Fatigue et stress – Les origines et traitements

Fatigue et stress, deux maux dont se plaignent entre 10% et 20% des Français en consultation avec leur médecin généraliste. Dans cet article vous découvrirez quelles en sont les diverses causes et les remèdes.

La fatigue et le stress :

  • Un sujet quotidien en consultation
  • Le médecin est formé à rechercher une maladie (ce qui est déjà beaucoup) : diabète, hypothyroïdie, cancer, etc…
  • Mais en général il n’y a rien : « c’est psy ». Faux ! Il n’y a pas lésion mais dysfonction ; la frontière entre les 2 est floue.
  • A la faculté on délaisse le domaine des maladies fonctionnelles (par opposition aux maladies « lésionnelles »). Encore que… : exemple de la carence en fer, exemple des dysthyroïdies, exemple de la grossesse, exemple du syndrome métabolique

Ça avance lentement ; faudra-il attendre encore combien de temps pour traiter sa fatigue et son stress….

Rappels

Comment fonctionne une cellule

Production de protéines, d’hormones, d’enzymes, d’ATP (énergie).

Rôle du coenzyme Q10

  • Dans la production énergétique
  • Dans la lutte contre les radicaux libres= oxydation : explication…
  • Intérêt de doser les dommages oxydatif.

Fabriquer de l’énergie

1) Le carburant :

  • Sucre (ou graisse) + Oxygène + mg + vitamines B = ATP (l’énergie) + radicaux libres (le polluant) : la combustion est imparfaite

2) Les régulateurs = les hormones :

  • Thyroïdiennes : le thermostat
  • Adrénaline : le passage à l’acte
  • Sexuelles et GH :  sexualité, croissance, dynamisme
  • Cortisol : la protection (stress, infections)
  • Insuline : le « portier »

3) Les enzymes (sous contrôle génétique) = les ouvriers :

  • Synthèse des molécules de l’organisme (exemple…)
  • Sous contrôle génétique mais on découvre la nutrigénétique (explication)

4) Les co-enzymes = les outils

  • Oligo-éléments et vitamines (exemple…)

Comment fonctionne une cellule

  • La membrane=double couche de graisses issues de l’alimentation
  • Notion de graisses saturées et insaturées : leurs rôles
  • Notion de fluidité et de plasticité : son importance
  • Notion de conformation des récepteurs : effet clé serrure
  • Intérêt du dosage des graisses membranaires ?

Les acteurs du « punch »

1. L’activité cérébrale dépend de la nutrition du cerveau :

  • Sucres + vitamines B + mg = énergie
  • Acides aminés + fer + vitamines B et C = neurotransmetteurs (explication)
  • Acides gras + zinc + vitamine E = plasticité membranaire

2. L’activité musculaire dépend de la nutrition du muscle :

  • Sucres + insuline + vitamines B + mg = énergie

3. De même pour tout organe

Rappels

Notion de neurotransmission :

Neurotransmetteurs = hormones du cerveau

Tous ces neurotransmetteurs ont une origine nutritionnelle qui sous l’effet d’enzymes se transforme en neurotransmetteurs ; ces enzymes sont + ou – actifs suivant les gens ou les moments de la vie.

  • Dopamine (le décideur) : tyr, B2, B6, fer, mg, vitamine C.
  • Noradrénaline (l’accélérateur) : tyr, B2, B6, fer, mg, vitamine C.
  • Sérotonine (le frein) : try, li, B2, B6, mg, zn.
  • Acétylcholine (la mémoire) : choline + acétyl coA.
  • GABA (le tranquillisant) : glutamate mais neurotoxique ? Mais taurine module.
  • Mélatonine (le sommeil) : try, li, B2, B6, mg, zn.

Définitions

2 types de fatigue (qui peuvent s’intriquer) :

Fatigue physique

  • A l’effort, cédant avec le repos ; + ou – douleurs musculaires.

