Antibactérien

Helicobacter pyloriOn pense que certaines bactéries présentes dans le kéfir protègent contre certaines infections. Par exemple, le kéfir inhibe la prolifération de Helicobacter pylori, de Salmonella et d’E. coli (source, source).

Le kéfiran, un polysaccharide insoluble présent dans le kéfir, a également des propriétés antibactériennes. Il combattrait Candida Albicans (source). Les tests qui ont démontré cet effet consistaient à appliquer un gel de kéfir à 70 % sur la peau.

Bienfait nº4 : Peut être bénéfique en cas d’allergies et d’asthme

asthmeDes tests sur les animaux ont démontré que le kéfir inhibe les inflammations causées par les allergies et l’asthme (source, source).

Une méta-étude (portant sur 23 études et comptant au total près de 2 000 participants) a montré que les probiotiques amélioraient la qualité de vie et diminuaient les réactions allergiques (source). Certains chercheurs considèrent que les réactions allergiques résultent d’un déficit de bonnes bactéries dans les intestins.

Bienfait nº5 : Prévient certains types de cancer

cancerUne étude a constaté que les probiotiques présentes dans le kéfir entrainaient l’autodestruction de cellules cancéreuses gastriques (source).

D’autres études suggèrent que les probiotiques des produits laitiers fermentés (tels que le kéfir et le yaourt) pourraient retarder ou prévenir le développement de certaines tumeurs ( source).

Dangers du kéfir

constipationCertaines personnes qui se mettent à consommer du kéfir éprouvent des effets secondaires. Il s’agit de constipation et de maux de ventre. Ces effets secondaires s’estompent généralement au fil du temps. Si vous vous mettez au kéfir, commencez par une moitié de verre et observez la façon dont votre corps réagit avant d’augmenter la dose petit à petit.

Le kéfir de lait de vache, tout comme le lait, contient de la caséine A1, difficile à digérer pour les personnes souffrant d’intolérance au lactose. Chez ces personnes, la consommation de kéfir de lait de vache entrainera des troubles.

système immunitaireLes personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme les patients atteints du SIDA, doivent consulter leur médecin avant de se mettre à consommer du kéfir (ou des probiotiques en général). Les probiotiques sont susceptibles d’aggraver le déséquilibre du système immunitaire.

On peut donner du kéfir sans danger aux enfants de plus de 1 an (en cas de doute, demandez conseil médical). Il faut mieux nourrir les enfants de moins de 1 an au lait maternel ou au lait maternisé.

Faire du kéfir soi-même

Le kéfir de la meilleure qualité est le kéfir que l’on fait soi-même. On peut faire les types de kéfir suivants :

  • Kéfir de lait de vache
  • Kéfir de lait de chèvre
  • Kéfir de lait de brebis
  • Kéfir de lait de coco
  • Kéfir d’eau de coco
  • Kéfir de lait d’amande
  • Kéfir de lait de soja
  • Kéfir de lait de riz
  • Kéfir de lait d’avoine
  • Kéfir de lait de noix de cajou
  • Kéfir d’eau

grains de kéfirTous ces kéfirs se font à l’aide de grains de kéfir. Les grains de kéfir peuvent se commander en ligne auprès de différentes boutiques spécialisées. On utilise les mêmes grains de kéfir pour tous les types de kéfir.

Les grains de kéfir ont toujours besoin de sucre pour vivre. Pour faire du kéfir d’eau, il faut donc ajouter quelque chose de sucré à l’eau. Généralement, cela n’est pas nécessaire quand on utilise du lait végétal en tant que base car celui-ci contient déjà des sucres naturellement présents.

Faire du kéfir de lait

kéfir de laitLe kéfir de lait est fabriqué à partir de lait de vache, de chèvre ou de brebis. Plus le lait est de qualité, meilleur sera le kéfir.

Les vaches nourries à l’herbe donnent un lait plus riche en oméga-3 ainsi qu’en vitamines liposolubles telles que les vitamines K1 et K2. Le lait biologique contient donc plus d’acides gras oméga-3 et de vitamines parce que les vaches mangent plus d’herbe et pas de « compléments ».

Le lait entier est préférable au lait écrémé parce que certains méfaits sont spécifiquement associés au lait écrémé.

Peu importe que vous utilisiez du lait pasteurisé, stérilisé ou cru : le kéfir a un grand pouvoir conservateur.

Que vous optiez pour le kéfir de lait de vache, de chèvre ou de brebis, choisissez de préférence du lait entier d’origine biologique.

Ce qu’il vous pour faire du kéfir

  • Grains de kéfir de lait
  • Lait
  • Un bocal en verre
  • Une passoire en plastique
  • Une cuillère en bois
  • Un filtre à café en papier
  • Un élastique

faire du kéfirMettez les grains de kéfir dans un bocal en verre propre. Il ne doit surtout pas y avoir de savon dans ce bocal car cela affecterait les cultures de bactéries lactiques.

Ajoutez 10 fois plus de lait qu’il n’y a de grains de kéfir dans le bocal. Si vous êtes avez acheté des grains de kéfir jeunes, vous ne pourrez pas encore faire autant de kéfir. Cependant, ces grains de kéfir se développeront assez rapidement à chaque fois que vous ferez du kéfir, de sorte que vous pourrez faire toujours plus de kéfir en une fois.

S’il fait plutôt froid chez vous pendant l’hiver, vous pouvez utiliser un peu plus de grains de kéfir pendant la saison froide. Vous pouvez alors observer un rapport de 1 à 7, au lieu d’un rapport de 1 à 10. Le froid ralentit légèrement le processus de fermentation.

Après avoir ajouté le lait aux grains de kéfir, fermez le bocal à l’aide d’un filtre à café en papier (ou d’un tissu respirant) et d’un élastique.

repos du kéfirLaissez le bocal reposer à température ambiante pendant 24 heures. Ne mettez pas le pot en plein soleil.

Pendant ce temps, vous pouvez mélanger délicatement le contenu du bocal à l’aide d’une cuillère en bois ou secouer légèrement le bocal à plusieurs reprises de sorte que les grains se mélangent bien avec le lait qui n’a pas encore fermenté.

Au bout de 24 heures, le kéfir est prêt, et les grains de kéfir doivent être filtrés. Vous pourrez réutiliser ces grains de kéfir la prochaine fois que vous faites du kéfir. Versez le contenu du bocal dans une passoire en plastique placée au-dessus d’un grand bol. Pour accélérer l’égouttage du kéfir à travers la passoire, vous pouvez remuer à l’aide d’une cuillère en bois.

égouttage kéfirIl ne faut surtout pas utiliser de passoire ou de cuillère en métal. Cela affecterait les bactéries lactiques et donc la qualité de vos grains de kéfir.

Une fois tout le kéfir égoutté, vous pouvez passer les graines de kéfir sous le robinet pour pouvoir les réutiliser. Ce rinçage est toutefois facultatif. Rincer vos grains de kéfir trop souvent pourrait les endommager.

boire du kéfirLe kéfir que vous avez recueilli dans le grand bol peut être bu immédiatement. En ce qui me concerne, je préfère le laisser refroidir au réfrigérateur avant de le consommer. Vous pouvez conserver le kéfir dans un bocal en verre scellé au réfrigérateur.

Le kéfir a un goût naturellement acide. Pour l’adoucir, vous pouvez y ajouter du miel, du sucre de noix de coco ou encore de l’extrait de stévia pur. Pour l’aromatiser, vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’extrait ou un peu de purée de fruits (de la purée de framboises, par exemple).

Faire du kéfir de noix de coco

kéfir de noix de cocoOn peut faire du kéfir de noix de coco à partir de lait de coco ou d’eau de coco.

Le lait de coco et l’eau de coco sont deux boissons totalement différentes. Le lait de coco est fabriqué à partir de chair de noix de coco. Il est épais et onctueux.

L’eau de noix de coco est le liquide transparent naturellement présent dans la noix de coco. Elle est connue pour être très hydratante grâce à sa teneur en minéraux et en électrolytes qui en font une bonne boisson de l’effort.

coconut kéfirLe lait de coco et l’eau de noix de coco sont naturellement sans lactose. Il ne faut rien y ajouter pour faire du kéfir. Ils contiennent naturellement des sucres dont les bactéries lactiques se nourrissent et qu’elles peuvent transformer en acide lactique.

Le kéfir de noix de coco est fabriqué selon le même procédé que le kéfir de lait « ordinaire ».

Le lait de coco et l’eau de noix de coco conservent leurs valeurs nutritionnelles au cours de la fermentation, mais contiennent des probiotiques à l’issue de celle-ci.

Faire du « yaourt » de noix de coco

yaourt de noix de cocoPour faire du kéfir de noix de coco épais (aussi épais que du yaourt), on peut utiliser de la crème de noix de coco : vous en trouverez au rayon de produits asiatiques du supermarché.

Plus elle est riche en matières grasses, mieux c’est. Préférez la crème de coco vendue dans un emballage en carton ou en plastique aux boites de conserve.

Ce kéfir de lait de coco épais est délicieux avec du muesli ou consommé en tant que dessert, agrémenté de quelques morceaux de fruits.

Pour faire du kéfir de noix de coco épais, il faut suivre le même procédé que pour le kéfir de lait.

Faire du kéfir à base de lait végétal

Le procédé de fabrication d’un kéfir de lait végétal est la même que pour un kéfir à base de lait ordinaire. On peut faire du kéfir de :

  • Lait de soja
  • Lait d’amandes
  • Lait de riz
  • Lait de noix de coco
  • Lait d’avoine
  • Lait de noix de cajou

Les grains de kéfir vivent de sucres (glucides). Il y a déjà des sucres dans la plupart des laits végétaux disponibles au supermarché. Le lait d’avoine et le lait de riz sont déjà riches en glucides. Nul besoin d’en ajouter.

Le lait d’amandes et le lait de noix de cajou (non sucrés) ne contiennent pas autant de sucres. Vous pouvez y ajouter des sucres dont les bactéries lactiques pourront vivre. Vous trouverez des exemples de sources de glucides dans les instructions de fabrication du kéfir d’eau ci-dessous.

Faire du kéfir d’eau (ou kéfir de fruits)

La fabrication de kéfir d’eau requiert de sucrer l’eau. En effet, les bactéries lactiques ont besoin de sucres pour vivre.

Voici ce qu’il vous faut pour 1 litre de kéfir d’eau :

  • 1 litre d’eau (de préférence de l’eau de source parce que le chlore de l’eau du robinet peut affecter les grains de kéfir avec le temps)
  • 100 g de grains de kéfir
  • 30 à 80 g de sucres (selon vos goûts) ; sirop d’érable biologique, sucre biologique, sucre de coco biologique ou jus concentré biologique. Remarque : Utilisez des sucres biologiques pour éviter toute contamination néfaste pour les bactéries lactiques. N’utilisez jamais de miel. Antibiotique, il ne plait pas beaucoup aux bactéries lactiques.
  • 2 ou 3 fruits secs tels que dattes, abricots, figues ou une poignée de raisins secs (utilisez toujours des fruits sans soufre et sans arômes)
  • De 1/2 à 1 citron bio

Le citron n’est pas forcément nécessaire pour la fabrication de kéfir d’eau. On l’utilise généralement parce qu’il apporte une dimension supplémentaire au goût.

 kéfir d'eau

Préparation :

  1. Mettez l’eau dans un bocal en verre et ajoutez le sucre. Mélangez jusqu’à ce que le sucre soit dissout.
  2. Coupez le citron en deux et mettez-le dans le bocal.
  3. Ajoutez le reste des ingrédients et refermez le bocal. Placez le bocal à l’abri de la lumière directe du soleil.
  4. Laissez reposer le bocal pendant 2 jours.
  5. Retirez les fruits secs du kéfir d’eau et jetez-les. Ceux-ci auront perdu leur goût.
  6. Versez le jus d’une moitié du citron à travers une passoire en plastique placée au-dessus du kéfir d’eau.
  7. Égouttez les grains de kéfir à l’aide d’une passoire en plastique. Vous pouvez rincer les grains à l’eau du robinet et les réutiliser pour faire du kéfir.

Le kéfir d’eau est meilleur réfrigéré.

Les superaliments en vidéo

Le kéfir, en raison de sa teneur en probiotiques, est un superaliment. Il offre apporte plus de bienfaits que les aliments ordinaires. Néanmoins, le kéfir ne fait pas partie de mes 5 superaliments préférés. Pour savoir quels sont mes superaliments préférés, regardez la vidéo ci-dessous :

À mon avis, tous les superaliments ne méritent pas leur titre. Certains sont tout simplement surmédiatisés. Je vous en dis plus dans la vidéo ci-dessous :

Recettes au kéfir

Le kéfir est une délicieuse boisson fraiche qui se prête très bien à un certain nombre de recettes. Voici quelques recettes destinées à vous donner une idée des possibilités qu’offre le kéfir et à vous inspirer.

Recette nº1 : Salade piña colada et sa vinaigrette de kéfir

J’adore la combinaison noix de coco / ananas. Cette salade de fruits marie ces saveurs à merveille. Cette salade piña colada est idéale pour un barbecue. La vinaigrette de kéfir y apporte la touche de fraicheur parfaite.Salade piña colada et vinaigrette de kéfir

Ingrédients :

  • 1 ananas frais
  • 1 banane mûre
  • 100 g de noix de coco râpée
  • 200 ml de kéfir
  • 50 ml de lait de coco
  • 2 cuillères à soupe de miel

Préparation :

  1. Pelez l’ananas et coupez-le en cubes d’un centimètre.
  2. Pelez la banane et coupez-la en morceaux.
  3. Mettez l’ananas, la banane et la noix de coco râpée dans un grand bol et mélangez le tout.
  4. Mettez le lait de coco et le miel dans une casserole et faites chauffer juste assez pour pouvoir bien dissoudre le miel
  5. Éteignez le feu, ajoutez le kéfir et remuez bien.
  6. Versez la vinaigrette de la casserole sur les fruits et laissez le tout refroidir une demi-heure au réfrigérateur avant de servir la salade.

Recette nº2 : Dip oriental

Voici un délicieux dip oriental à base de kéfir dans lequel tremper des crudités ou du pain libanais.Dip oriental au kéfir

Ingrédients :

  • 250 ml de kéfir
  • 2 cuillères à soupe d’aneth frais haché ou 1 cuillère à soupe d’aneth séché
  • 2 gousses d’ail frais pressées
  • Une pincée de piment de Cayenne
  • Une pincée de piment rouge moulu
  • 1 pincée de sel
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive extra vierge

Préparation :

  1. Dans un bol, mettez tous les ingrédients sauf l’huile d’olive et mélangez bien.
  2. Mettez le bol pendant quelques heures au réfrigérateur avant de servir pour que les saveurs se développent.
  3. Arrosez d’huile d’olive (au goût) avant de servir.

Recette nº3 : Crêpes sans gluten et sans lactose

À base de farine de sarrasin au lieu de farine de blé, ces crêpes sont sans gluten. Grâce à l’utilisation de kéfir de lait végétal, ces crêpes sont également 100 % sans lactose.Crêpes sans gluten au kéfir

Ingrédients :

  • 150 g de farine de sarrasin
  • 250 ml de kéfir
  • 10 g de poudre à lever
  • 10 g de levain
  • 2 œufs
  • 1 cuillère à café de cannelle moulue
  • Une demi-cuillère à café de sel
  • Quelques cuillères à soupe de beurre

Préparation :

  1. Mettez le sarrasin, le kéfir et le levain dans le robot ménager et mélangez le tout.
  2. Couvrez le saladier et laissez reposer la pâte toute une nuit au réfrigérateur.
  3. Battez les œufs et ajoutez le sel, la poudre à lever et la cannelle
  4. Ajouter les œufs à la pâte et mélangez le tout.
  5. Faites fondre du beurre dans une poêle et versez une cuillère à soupe de pâte dans la poêle une fois celle-ci chaude. Faites revenir les crêpes de chaque côté pendant 2-3 minutes.

Bon appétit !

Perdez vos kilos superflus et votre graisse abdominale rapidement à l’aide de recettes minceur simples à réaliser

Saviez-vous que les recherches montrent que faire régime entraine une prise de poids chez 1 personne sur 3 ? (source)

C’est pourquoi j’ai développé une méthode de perte de poids facile à tenir et qui permet d’éviter tout effet yoyo.

Vous y découvrirez de délicieuses recettes, conçues pour maigrir rapidement et durablement.

Voici un aperçu de ce que vous trouverez dans mon livre de recettes minceur à succès :

  • Plus de 100 délicieuses recettes, faciles et rapides à préparer (et qui plairont à toute la famille)
  • Comment mes délicieuses recettes à base de viande, de poisson ou végétariennes peuvent vous faire perdre plusieurs kilos chaque semaine
  • 6 catégories de recettes : plats à base de poulet, de viande, de poisson, plats végétariens, salades, sauces, vinaigrettes, desserts, et bien plus
  • Des menus journaliers et hebdomadaires tout faits + des listes de course

Découvrez comment perdre plusieurs kilos par semaine à l’aide de recettes minceur délicieuses et simples à réaliser :

Essayer la Bible minceur sans aucun risque

2 commentaires op "5 Bienfaits Avérés du Kéfir + 3 Recettes Délicieuses"

  1. Nathalie Rouleau says:

    Est-ce possible d'avoir votre livre au Quebec et comment?
    Je souffre de douleurs chroniques (Fibromyalgie) et de vieux thromatismes craniens,qui me causes des problèmes. Je tente de me guérir avec l'alimentation depuis plusieurs années. Je suis tombée par hasard sur votre site et cela représente beaucoup ce que je fais.
    Mais sans nécessairement tout vos connaissances.Je dois prendre des médicaments très fort et je ne suis pas soulager pour autant. Merci à l'avance si possible de m,éclairer?

  2. denise-hélene adam says:

    Est-ce possible de se procurer votre livre au Québec,a montreal;
    J'ai 80 ans je suis en bonne santé car j'ai toujours mangé Bio,je ne prends plus d'alcool depuis 50 ans et j'ai j'amais fumé,Je suis a la retraite depuis 3 ans avant j'étais Naturopathe,et j'ai engraisser de 50 lbs,c'est l'enfer,et vous avez raison quand vous dites ce n'est pas la quantité de bouffe car je ne mange pas beaucoup,Merci et au plaisir de vous lires
    denise-hélene

Laissez un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués avec*


CAPTCHA Image
Reload Image