Web
Analytics Made Easy - StatCounter
surpoids

Surpoids : Quels en Sont Les Dangers + Comment Y Remédier

Le surpoids est un problème croissant dans notre société moderne. Les conséquences de l’embonpoint ne sont pas seulement lourdes en termes de dépenses médicales : son coût émotionnel est énorme. Le surpoids a beau être un problème de société, sa résolution commence chez vous. Aujourd’hui est le premier jour du reste de votre vie !

Quand parle-t-on de surpoids ?

Il y a différentes façon de mesurer l’embonpoint. On se basait autrefois sur le rapport entre la taille et le poids. Les valeurs de référence n’étaient pas les mêmes pour les hommes que pour les femmes. Toutefois, cette méthode n’était pas toujours fiable. Aujourd’hui, on utilise principalement une méthode de calcul qui mesure (globalement) la masse graisseuse. C’est ce que l’on appelle l’Indice de masse corporelle. Voici comment mesurer le vôtre :

Indice de masse corporelle = poids en kg / (taille en mètres)2

Par exemple, si vous pesez 95 kilos et mesurez 1,85 mètre, vous calculerez votre IMC comme suit : 95 / (1,85 x 1,85). Dans ce cas, le résultat est 28 (arrondi). Au lieu de cette formule, vous pouvez utiliser notre outil de calcul d’IMC.

Vous pouvez interpréter votre IMC à l’aide des valeurs de référence suivantes :

  • Supérieur à 30 : Obésité
  • Entre 25 et 30 : Surpoids
  • Entre 17 et 25 : Poids normal
  • Inférieur ou égal à 17 : Insuffisance pondérale (elle aussi dangereuse !)

Si votre IMC est supérieur à 25, je vous conseille fortement de poursuivre la lecture.

Dans la vidéo ci-dessous, je vous explique en quoi consiste le calcul de l’IMC, quels en sont les inconvénients et quelles sont les autres solutions.

Commettez-vous ces erreurs évitables qui ralentissent la perte de poids ?

Faites le test et découvrez votre « QI minceur ».

Quelles sont les causes du surpoids ?

Les causes générales du surpoids sont claires. Le principe est simple : on consomme plus d’énergie que l’on en dépense et cet excès est stocké par l’organisme pour être utilisé plus tard, tout d’abord sous forme de graisse abdominale. Puis sur les hanches, les fesses et les cuisses. C’est ainsi que naît l’embonpoint.

En principe, il n’y a donc qu’une seule solution : limiter son apport alimentaire. Mangez sain et varié et ajustez les quantités à votre activité journalière. Combinez cela une pratique sportive fréquente, et vous êtes bien parti pour perdre du poids.

Mais d’abord, examinons plus en détail les dangers du surpoids.

Surpoids = danger !

L’embonpoint n’est pas seulement difficile à vivre, coûteux et inesthétique : il fait aussi courir de nombreux risques de santé. Les risques répertoriés ci-dessous n’ont rien d’hypothétiques. Si vous souffrez de surpoids, vous devez prendre ces risques très au sérieux ! Dans de nombreux cas, la question n’est pas de savoir SI vous serez atteint mais QUAND vous serez atteint. Cela peut sembler dur, mais c’est la réalité.

Danger nº1 : Risque de cancer

Divers facteurs font que l’embonpoint augmente significativement le risque de développer certaines formes de cancer. Chez les femmes, de grandes quantités d’œstrogènes sont produites par le tissu adipeux pendant la ménopause. Cette plus grande production d’œstrogènes augmente fortement les risques de cancer du sein, de l’œsophage, des reins et de l’utérus. Chez les hommes, le surpoids augmente le risque de cancer du côlon.

Danger nº2 : Troubles musculosquelettiques

Le surpoids fait que les os ont beaucoup à supporter. Cette charge continue renforce les os diminue le risque d’ostéoporose (fragilité osseuse), mais cela ne compense pas le fait que le cartilage s’en trouve endommagé. À la longue, cela peut conduire à la goutte, à des douleurs au dos ou encore à des troubles aux hanches et aux genoux.

Danger nº3 : Maladies cardiovasculaires

À long terme, la combinaison d’hypercholestérolémie et d’hypertension artérielle conduit à des maladies cardiovasculaires. Surtout s’il y a diabète. S’ensuit un risque d’accident vasculaire cérébral ou d’infarctus du myocarde.

Danger nº4 : Hypertension

Le surpoids est également un facteur d’hypertension artérielle. La pression systolique et la pression diastoliques augmentent toutes les deux, ce qui entraine un risque de maladies cardiovasculaire significativement accru. Plus on est en surpoids longtemps, plus le risque de souffrir d’hypertension est élevé. Cela implique notamment que les jeunes en surpoids courent un risque bien plus élevé de souffrir d’hypertension artérielle.

Danger nº5 : Hypercholestérolémie

Une partie du cholestérol est issue de l’alimentation et une autre est produite par l’organisme. Le cholestérol que nous absorbons à travers l’alimentation est principalement issu de graisses animales (par exemple : fromage, beurre, bacon, saucisses et autres viandes). Ces produits sont très riches en cholestérol. Manger en excès, en particulier les aliments mentionnés ci-dessus, entraine la hausse du cholestérol. Le risque d’hypercholestérolémie est encore plus élevé en cas de graisse abdominale importante.

On sait que le cholestérol est mauvais pour la santé en général et qu’il peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires.

Danger nº6 : Risque fortement accru de diabète

Il y a un lien évident entre surpoids et diabète. Quand on souffre de surpoids, en particulier de surpoids abdominal, on a automatiquement plus de graisses dans le sang. Ces graisses sont directement responsables de problèmes de sensibilité à l’insuline. On parle alors d’insulino-résistance. L’insuline est sécrétée par l’organisme pour maintenir l’équilibre glycémique. Quand l’organisme n’y est plus réactif, un diabète s’annonce. Mais l’affaire ne s’arrête pas là : le diabète peut entrainer des troubles hépatiques, des maladies vasculaires ou encore des problèmes nerveux, rénaux ou oculaires. Le diabète en lui-même se contrôle plutôt bien, mais les conséquences du diabète sont souvent cent fois pires.

Danger nº7… et quelques autres

Problèmes menstruels, infertilité, ramollissement cutané, mauvaise cicatrisation, apnée du sommeil, emphysème, asthme, et essoufflement comptent parmi les autres problèmes qui peuvent résulter du surpoids.

Les dangers pour les enfants

Le surpoids est également très dangereux pour les enfants. Encore plus dangereux que l’embonpoint qui se développe à l’âge adulte. C’est un fait que nos enfants sont de plus en plus gros. Remédier au surpoids infantile requiert d’en comprendre les causes.

En voici, selon moi, les causes principales :

Les enfants ne jouent plus

Depuis l’avènement d’internet et des réseaux sociaux, on voit rarement les enfants jouer dans la rue. Leurs amis en chair et en os ont été remplacés par leurs 200 « amis » sur Facebook. Les enfants sont de plus en plus isolés et n’ont que des contacts virtuels. En outre, ils passent beaucoup de temps à jouer et à surfer sur internet. Bien sûr, internet, les réseaux sociaux et les jeux peuvent être très utiles aux enfants et font partie intégrante de la société moderne, mais il faut de la mesure dans toutes choses. Les enfants passent trop de temps derrière les écrans au lieu de jouer dehors.

Les enfants prennent exemple sur les parents

Les adultes aussi sont de plus en plus gros. C’est un fait. Cela s’explique par différents facteurs, parmi lesquels l’absence d’exercice et une mauvaise alimentation. Les enfants ne font « qu’apprendre » de leurs parents. Quand le surpoids est parfaitement normal dans une famille, les enfants adoptent gaiement les mauvaises habitudes alimentaires du foyer.

Dans ce genre de cas, il s’agit d’un manque de responsabilité de la part des parents.

Les enfants sont trop tentés par le kid marketing

Le marketing est un instrument puissant que les entreprises de l’industrie alimentaire savent mettre à profit. Elles ont tout à fait le droit de promouvoir leurs produits, mais le fait est qu’elles commettent souvent de graves abus : les emballages présentent trop souvent les produits comme « sains ». Les enfants prennent cela pour argent comptant et consomment souvent ces produits en grandes quantités. Les enfants ne savent plus ce qu’est une alimentation saine, composée de fruits, de légumes verts et de pain complet. Ici également, le rôle des parents est important. Par ailleurs, il conviendrait de faire quelque chose à propos de ce marketing abject. Enfin, cela est une toute autre histoire.

Que se passe-t-il quand un enfant souffre de surpoids ? En principe, la même chose que pour un adulte, à la grande différence que les risques de maladies sont beaucoup plus élevés. En outre, le surpoids a un impact sur la capacité de concentration et la vie sociale. Ces deux éléments sont fondamentaux pendant la puberté, à l’âge ou l’on grandit et où l’on se forme. La diminution des capacités de concentration peut conduire à un faible niveau d’instruction et donc à un emploi moins bien rémunéré. Il ne faut pas non plus sous-estimer l’aspect social : les enfants en surpoids ont moins d’ami(e)s et sont plus refermés sur eux-mêmes. Ils se sentent rejetés. Cela peut avoir un impact énorme sur le reste de leur vie.

Les dangers du surpoids chez les enfants sont donc les mêmes que chez les adultes, mais pour résumer :

Il est plus que temps d’y faire quelque chose !

Comment y remédier ? Comment peut-on agir ?

Prendre la décision de remédier à son surpoids est déjà un grand pas en avant. Mais c’est maintenant que tout commence : pour perdre du poids, et perdre du poids de façon durable, il faut une grande motivation. Mais ne vous inquiétez pas : vous n’avez pas besoin de vous affamer. Maigrir n’est pas une question de manger moins, mais de manger mieux. Bien sûr, il s’agit également de manger avec modération. Manger de manière illimitée, c’est du passé.

Je ne vais pas vous donner des conseils diététiques ou vous dire quels aliments manger ou ne pas manger. Vous trouverez ces informations sur le site. Ici, mon objectif est vous donner quelques précieux conseils pour vous aider à remédier efficacement à votre surpoids.

Conseil nº1 : Passez des accords clairs avec vous-même et votre famille

Perdre du poids est déjà bien assez difficile comme ça. Parlez-en à vos proches et luttez contre le surpoids en famille. Si vous et votre partenaire êtes en surpoids, il y de grandes chances que vos enfants le soient aussi. Passez des accords et soutenez-vous mutuellement. Pourquoi ne pas en faire une compétition ? Cela motivera les parents comme les enfants.

Conseil nº2 : Faites connaître vos intentions

Les personnes de votre entourage proche également doivent être au courant de vos intentions. Cela a plusieurs avantages : tout d’abord, elles peuvent en tenir compte quand vous allez diner chez elles. En outre, vous pourrez compter sur elles en cas de période difficile. Au courant de vos intentions, elles seront à même de vous soutenir. L’aspect social est très important pour perdre du poids ! Vous pouvez également rechercher des ami(e)s qui souhaitent maigrir, eux aussi. Cela vous permettra de vous soutenir les uns les autres.

Conseil nº3 : Jetez les cochonneries !

Passez toutes vos armoires au peigne fin, avec votre famille par exemple, et débarrassez-vous des chips, du coca, et de tous les aliments mauvais pour la santé et la ligne. En effet, c’est radical, mais c’est la seule façon d’éviter d’être tenté. Il va sans dire qu’il faut arrêter d’acheter ces cochonneries. N’oubliez pas les petites cachettes : les vôtres et celles des enfants.

Conseil n°4 : Dressez un menu hebdomadaire

Chaque semaine, faites le planning de ce que vous allez manger. Bien sûr, votre menu doit être sain, varié et nutritif. Dressez ensuite votre liste de courses sur la base de ce menu. Non seulement cela vous permettra probablement d’économiser beaucoup d’argent, mais en plus, vous éviterez ainsi de succomber à la tentation d’acheter des choses dont vous n’avez pas besoin. Ne pas en avoir chez soi vous évitera d’être tenté.

Conseil n°5 : Faites du sport

Faire du sport est bon pour la santé, nous le savons tous. Le sport entraine la combustion des graisses et favorise donc la perte de poids. En outre, plus on est musclé, plus on brûle de graisses. Plus soutenez l’effort longtemps, plus vous perdrez de poids.

Mais commencez en douceur : l’intensité doit être adaptée à votre condition physique actuelle. En y allant progressivement, vous verrez que vous y arriverez de mieux en mieux. Croyez-moi, c’est très motivant !

Conclusion

L’embonpoint est un problème pour les personnes en surpoids comme pour la société. Il est parfaitement possible d’inverser la tendance, mais cela demande un engagement de votre part. Fixez-vous des objectifs raisonnables, et mettez-vous à la tâche. Il n’est jamais trop tard !

Laissez un commentaire

Les champs obligatoires sont marqués avec*