Fatigue psychique

  • Diminution du désir, de la motivation, de la concentration, de la mémoire
  • Fatigue dès le réveil et pouvant s’améliorer avec le sport

Le stress

  • Tout ce qui agresse : émotions, choc, pollution, intoxication, etc…

Déficit de production énergétique (ATP)

  1. Post infectieux
  2. Insuffisance thyroïdienne
  3. Fibromyalgie
  4. Surmenage et stress

Les dysfonctions hormonales

  1. Carence en DHEA
  2. Carence en cortisol
  3. Carence en hormones stéroïdes (sexuelles)
  4. Carence en GH
  5. Hypersensibilité à l’insuline
  6. Résistance à l’insuline et surpoids

Les carences en co-enzymes (les outils)

  • Vitamines et oligo-éléments
  • Protéines (structurelles ou fonctionnelles)

Les carences enzymatiques (les ouvriers)

  • Sous contrôle génétique mais modulable : la nutri-génétique

1) Syndrome de fatigue post infectieux :

Causes : dommages oxydatifs + myolyse et baisse de production énergétique (ATP)

Traitement : B1 à B6 + mg + anti oxydants + glutamine

Si chronique : L carnitine + coenzymeQ10

2) Insuffisance thyroïdienne

Les signes :  tout va trop lentement

Dès que TSH> 3

Rechercher une carence en iode et fer :

  • Asymptomatique le plus souvent
  • Parfois nodule ou goitre

Traitement : T3+T4 (explication…)   + ou – iode et fer

3) Fibromyalgie

Causes ? Hypothèse : déficit de production du coQ10 ?

Baisse de production énergétique et dommages oxydatifs ; Note hypothyroïdienne

Dysfonction sérotoninergique (l’excité) et/ou dopaminergique ( « 2 de tension »)

Traitement :

  • CoenzymeQ10 = traitement de choix – B1 à B6 + mg – anti oxydants
  • Zinc, B9, B12 – hormones thyroïdiennes si nécessaire – Tyrosine/ Lithium

4) Stress et surmenage = spasmophilie

Causes : génétique (HLAB35) et environnemental (évènements)

Conséquences : Fuite magnésienne et sa conséquence : entrée du calcium dans la cellule

Traitement : Mg peu efficace sans taurine

5) Déficit en DHEA

Pilosité axillaire et pubienne disparaissante ; Mémoire ; Libido

Traitement : DHEA (après PSA ou mammographie)

6) Déficit cortisolique

« Coup de pompe » ; Sensibilité au stress ; Infections, allergies

Traitement : hydrocortisone 10 à 30 mg le matin

7) Ménopause et andropause

Femmes : syndrome climatérique

Traitement : THS naturel ou phytoE2

Hommes : Sarcopénie, baisse sexuelle et syndrome dépressif

Traitement : Androtardyl IM ou androgel (cher) ou préparation magistrale

8) Carence en GH

Perte musculaire, affaissement tissulaire

Traitement : GH (mal vu en France) ou les secrètagogues (arginine, etc…)

9) Hypoglycémies

« Coup de pompe » loin des repas, envie de sucre

Traitement : sucres lents (fruits) + chrome + ou – hydrocortisone

10) Surpoids

Régime « paléolithique »

Asthénie psychique

Déficit dopaminergique

Rappel sur le rôle de la dopamine

Ralentissement, pertes du désir, de mémoire, de concentration, somnolence, réveil précoce

Traitement :

  • Tyrosine
  • Vitamines B et C
  • Fer si carence documentée

C.I.: grossesse, allaitement, toute pathologie cardio-vasculaire récente ou évolutive

Carence en DHEA

Déjà vu mais peut en imposer pour un syndrome dépressif.

Asthénie mixte (physique et psychique)

Combinaison de 2 ou plusieurs des tableaux précédents

Troubles du sommeil

  • Insomnie initiale (d’endormissement) :

Soit associée à :

  • Irritabilité, agressivité, colère, compulsion = dysfonction sérotoninergique
  • Traitement : lithium + tryptophane

Soit isolée = mélatonine

Insomnies médianes :

  • Anxiété et spasmophilie
  • Spasmes à tous les étages
  • Traitement : magnésium + taurine

Insomnies terminales :

Déficit dopaminergique (déjà vu)

Sommeil non réparateur : apnée du sommeil ?

À propos de Rémi Gressard

Rémi Gressard est médecin nutritionniste et fondateur du cabinet du Dr Rémi Gressard, à Nantes, où il exerce en libéral. Il est inscrit à l’Ordre des Médecin de France.

1 commentaire sur “Fatigue et stress – Les origines et traitements”

  1. Bonjour
    Belle synthèse merci
    Dommage, des compléments d information aurait été sympa, exemple lithium, en oligo, qd ? combien ?
    Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire